(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Le jour où j’aurais dû me taire!


Oui, il y a des jours comme ça, on se demande vraiment ce qui nous passe par la tête!

Et ce jour là [enfin pas celui où j’aurais dû me taire mais celui où tout cette petite histoire a commencé! ] tout a commencé par un verre de Spumante [Qué Deliciozo!!! ] [Scuzzi pour les fautes! ] Et :

Règle N°1 : Evitez le spumante quand l’égo est à son niveau le plus bas et/ ou tourner 40 fois la langue dans sa bouche après avoir bu un verre de Spumante!

Donc, mon ego était effectivement au plus bas, bien marri de ne plus s’être fait « dragué » [Non pas que j’apprécie ou approuve la drague, mais que voulez vous les filles c’est compliqué], avoir attiré l’oeil, les regards, ou même avoir eu une agréable conversation avec un garçon [Oui les garçons dans ma vie finalement ça nous emmène plusieurs années en arrière! ][Ou alors n’est ce qu’une banale histoire de manque].

Toujours est-il qu’au retour de ma semaine de vacances, sous le choc encore du vol de mon portable [Ahlaaaa une autre histoire] [sans amour de vacances ou flirt quelconque à me mettre sous la dent] [et donc sous l’effet de mon petit verre à jeun] [Oui, j’ai tendance à un petit peu cumuler… ] Mon égo était donc au plus bas et [ce petit malin] était prêt à tout [et dans mon dos je précise] pour redorer un tout petit peu son blason!

Il accepta donc l’invitation de ce garçon à deux tables de là pour aller dîner, tout flatté qu’il était à cet instant [que j’ai converti en invitation à boire un verre, je suis pas folle! ]

Et puis on se dit aussi « Pourquoi pas »? « C’est toujours intéressant de rencontrer de nouvelles personnes »… En fait, non, et je confirme, pas toujours!

S’en es donc suivi le non-rendez-vous le plus barbant de la planète, sorte de long monologue sans fin, baragouiné (et plus au moins inaudible) où le dit-garçon semblait vouloir étaler les détails de sa vie (on sait donc qu’il prend un café à la machine à café dans un gobelet avant d’aller serrer la main de ses collègues (wouhouuuu quoi!) (ça c’est de l’aventure itou itou!) ) et sa science (sa non-science) (et sa non-culture donc). Toujours ventilé d’une Moi, Moi, Ah Moi, « Je sais »! (ou pas donc!) (et n’acceptant aucune réplique au risque de changer de sujet) (d’un autre côté comme il monologuait il pouvait hein!)

Bref, il a pris moins de mes « nouvelles » en 2h que le service en 1mn40. Non, rectificatif, il ne m’a posé aucune question plus ou moins personnelle [ni impersonnelle]. N’a pas fait signe de vouloir m’inviter en fin de compte [Bon c’est pas comme si j’avais accepté, mais par principe, j’attends de quelqu’un qui souhaite m’inviter un signe indiquant qu’il souhaiterait m’inviter [Oui je suis un peu tordue mais ça c’est un autre sujet!]. Et ne s’est même pas levé quand je suis partie ! [en fait là à ce moment là j’étais totalement effarée!] Pas un signe, pas un au revoir, juste un « Pas de problème ». Sans un regard. Il s’est contenté de se commander un dessert (???)

Et là, oui là j’aurais dû me taire!

Chose apparemment stupide, j’ai voulu faire de l’ironie (et dieu sait pourquoi, quand j’ironise ou fait de l’humour il semblerait que les gens ne comprennent pas…)

Je lui envoie donc un mail lui disant « Merci pour « l’invitation »… »

Oui, j’ai dû être trop subtil, je pense… J’aurais en fait surtout dû me taire!

Donc, quelle ne fut pas ma surprise, quand je reçois un message m’invitant à dîner chez lui pour me présenter son fils (et me faire voir ses « peintures » Ah oui je vous ai pas raconté ce passage!)

Ahhh! Non, il n’a pas vu l’ironie, et il a vraiment cru que je le remerciais de cette délicieuse soirée (non, mais là vous la sentez l’ironie? Rassurez-moi! :p)

J’ai cru mon silence évocateur…

Et non!

non, parce que le monsieur je le recroise quelques jours plus tard (même table, même endroit) et là il ne m’a parlé, il allait, mais mon air revêche l’a dissuadé (c’est du moins ce que je croyais) (ou peut être parce qu’il était avec son fils, la maman et le chien, oui voilà :p)

Erreur, encore! [donc soit je ne comprends rien à rien, soit je suis trop naïve, ou trop conne, bref mon coeur balance!]

Parce que 2 jours plus tard, il m’invite à une soirée chez un de ses copains…

Bon, là il est temps de prendre les choses en main. Oui c’est nul de ne pas répondre, mais en même temps je ne veux pas être méchante… Je ne peux donc pas lui faire remarquer l’ironie du premier message… Mais doit quand une même lui apporter une réponse satisfaisante, plutôt sympa, qui explique que : non, jamais, pas même dans 50 ans, et même s’il était le dernier homme sur terre!

D’un autre côté, oui je sais, je l’ai bien cherché! Maudit égo! tout ça parce qu’il se sentait [un peu] flatté. Il a l’air malin maintenant au fond de ses chaussettes, tout rabougri et dépéri hein!

Oui, je frise le pathétique [Non, rectificatif je baigne dans le pathétique!]

Au point d’ailleurs, que ces histoires de rencontres sur le net [A l’opposé de mes façons, manières, principes, bref je suis trop vieux jeu…] j’ai commencé à y penser [un peu] ce soir là. Parce que finalement les copines ont pas tord! Mais… Ca sera l’objet d’une autre note…

Billet Programmé

Publicités

6 Réponses

  1. L’ironie est parfois une chose trop subtile pour les relou 🙂

    13 septembre 2010 à 13 h 57 mi

    • petite parisienne

      Oui 😉 Beaucoup trop subtile je saurais m’en souvenir à l’avenir 😉 [ahlalalaaa … :p]

      24 septembre 2010 à 13 h 28 mi

  2. Louisianne

    Hihi ! Comme quoi des fois, il vaut mieux rester seule au coin du feu ! Cela dit, moi je n’aurais jamais envoyé de mél, les guillemets c’est quand même subtil, et le gars n’avait pas l’air de l’être (subtil ! )

    15 septembre 2010 à 14 h 42 mi

    • petite parisienne

      Oui! [Bon juste dommage que je n’ai pas de cheminée! 😉 ]
      Tu aurais été plus maligne que moi 😉 La prochaine fois… et bien la prochaine fois il n’y aura pas de prochaine fois! (ou alors je serais plus directe 😉 Mais j’ai toujours peur d’être méchante avec la personne [ce n’est pas sa faute non plus s’il n’est pas subtile] donc j’en fais mes frais :p ]

      24 septembre 2010 à 13 h 30 mi

  3. Tu ne frises pas le pathétique voyons!! Juste, peut etre t’y es tu mal prise… Tu as eu raison de l’inviter ce beau garçon, tu n’avais rien à y perdre en fin de compte! Après, c’est vrai que quand un rdv m’a déçu, je ne donne pas de nouvelles, je ne suis que silence. Et si le monsieur insiste, je lui dit clairement que non, ça ne va pas être possible. Après, à toi de voir si tu veux approfondir le sujet ou pas… Au risque de le blesser dans son « moi » profond…

    15 septembre 2010 à 21 h 45 mi

    • petite parisienne

      Ahhh mais non je ne l’ai pas invité hein 😉 J’ai accepté… Nuance… Oui, en effet, un peu dans l’idée que je n’avais rien à perdre!
      C’est ce que je n’aime pas… Blesser gratuitement… Même s’il était relou [en fait je ne pense pas qu’il se soit rendu compte …. ]
      Mais c’est la vie non ? 😉

      24 septembre 2010 à 13 h 33 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s