(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Bridget sort de ce corps!!! Ou la bridgetonnisation des masses


Cette note part d’un constat… Malheureusement … Affligeant!!!!

Et mesdames et mesdemoiselles non, non, non, ce n’est tout juste pas la peine de faire cette t^te! Et vous messieurs (bah oui parce que l’air de rien y’en a toujours un ou deux pour venir se perdre ici depuis le jour où j’ai fait cette note sur cette réplique devenue fétiche d’une série américaine « les filles bordéliques sont de bons coups » (et que vous avez vu ils vont tomber directement sur cet article maintenant;-)) Donc, non, ce n’est ce n’est pas la peine de nous regarder de haut de faire cette tête ou que sais-je, …. , hein, de regarder vos pieds (remarquez hein les garçons mal à l’aise regardent toujours leurs pieds) parce que …. Tout ça c’est votre faute (si siiii, j’affirme et j’assume!) Et je ne suis ps sûre que sur ce coup-là vous puissiez nous faire la leçon! 😉

Donc, tout a (encore) (eh oui!) commencé sur facebook! Comment vous dire, facebook est à la girl célibataire ce que le chat est à la vieille fille ou à la grand mère (bon on peut aussi cumuler chat et facebook et alors là je vous dis pas c’est la fin des cacahuètes (bon en vrai je dis ça mais j’adorerais avoir un chat si j’étais pas aussi allergique) Bon entre deux délires facebookiens (souvenez vous du Nutella Spirit) on a aussi , bridgetonnisé!!! Ou plutôt nous avons fait le terrible constat de notre bridgetonnisation! Et là, franchement, je fois avouer,ça fait très , très, très mal!!!

non parce qu’entre nous, le film, je l’ai adoré! Je m’en souviens encore! Un de mes premiers cinés parisiens (oui ma bourse me faisait faire très peu de ciné!) dans la petite mais cosy salle de l’orient express des halles, seule en salle, au premier rang, avec mon big paquet de pop corn (bah oui quoi il faut bien se nourrir le midi, non???) Donc j’ai adorééééé ce film! Un petit de moi, dans sa version miss cata, naïve et rigolote à l’insu de son plein gré… Mais bon en même temps (en miss casée que j’étais et pensais en fait l’être pour toujours) mon oeil critique se disait, oué, oué, ouéééé mais c’est un film ça! Parce que quand même, la pôvreeeee!, célibataire à son âge (nan mais c’est impossible quoi!) (un brin moralisatrice sur ce coup-là (mettez ça sur le compte de ma jeunesse (à l’époque où j’ai vu le film bien sûr, pas maintenant!)) Je me disais que bon… Ca ne m’arriverait jamais ce genre de choses, de situation, et que quand même, elle illustrait un brin le type de la pauvre fille qui arrive pas à se trouver un mec (et donc qui doit quand même avoir un truc qui cloche) (oui on a tendance à penser comme ça quand on a été casée dès 20 ans et qu’on a eu qu’un mec dans sa vie) (et pis on est souvent con quand on est jeune mais je vous apprend rien)

Bref tout ça pour dire que le film je l’adore toujours autant, mais que du côté de mon statut perso les choses ont bien changé puisque la petite Alice est passée de l’autre côté du miroir pour le meilleur et pour le pire… Et que du coup (notamment à l’occasion de la rediff télé) elle s’est rendue compte que la pauvre bridget, finalement, c’était elle, et bien plus qu’elle n’aurait cru pourvoir l’imaginer (il faut bien se garder quelques illusions dans la vie sinon on se =s’en sort pas , pas vrai?)

Beh viii, la fille gneugneu, pour ne pas dire gnanagna, célibataire, esseulée, qui jacasse avec ses copines, lit des bouquins débiles et un brin romantique, la fleur bleue pathétique et indécrottable (que c’est sûr qu’à ce rythme elle risque pas de se recaser parce que les princes charmants ne courant pas les rues (alors des princes charmants célibataires et trentenaires autant vous dire que c’est plus simple de chercher une aiguille dans une meule de foin) (surtout quand en plus on cherche pas et qu’on attend trèèès (im)patiemment que ça vous tome un peu sur le bout du pif par le plus grandddd des hasard (bah tant qu’à faire ;-)) regardant la larme à l’oeil (là pour le coup vu la fontaine c’est un euphémisme) des films romantiques sans se rendre compte du mal qu’elle finit par se faire, chocolat et nutella en renfort pour faire remonter le taux de magnésium (et donc le moral), le nounours en peluche pas loin (ça remplace effectivement très mal les bras d’un homme, mais techniquement ça remplace quand même, dans des tenues pour ne pas dire indécente de non et anti-sexytude (bon je suis seule à la maison donc kézako je m’en fous… mais si du coup par habitude ma anti-sexytude finissait par me suivre dans la rue ? ( bah oui pour le coup je réalise que ça fait bien longtemps que je me suis pas embêtée à porter une jupe ou une robe tellement c’est simple d’enfiler un jean) du genre mon trop cosy pyjama taille 44 (faut être à l’aise surtout quand on la cuillère de nutella dans la bouche!) micropolaire oblige (on afroid seule) , rose (quite à être anti-sexy autant y aller à fond, et pis moi j’aime le rose d’abord (même que je suis dans ma deuxième période rose (viii comme picasso ) (sauf que la première j’avais 4 ans, arfff)) , plaid sur les genoux, et méga chaussettes en laine indescriptibles au pieds!!!! Oui ca fait peur? Bah qu’est ce que je vous disais!!!!

Ca commence donc sur facebook par la réflexion d’une amie : « je me bridgetonnise doucement mais sûrement  » : Horrible constat!!! Et tandis que je la rassure, je me rends compte que moi aussi!!! (juste en pire quoi!) Et même que je tiens un journal (bon rassurez vous encore plus mal que mon blog mais genre… Un journal à trou (je me demande si c’est pas pire en fait) (bon en fait j’ai acheté un joli journal mais j’écris pas dedans, j’ai la mauvaise manie de toujours m’endormir avant…)! Et puis sur la tenue vestimentaire on me dit que moi j’ai plus la tête à porte le fameux pull over à tête de cerf : Eh !!! Quand je vous parlais de ma non sexy attitude! Là, enfin, vous saisissez? Oui, oh  horreur de la situation!

Et si ca devait s’arrêter là!? Mais non! Le problème voyez vous c’est que quand on est lancées, on ne peut plus s’arrêter (cela dit on rit beaucoup, et ca c’est bon pour les zygomatiques, donc pour nos no-rides, donc pour …. enfin vous voyez quoi) Revenons à nos ptits moutons!

Et là je suis obligée de la citer parce que franchement, je n’aurais pas trouvé un meilleur de mots : »

C’est le début de la fin, y’a certains signes qui trompent pas… La célibatéro-mémérisation (aka « Bridgetjonisation ») m’attaque de toutes parts  » (Merci Juju d’ailleurs de cette petite participation à cette note) (que je t’en laisse évidemment la paternité ;-))

Et tout ça parce que nous avons trouvé l’accessoire de nos soirées froides, sur le canapé de nos célibats :

Et là, on se dit, forcément, ca en est fini de nous!!!! Mais où donc est passé la girl qui était en nous! Bridget sort de ce corps!!!!!!!!!!

Publicités

4 Réponses

  1. Bein dis donc… Tu n’en fais pas un peu trop 😉

    23 avril 2010 à 10 h 23 mi

  2. petite parisienne

    Un peu? Juste un peu 😉 J’ai justement un souci avec le juste milieu :p La voie du samourai n’est pas pour moi jeune padawan ^^ Mais je te rassure c’est pas tous les soirs comme ça ;-))))

    23 avril 2010 à 14 h 08 mi

  3. Julie

    Cet article m’a complètement mise K.O. Parce que tu vois, avant que tu écrives tout ça, ben je me sentais encore à l’aise avec mon nouveau statut de célibataire. Mais là… je sais plus si je dois…

    23 avril 2010 à 18 h 12 mi

  4. petite parisienne

    Ooooohhhhh noooonnnn!!!! C’était pas le but du tout!!! ^^ Le but était de te faire R-I-R-E…. Oh que je suis déçue… 😦

    Si si siiiii soit à l’aise avec ton statut de célibataire voyons!!! ^^ Quel mal y aurait-il à cela? C’est disons une réflexion non pas sur le célibat mais sur ses travers (mes travers en l’occurrence) qui quand j’ai regardé de plus près m’ont fait dressé les cheveux sur la tête de « Ohhhhhh Mon Dieuuuuuu » Je suis un cliché ambulant (en plus d’être un gros bonbon rose ça fait beaucoup! ^^)

    Aucun mal à être célibataire… Cela dit cet état de fait correspond peut être mieux à certaines personnalités qu’à d’autres 😉 Ou à certaines façons de vivre qu’à d’autres 😉 Mais la seule chose dont je suis sûre qu’est ce qu’on est mieux seule que mal accompagnée (traduire avec un connard) (faudrait peut être qu’on se lance dans notre concept quand même ;-))

    24 avril 2010 à 9 h 23 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s