(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Grossièreté & co


Je n’en fais pas souvent, mais là franchement, ça m’a gavé et ça me gave encore!

Je fais allusion à tous ces gens (on point du doigt les parisiens mais franchement ils ne font pas l’exclusivité!) qui ont l’air de se croire seuls et qui ne semblent pas réaliser que parfois il vaut faire contre mauvaise fortune bon coeur, et adresser un petit sourire autour de soi. Ca chasse les tenions (plutôt que d’en créer) et quitte à devoir se retrouver dans la « même galère » autant faire en sorte que le temps passe le moins désagréablement possible!

Que ce soit dans le métro, aux files d’attente, aux caisses, ou dans n’importe quelle situation, comme lorsque je me suis retrouvée dans cette boutique SFR pour y faxer ma déclaration de vol… Je suis ahurie par le comportement de certaines personnes!

Celle là est entrée dans la boutique, parlant très fort, parlant seule, faisant bien remarquer à TOUTE la boutique (Nota Bene : 2 vendeurs s’occupant de clients et 2 clientes faisant la queue, dont moi) quelle était sa place, et râlant, pestant, toujours plus fort, ne cessant de clamer haut et fort des « Nan mais ils font chier!!! » (et malheureusement pas qu’une … mai plusieurs fois!) ( et c’était d’ailleurs un peu moins correct que ça comme phrase!)

comme si c’était la faute à quelqu’un que nous faisions la queue, les vendeurs aussi vite qu’ils le pouvaient (mais j’imagine que si c’était elle qui avait été servi, elle aurait aimé que l’on prenne son temps et ne bâcle pas son cas), n’ajoutant que de la tension et de la mauvaise humeur dans un moment que chacun préférait éviter, mais qui, comme il est passage obligatoire, faisons de notre mieux pour rester patient, et avec le sourire (excusez moi) le temps passe un plus vite.

Aujourd’hui c’était une boutique SFR. Parfois c’est une personne qui peste parce qu’une femme enceinte ou une personne handicapé lui passe devant dans une caisse prioritaire; parfois c’est quelqu’un qui râle parce qu’une personne fait un malaise devant elle, ralentissant la « cadence », parfois c’est un usager du métro qui insulte la personne qui est « responsable d’un accident de voyageur » ralentissant le trafic (quelle horreur quand même quand j’ai entendu une telle réflexion! Alors que c’est juste une vie qui vient de s’envoler, par accident ou par désespoir, la chose n’en est pas moins atroce et penser uniquement aux quelques minutes qu’un individu est ainsi obligé de passer sur un quai me sidère!)

En général je les regarde, les foudroie du regard et regarde à nouveau devant moi. J’aurais de la répartie, une voix correcte qui serait capable de prendre de l’amplitude dans se casser dans les aigus (pas pratique d’avoir eu la voix cassée), sans compter que mon physique de petite fille du haut de mon 1m54 [oui je sais j’en parle souvent mais ça peut être « handicapant » toute proportion gardée évidemment! ], je me ferais un plaisir de leur lancer une belle réponse cinglante.

N’empêche que le comble du cynisme, de la grossièreté, de l’égoisme et de la méchanceté, je l’ai connu à 19 ans.

L’une de mes voisines à l’époque se faisait battre par son copain. Une nuit où je révisais tard un partiel, j’ai entendu du bruit. Suis allée voir, ai frappé, sonné, et compris… J’ai appelé la police, un copain, parce qu’avec tambouriné sur la porte ordonnant au type d’arrêter ne m’avait que moyennement rassuré. Et tandis que nous étions plusieurs devant la porte cette nuit à attendre la police, incapables de faire ouvrir la porte et faire cesser ce qui se passait de l’autre côté… Un type, trentenaire, le prototype parfait du pauvre con, demandant à ce qu’on arrête le bruit car LUI dort et bosse le lendemain! Pas un n’a songé qu’il était au courant de la situation que nous lui exposons brièvement… Et là, nous sommes vraiment restés sur le coup, à notre âge (c’était un immeuble d’étudiants), encore trop naifs pour imaginer que de telles personnes pouvaient exister, il nous a répondu : « Bah oui, elle a qu’à se faire tabasser en silence! »

Alors, si on arrêtait d’imaginer que quelque soit le problème, on est seul à le subir… On pourrait peut être se rendre les choses plus douces et un peu agréables dans certains moments…

Et parfois il suffit juste d’un petit sourire, d’une parole gentille, et d’une once de patience pour rendre les choses plus simples… parce que la personne d’à côté, finalement… pense la même chose que nous…

Billet Programmé

Publicités

4 Réponses

  1. Tu as raisons de t’offusquer. Notre société souffre trop du jemenfoutisme général… Il faut parfois savoir se mêler des affaires des autres, à bon escient.

    10 septembre 2010 à 18 h 38 mi

    • petite parisienne

      Oui. Toujours faut-il pouvoir bien doser les choses…
      Mais parfois il est vrai que je reste sidérée par certains comportements… Au moins ne suis je pas la seule à m’offusquer… c’est déjà ça 😉

      24 septembre 2010 à 13 h 22 mi

  2. Cette dernière anecdote est atterrante. Vraiment, il n’y a pas de mot.
    Par contre, je suis la première à râler (en silence toujours) et à jurer pour un rien, mais toujours sans en faire profiter les autres (je suis d’un égoïsme) !
    Et quand quelqu’un se conduit de manière éhontée, comme tu le décris, je préfère souvent les regardé d’un oeil goguenard, et en rire plutôt qu’en pleurer. Dans ce genre de circonstances, on en vient souvent à sympathiser avec les autres « victimes »!

    10 septembre 2010 à 20 h 53 mi

    • petite parisienne

      Avoir envie de râler c’est humain je crois… Râler, pourquoi pas… Mais faire comme si l’on était seul et que seule sa petite personne comptait… On est en/une société il me semble… Il y aura toujours quelqu’un pour m’étonner… [pas tous les jours heureusement! ]
      C’est vrai! Il m’est arrivé plusieurs fois de me retrouver à parler à d’autres personnes, sur le comportement de la dite personne! Cela dit, elle ne s’en rend bien souvent pas compte! C’est incroyable! [Tiens ça me rappelle une autre anecdote en fait! 😉 ]

      24 septembre 2010 à 13 h 25 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s