(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

2010 (les années de… )


Avec ce billet, je fais suite [in extremis] au concours lancé par Libelul aka. Jane et son magnifique mot, sur une très jolie idée : Que sont/ seront les années 2010 pour vous : 2010’s (concours inside)

Je crois que les mots m’ont entraîné sur une route que je n’avais pas prévue… Je crois que je livre ici mon billet le plus intime… Mais moi aussi je me lance 😉

Les années 2010…

Elles ont pour moi elles ont une résonance particulière à mon oreille…

Cette nouvelle décennie je l’ai accueillie un peu détachée, pleine d’espoirs, avec l’envie de saisir des signes. Elle fut placée sous le signe de la rencontre : n’est-ce pas merveilleux ? Des rencontres, peut être de nouvelles amitiés naissantes, j’en espère encore beaucoup.

crédit photo : CielLe

Cette nouvelle décennie j’ai eu envie d’en garder la trace, du moins de ses débuts, en me relançant dans un journal intime. J’y ai tellement écrit que j’ai négligé un temps mon blog. Du coup chaque nouveau carnet est l’objet d’une nouvelle émotion, d’une nouvelle vision…  Et à ce rythme ils vont aller prendre un rayonnage entier de ma bibliothèque déjà débordante !

Cette décennie a un goût très particulier pour moi :

Car la petite fille malade que j’étais n’aurait jamais cru la voir. Et quand, bataillante, elle jurait que non, elle, elle vivrait jusqu’à 100 ans, une infirmière, le jour de ses 20 ans, lui plaça une épée de Damoclès au-dessus de sa tête en lui disant que son espérance de vie était de 30 ans, mais que comme elle avait de la chance elle tirerait peut être sur les 40… Alors les années 2010, elle n’y pensait pas trop… Elle n’osait pas y penser.

Mais à tout mauvais sort, il y a toujours une bonne fée pour nous bénir de sa baguette et voilà ! 13 ans ont passé, j’ai eu mon premier cheveu blanc, et je vais « bien » ! Alors les années 2010 représentent pour moi l’espoir. Et je compte les vivre pleinement !

C’est la chance d’être là, et l’espoir de se voir réaliser les espoirs des années 2000, ceux pour lesquelles je me suis  pourtant tant battue.

  • 2010, c’est pour moi l’espoir très puéril d’être publié déjà. Très égoïstement, après presque 4 romans dans les tiroirs, et quelques gentilles lettres d’éditeur…

Je rêve aussi de rires. D’un avenir rempli de rires d’enfants, après toutes ces années à avoir essayé d’être mère.

crédit photo : CielLe

  • Les années 2010 ? C’est un renouveau. On tourne la page, et on recommence, mais avec les bonnes cartes cette fois-ci. J’aurais dû ressentir ça en 2000 logiquement. Et non, je le ressens cette année. D’où tous ces carnets noircis, ce blog  aussi J
  • Les années 2010, c’est l’envie, mais aussi le partage après la rencontre.
  • Les années 2010, c’est une nouvelle vie, que j’espère peuplée de bonheur. Car, quand l’on est heureux, c’est contagieux. Comme le rire ; vous n’avez jamais remarqué ?
  • Les années 2010, j’aimerais voir les gens rêver.

Et puis aussi me réveiller un matin, et voir des sourires.

Voir un monde où les gens auront enfin compris que nous sommes tous « dans la même galère ». 6 milliards d’humains sur Terre qui doivent cohabiter ensemble, alors pourquoi ne pas le faire avec le sourire ? Avec respect, ouverture et curiosité.  En bonne intelligence. C’est naïf, je le sais, mais je me dis que peut être un jour, chacun se rendra compte que son voisin est exactement semblable à lui-même, avec ses mêmes peurs, ses mêmes joies, ses mêmes croyances, ses mêmes espoirs… Et qu’on apprend toujours plus d’un sourire et d’une main tendue que du rejet, de la mesquinerie et de la peur.

  • Alors, oui,  j’aimerais que les années 2010, ce soient les années bonheur.

Un bonheur contagieux, avec un sourire qui apportera toujours un autre sourire derrière, et ainsi de suite….

Et même si ce n’est qu’une douce utopie,

Ce n’est pas maintenant que j’ai l’intention d’arrêter de rêver…

Au contraire… La tête dans les nuages, quand on prend un peu de hauteur, on peut  voir à quel point les choses sont belles…


Les années 2010 : c’est l’espoir non ?

crédit photo : CielLe

Publicités

6 Réponses

  1. Un très émouvant billet… Que le bonheur t’accompagne tout au long de ces années !

    *

    1 octobre 2010 à 7 h 15 mi

    • petite parisienne

      Merci beaucoup! 🙂 Et de ce joli souhaite 🙂
      Aimer c’est bien aussi 🙂 Je te le souhaite!
      Et à bientôt à nouveau ici j’espère 😉

      1 octobre 2010 à 7 h 21 mi

  2. Un billet très touchant ! Et l’occasion de te souhaiter une belle journée 🙂
    Bises

    1 octobre 2010 à 8 h 29 mi

  3. petite parisienne

    Merci ma douce! 🙂 Très belle journée à toi aussi! 🙂
    Bisous

    1 octobre 2010 à 9 h 01 mi

  4. C’est utopique certes, mais l’espoir, c’est juste vital. Le sourire aussi!
    Et tu as raison, crois en toi et rien que le fait d’être là (après maladie ou pas), c’est juste magique.

    (Moi aussi j’ai espoir en mes amitiés naissantes) 😉

    1 octobre 2010 à 21 h 14 mi

    • petite parisienne

      Mais c’est une belle chose que l’utopie! Et je préfère rester indubitablement naïve et « trop conne » [les guillemets ne sont pas là pour rien 😉 ] qu’être désabusée … Ce serait juste trop triste!
      Et oui… Il faut toujours croire… en quelque chose 😉

      [ 😉 ]

      3 octobre 2010 à 22 h 04 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s