(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

La Magie Turner ♥


Une des grandes expo de la saison était (et est encore pour 3 petit jours) celle du Turner, « Turner et ses peintres ».

J’ai malheureusement dû annuler et encore annuler cette magnifique expo que je n’ai pu faire qu’hier et encore au pas de course! (30 minutes top chrono, juste de quoi vous faire un très bref résumé : Allez y!!!!!!)

Toute la carrière de Turner y est retracée et confrontée à des artistes de sa génération…

De magnifiques chefs d’œuvres donc. L’exposition nous emmène plus loin, au-delà de la simple fonction de paysagiste à laquelle Turner est souvent réduit, dans les traces d’un peintre qui n’a jamais voulu être paysagiste mais peindre de tout, et aller au-delà, à travers la transcription de ses sensations…

Turner c’est l’usage de la lumière, dans tout son éclat et sa splendeur, bien avant l’avènement des impressionnistes… Turner c’est le précurseur… Turner c’est le Beau. D’ailleurs ne disait-on pas que nul peintre ne souhaitait se voir accroché à côté d’un tableau de Turner qui de sa seule présence éclipsait tous les autres?

Turner, c’est déjà à la fin du 18e dépasser les canons et la pure figuration pour autre chose. Pour créer et voir au-delà. Des sensations et des impressions tout en lumière et en couleurs… Parfois pour atteindre presque l’abstrait… Je me suis souvent demandée si dans son Impression au Soleil Levant Monet s’était inspiré de Turner. .. ou pas… Mais c’est évident qu’il l’avait vu et revu…

Je déplore seulement de ne pas avoir vu plus de tableaux de Joseph Mallord William Turner (1775-1851), dont je suis une grande férue des paysages. Et oui déçue, car je m’étais tellement réjouie de voir tous les Turner de la Tate lors de ma dernière visite à Londres (7 des 9 salles étant vide pour cause d’un long voyage de ses œuvres au Japon!) que je comptais me rattraper un peu ici. Il n’y aura pas le célèbre Hannibal traversant les Alpes ( de la National Gallery) mais de quoi vous ravir les yeux tout de même!

Une centaine de tableaux donc pour nous montrer la vision de Turner et de son travail, de comment, de rencontres en rencontres, de confrontations en confrontations, il a forgé et bâti son œuvre. Une exposition pour comprendre Turner et son Art. ni plus ni moins, et finalement ça c’est déjà pas mal!

Alors un conseil : nocturne ou matinée, c’est là que vous aurez le plus de chance d’approcher ces tableaux… Car je dois vous avouer qu’hier après midi je n’ai pu les apercevoir que de loin!

Jusqu’au 24 mai 2010

Grand Palais

Du vendredi au lundi de 9 h 00 à 22 h 00, le mardi de 9 h 00 à 14 h 00, le mercredi de 10 h 00 à 22 h 00, le jeudi de 10 h 00 à 20 h 00

Tarif : 11€/ TR : 8 €

Publicités

2 Réponses

  1. Oh! Beh moi j’y suis allé vendredi (j’ai aussi du repousser un grand nombre de fois) ! Je suis à peu près du même avis, avis qui est exposé sur mon mini blog.
    🙂

    22 mai 2010 à 21 h 11 mi

    • petite parisienne

      Qu’il va falloir que j’aille voir 😉
      J’y suis tranquillement retournée lundi, dernier jour. Une fois passée la tourmente (la queue pour sortir du métro à cause de l’évènement sur les champs) l’expo était très tranquille, et j’ai pu en profiter! 🙂

      27 mai 2010 à 22 h 17 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s