(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Une pure affaire


Demain, sort sur vos grands écrans une pure affaire, film auquel j’ai eu la chance d’être conviée à l’avant première au Forum des Images, qui s’est suivi d’une discussion avec le réalisateur, Alexandre Coffre et sa principale actrice, Pascale Arbillot.

Une belle projection, une actrice et son réalisateur (au demeurant très craquant, je dis ça, je dis rien … ) qui nous ont parlé avec chaleur et ardeur de ce long métrage,

Une pure affaire en quelques mots ….

Distribution : Un film de Alexandre Coffre

François Damiens

Pascale Arbillot

Laurent Lafitte

Didier Flamand

 

Synopsis

David Pelame a la quarantaine. Il est marié à Christine depuis assez longtemps pour avoir oublié qu’ils s’aimaient autrefois. Il a deux enfants avec qui la communication se fait de plus en plus rare.
Professionnellement, David n’est jamais devenu le grand avocat associé d’un cabinet de renom qu’il rêvait d’être mais plutôt un simple gratte-papier qui excelle dans les tâches les plus rébarbatives.
Bref, la vie de David ne fait pas rêver.
Si on avait un conseil à lui donner ?… Ce serait qu’il se ressaisisse.
C’est ce qu’il va faire, en découvrant, le soir de Noël, une valise pleine de cocaïne et un téléphone croulant sous les appels de clients. David pense alors avoir trouvé le moyen de relancer sa vie.
Si on avait un second conseil à donner à David ? … Ce serait qu’il y réfléchisse à deux fois.

 

Je dois vous l’avouer, quand j’avais vu l’affiche le film ne m’avait pas plus tenté que ca! Je n’y voyais pas vraiment une comédie, je ne pensais pas rire. Et on m’a très gentiment proposé d’assister à l’avant première! Curieuse et avide de découverte, j’ai évidemment dit oui et ai tout de suite été séduite par ce premier film!

J’ai même été bluffée en apprenant qu’il s’agissait du premier film de ce réalisateur! On pourrait pu le croire aguerri! Le film est bien mené, sans temps mort, un film où la comédie et le rire côtoient des sujets sérieux sans jamais tomber dans le mélodrame. Bien ficelé, du scénario à la réalisation, bien filmé, bien joué, le trio gagnant!

François Damiens est grandiose mais Pasacale Arbillot et Didier Flamand lui donnent parfaitement la réplique!

Un film qui parle de drogue certes, mais où la drogue n’est qu’un prétexte pour aborder d’autres sujets : la famille, les relations à ceux qu’on aime et aux autres en général, à la vie tout simplement. On voit nos personnages évoluer et changer, changer de vision surtout au fil du film. Cette incidence va leur redonner goût à la vie, à leur vie, et leur apprendre à s’amuser à nouveau. Bref, à vivre avec le sourire! Il s’achève comme il avait commencé, sur une scène de famille qui permet de mesurer l’ampleur de la métamorphose.

Tout ceci abordé de façon subtile sous l’angle de la comédie!

 

Bref, un vrai bon moment avec ce film, dont Alexandre Coffre nous a expliqué qu’il était tiré d’une petite nouvelle.

Il sort demain dans vos salles, et je vous conseille vivement d’y courir pour vous changer les idées!

Et un merci à Florian et à Ciné friends pour cette projection!

 

 

 

Publicités

2 Réponses

  1. Une avant-première ça ne se refuse pas, et puis le film avait l’air bien au final! ;o)

    1 mars 2011 à 19 h 49 mi

  2. petite parisienne

    Ah non évidemment! C’est même un privilège, et j’en étais ravie! (au cas où ça n’aurait pas été clair ;-))
    Mais je ne pensais pas rire plus que ça à la projection, et j’ai vraiment adorer! Donc oui, que du positif!:)
    (Merci de ta visite et à bientôt ! ;-))

    2 mars 2011 à 12 h 07 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s