(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Emotion


Je vous l’avoue, hier soir j’ai passé une incredible soirée avec 2 super twitter girls! Arrosée, de punch de guadeloupe, de rires, de complicité, de sujets plus graves aussi… Evidemment, tout le monde y pense, mais ‘arrêter de vivre n’est pas la solution. Alors nous continuons, avec ce brin d’insouciance et de légèreté en moins. Juste parce que…

Certains sujets graves, ne nous ont donc pas empêché de bien rire, bien manger (et pas boire tant que ça si, siii) et je vous avoue avoir pensé au billet léger, drôle et rigolo que je vous pondrais au réveil (enfin rectificatif : au billet que j’essaierai de vous pondre au réveil, parce que c’est toujours moi qui tient la plume hein, pianote sur le clavier!)

Ce matin, pourtant l’humeur n’était plus là.

La légèreté et l’insouciance s’en étaient allées avec les dernières vapeurs alcoolisées et les derniers rayons de lune

Ce réveil me semblait à l’image de ma nuit, noir, sombre, plein de cauchemars, dans un ciel obscurci par les nuages, sans soleil, plombé, autant que mon moral semble t-il, et ce froid qui semble nous rappeler que, non, la vie n’est pas faite d’insouciance.

Aujourd’hui est un beau jour pourtant … Un jour où je fais le vernissage de ma 2e expo! 🙂

Un jour de réjouissance (et croyez moi je me connais assez bien pour savoir que je me réjouirais ce soir, je ne suis pas du genre à me laisser abattre! )

 

Mais voilà, exit le premier billet, pour une pensée plus grave…

Il y a d’abord les révolutions proche-orientale… Tous ces morts…

Cette politique qui déborde, ces pensées étriquées à deux balles, cette sensation d’avoir été fière il y a 30 ans d’être française et de ne plus savoir ce qu’était cette sensation…

Mais il y a le japon surtout.

Le japon et son tremblement de terre.

La japon et son tsunami.

Tous ces morts

Ces vies bouleversées

Ces familles déchirées

Dans un quasi silence

Ces images qui vous déchirent l’âme

Ces bilans qui chaque jour s’alourdissent…

Ce n’est pas le premier, ce ne sera pas le dernier

Au rang des catastrophes naturelles

Mais c’est celle du moment

Celle sur laquelle on s’épanche et on a envie de pleurer

Il y a surtout cette épée de damoclès sur leur terre,

Avec cette catastrophe annoncée

 

Il y a surtout aujourd’hui l’envie de ne pas penser à moi mais aux autres

A la chance qu’ils n’ont pas d’être né en France, dans un pays naturellement épargné

Il y a le coeur lourd

Qui n’empêche pas de rire

Mais parfois de penser

Il y a juste cette profonde pensée

Pour eux

Par respect

Et aussi par crainte de l’avenir

 

Et sur ces mots je vous invite à découvrir un blog créé par quelqu’un résidant au Japon, rassemblant des artistes sur le thème du tsunami.

Quelqu’un qui, par le hasard du virtuel et de twitter, et venu s’adresser à moi pendant l’une des répliques du tremblement de terre et dont j’essaie de suivre les pas depuis, rendant un visage humain sur une catastrophe éloignée…

Une initiative spontanée, pour s’exprimer

Exprimer l’émotion

Quand il n’y a plus les mots

Quand les mots sont inefficaces et inopérants pour exprimer certaines choses,

Pour exprimer l’angoisse, l’émotion qui débordent,

Il reste les images

Et l’Art

 

http://tsunami.cfsl.net/

Publicités

8 Réponses

  1. philou

    oui ce n’est pas « facile » surtout de comparer ses propres ennuis petits ou gros, face à ces images : d’ailleurs on n’essaye pas de comparer : c’est juste que nos ennuis nous suivent, nous tombent dessus avec plus ou moins de responsabilités et qu’a part de la compassion, de l’empathie envers nos semblables, on est programmé à avancer quand même, continuer à manger avec appétit, rêver…je n’ai pas de formules toute faites, ou de méthode pour supporter tout cela : juste du ressenti dans l’urgence de mon vécu, comme tout le monde

    17 mars 2011 à 15 h 09 mi

    • petite parisienne

      Je réagis. Car cet article ne parle pas de moi, pas de mes ennuis, ou quelqu’ils soient…
      C’est d’ailleurs contre ca que je réagis… (excuses moi si tu le prends mal) mais je comprends pas les personnes qui se regardent le nombril et ne peuvent s’empêcher de comparer quel qu’il soit le problème, l’urgence ou la gravité de la situation en fonction de ce qu’ils vivent et de leurs peurs, qu’ils projettent ensuite.
      (peut être t’es tu mal exprimé et cette remarque ne s’adresse pas directement à toi mais au contenu de ton commentaire… )

      17 mars 2011 à 15 h 18 mi

  2. Mymoo

    Très émouvant en effet.
    Après avoir vécu la révolution de mon peuple en Tunisie… j’ai pleuré, souffert par rapports aux images que j’ai encore encrées dans ma tête, craint face au péril qui menaçait mes proches…
    Et à ce moment précis, je pense également aux pauvres Japonais, dont tout le monde s’empresse de vanter la dignité dans l’épreuve, cette retenue légendaire.
    On en a pourtant vu beaucoup pleurer, craindre pour la vie de leurs proches également.
    Dans de telles circonstances, les répercussions psychologiques sont dramatiques. Parler et évacuer son angoisse par l’expression de ses sentiments aide souvent à évacuer la pression.
    Dans ces conditions : dire qu’il est bienvenu pour eux de disposer d’une telle philosophie me parait déplacé…
    Je prie pour leur salut, même si Dieu n’est pas ma référence. Pour que le sort cesse de s’acharner contre les peuples. Pour que l’on puisse disposer d’un répit en ces heures sombres…

    17 mars 2011 à 15 h 48 mi

    • petite parisienne

      Un magnifique com’ ma mymoo … Qui me laisse sans voix… Tu l’exprimes si bien…
      Big hug! ❤ (du fond du coeur)

      17 mars 2011 à 16 h 01 mi

  3. Très émouvant et juste. C’est difficile de parler de ce genre de choses, de se positionner aussi dans sa propre dignité, bref tu as très bien exprimé ton ressenti, et la compassion sincère qui se dégage de ton billet t’honore 🙂

    17 mars 2011 à 19 h 02 mi

    • petite parisienne

      Merci beaucoup… Je suis (très ) touchée par ton commentaire…

      18 mars 2011 à 11 h 31 mi

  4. Je plussoie Océane!

    17 mars 2011 à 21 h 33 mi

    • petite parisienne

      Merci beaucoup à toi aussi…. 😉

      18 mars 2011 à 11 h 31 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s