(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Paris… Paris … ♥♥♥

C’est vendredi, et tout reste en vrac, patatraque!


Après tout pourquoi changer les habitudes de cette semaine, quand je ne vous ai livré que des billets en vrac, oubliant même la petite chronique du mercredi que j’avais préparé (dans ma tête et dans le métro) lui préférant mon lit et mes oreillers douillets, des rêves et un bon livre (je suis en ce moment plongé dans Maupin et ses chroniques de San Francisco, il était temps depuis le temps que je le prête et conseille à des amis de l’acheter! ) (d’ailleurs tous ont adoré.. cette dernière décennie! :p) Je vous rassure entre temps j’avais lu beaucoup d’autres choses!

♥ Livre du moment ♥

Que je conseille plus que vivement (avec ses nombreuses suites) à tous ceux qui ne l’auraient pas pu.

Partez dans le San Francisco des années 70 (76, exactement, the best year when I’m born!), pour un voyage savoureux fait de chroniques qui suivent ces petites vies égarées et malmenées mais truculantes. Etre sérieux tout en légèreté, j’aime!

Bon je suis loin d’avoir fini mais ça va me faire de la lecture dans le train!

♥ Strasbourg ♥

En parlant de train, c’est là que je pars cet après midi, vous n’aurez donc pas de mes nouvelles avant lundi soir ou mardi (oui je prends un grand we pour voir a best friend)

Au programme, (entre autre) l’allemagne, baden baden et les termes de Caracalla, de la tarte flambée, des balades, et de bons moments entre amis ! 🙂 (au moins!)

♥ Books & Co ♥

Et en parlant de livres, le drame est arrivé jeudi dernier!

Je disais à une amie qui ne trouvait plus son bonheur en librairie qu’elle avait tout un choix de livres d’occasions, « Mais où me dit-elle » (ahlalalala et dire que nous étions au Paradis du Fruit sur les quais!), mais les quais bien sûr (Ah bon?) Et ça doit être cher, ou il n’y a que de très vieux livres: (mais non! On trouve aussi des nouveautés!) et puis Gibert Jeune! « Ah bon?On trouve des livres d’occas’ chezGibert? _ Mais ouiiiiii « .

Ah le drame, le sujet qu’il ne fallait PAS aborder!

Parce que 10 mn plus tard elle prenait le rer à Saint michel et …

Et moi?

Bah devinez!?

Bon, juste un petit livre chez Gibert (petit plaisir inside!)

Un petit livre? Voilà ce que ça donne! (j’avoue je n’en ai pas pris plus car je n’avais plus de place dans les bras et pas vu les petits paniers :p) (oups) Non, mais ce n’est pas comme si mes bibliothèques ne débordaient pas hein!

♥ Pénélope B. ♥

Depuis le temps que je dévore son blog et adore ce qu’elle fait (et que je bave devant ses livres en me disant next time) ayé j’ai craqué! Bah du coup j’ai pris les 3 ^^ (vous croyez qu’elle me les dédicacerait? :p) Bonne lecture pour moi ^^ (Happy inside!)

[Nan en rêve, je vous l’avoue juste à vous, j’adorerais l’ITW pour ce blog… qui rêve, rêve! 😉 ]

♥ Encore des jolies choses ♥

Dans la série petits plaisirs (mais grand bonheur) : ma fleur préférée (bon d’accord une de mes fleurs préférées) : Une jolie Gerbera qui égaie mon intérieur.

Petit craquage pour 1€ sur l’Ile de la Cité au Marché aux Fleurs ♥

♥ Expo Manet au Musée d’Orsay ♥

Entre 3 mouvements de foule, moi, ma patte folle, mon oeil en vrac et une amie avons fait cette expo. Jeudi matin et la foule nous étouffait déjà! La faute aux touristes (bien courageux par ailleurs!)

Qu’en ai-je pensé en 3 mots? J’ai été déçue par les textes de l’expo, à mon sens peu explicites. J’avoue ne pas avoir pris l’audioguide.

Le parti pris des dernières expos est gardé, celui d’appréhender une période ou un artiste de façon globale en ne cantonnant pas au thème de l’histoire de l’art et de la peinture.

Une expo intéressant mais qui ne m’a pas séduite plus que cela….

Je suis tombée sous le charme absolu d’un paysage lunaire ♥

Le portrait d’un ange (un enfant) ♥

Et la dernière oeuvre inachevée de Manet… ♥

♥ Cuisine  ♥

Hier soir, j’ai fait un Rissotto!

♥ Drame de la célibataire ou célibatante! (?) ♥

Et moi qui aime tant partir, voyager, découvrir, m’évader, je crois que 2011 ne sera pas!

Avec Rome qui s’est annulé au dernier moment, c’était un mauvais présage évidemment! Et je sais que je suis beaucoup partie en 2010. Mais n’empêche! Je suis un peu triste…

C’est le drame d’être célibataire et de partir seul!

J’avoue que quand mes amis ont commencé à me faire étalage de leurs vacances (avec des amis) je l’ai très mal pris ! Et j’avoue que je suis beaucoup moins motivée pour partir seule, je suis la pro des emmerdes sur place!

Alors je ne sais pas…

C’est toujours la même question de la célibatante : partir seule, et de la célibataire : ne pas partir? (vous allez me dire, Paris c’est chouette, mais beaucoup moins quand on ne bouge plus … :p ) (oui vous allez me dire je pars en we, ce we! 😀 !)

Quelle destination vous me conseillez ? 😉

♥ Logo ♥

Le futur logo du blog, alors franchement, vous en pensez quoi?

♥ Et toujours : Un ptit clic! ♥

Le concours blog Cosmo (un clic par jour!)

Et un peu de lecture sur My Major Company!

Ayé? Vous avez la tête qui tournicote?

A très vite!

Et beau we à vous ! 🙂

Publicités

Humeur florale à Paris ♥


J’avoue que ce week end, je n’étais pas sûre de ce que j’allais écrire sur ce blog.

Trop d’envies tue l’envie exactement!

Je prends plaisir à mon chez moi en ce moment, et même si je suis contrainte de refuser un tas de sorties, que je manque mes amis, que je loupe toutes les expos : arff, et les cinés, et j’en passe, je n’en suis pas si fruistrée.

J’ai envie de me retrouver,

Retrouver mon chez moi que j’ai longtemps déserté,

Y apporter plus de soin,

Vaquer à des tonnes de petites et moins petites choses laissées en vrac,

De prendre du temps pour moi,

De donner du repos à ce corps qui part en vrille et en réclame tant,

De profiter et de redécouvrir mon quartier aussi, un peu abandonné ces dernières années

(et peut être même qu’un jour je vous raconterais)

J’ai envie de mes livres,

De mon lit,

De savourer le soleil qui entre par la fenêtre,

L’air qui balaie les rideaux,

Mes nouveaux draps,

Des plaisirs simples,

Redécouvrir l’écriture,

Sortir mes carnets,

Classer et ranger,

J’ai surtout envie de douceur.

Alors comme la 1ère idée finalement est toujours la meilleure, j’ai eu envie de vous offrir des fleurs.

J’adore les fleurs! 

Celles ci ont été prises dans la semaine.

J’y suis pourtant terriblement allergique, 

Mais j’aime leur senteur,

Leur forme,

Leur couleur,

On m’en a très rarement offert (je peux les compter sur les doigts d’une main pour les bouquets)

Mais au début de notre relation mon ex m’en offrait une par mois à notre anniversaire. Toujours une rose.

Depuis j’ai découvert beaucoup d’autres fleurs,

Et j’ai été subjuguées par les Gerbera et Germini.

Leur forme m’évoque le soleil et je prenais souvent plaisir à m’en offrir un petit bouquet dans les tons jaune ou orangé, comme un petit soleil qui s’invitait à la maison.

Là, il s’invite en mille et une couleurs sur mon blog, un peu mon chez moi, et c’est très bien comme ça! 🙂

Mes petites incursions dans le parc à deux pas de chez moi on aussi été l’occasion cette semaine ont aussi été l’occasion d’admirer ces joyaux de la nature dont je ne me lasse pas

Et j’espère que vous avez tous passés un beau samedi! ♥


Paris sur les quais : Scène cliché


On a tous une scène cliché qui nous traine en tête et nous titille l’imagination, émoustille notre romantisme que l’on s’en défende ou non …

Oui, tous! Et même si à notre âge de femmes épanouies et trentenaires plus âgées…

Pour l’adolescente que j’étais, Paris était un rêve, et plus encore.

Paris était une ville qui symbolisait tout, tous les possibles, le romantisme absolu, et évidemment l’amour (bon je vous recadre un peu, j’avais 15 ans!) je me souviens quelques années ensuite lors de mon premier mois passé à Paris pour une prépa à la Catho de Paris, avoir ramené une carte postale que j’ai toujours : Paris avec ses ponts, ses quais, et son sacré coeur. Cette carte postale n’avait rien d’extraordinaire, était kitsch à souhait, mais symbolisait pour la jeune fille (qui je l’avoue n’avait pas encore la chance d’embrasser un garçon … vous excuserez donc et comprendrez donc le côté niais, le romantisme absolu et THE garçon) (oui à cet âge je pensais encore qu’un seul suffirait…) (C’est beau la jeunesse hein! )

Donc, j’avais à cet époque un poster (non en fait un peu plus tard, j’avais 18 ans, et j’avais décoré mon tout nouveau chez moi!) Un poster, donc, représentant LA photo noir et blanc de Robert Doisneau illustrant tout ceci à la fois pour moi!

C’était le poster que je voyais au coucher, au lever, et lorsque je baillais aux corneilles, rêvassant au lieu de réviser (en même temps vous auriez fait les mêmes études que moi, vous n’auriez pas trouvé ça fascinant non plus!)

Cette photo m’a donc baigné durant ces 3 ans passés dans ce studio, jusqu’à la maîtrise donc (pour les petites djeuns, l’quivalent master 1!) me faisant rêver, vibrer, et incarnant cet idéal du cliché parisien.

Je n’ai pas retrouvé cette photo, mais vous la connaissez certainement! Elle représentait un couple sur un quai, l’homme saisissant la femme dans ses bras et la soulevant pour l’embrasser.

[Soupirrrrr infiniiii et prolongééééé…. ] [Excusez moi je m’égare!]

voilà donc quel cliché à incarné mes doux rêves d’adolescente (oui on va dire qu’à 20 ans on est encore adolescente) et de Paris (oui j’ai longtemps cru que Paris était LA ville où j’allais rencontrer le grand amour… en même temps après presque 13 ans passés à Paris et étant célibataire, je suis un peu revenue de mes doux (et stupides) idéaux (idioties) .

Mais…

La vie nous réserve parfois des surprises

[Non, non, non, calmez-vous, pas de révélations mais un doux souvenir au moment où j’écrivais une de mes notes sur Cluses et mon retour catastrophe en train… ]

[Oui je sais vous êtes déçus : respirez un bon coup, ça va passer! En même temps on parle de moi, donc aucun souci pour votre coeur, ni pour ma vertu ] [Malheureusement…. Reeee-long soupirrrr] [Infini celui-là le soupir!]

Donc… Où en étais-je : vous voyez vous me faites dériver j’en perds le fil ! (Ah non, ça c’est le verre de vin … oups!)

Oui, donc, ce moment rêvé (vous savez celui où il y a le prince charmant mais dont vous savez pertinemment qu’il ne se réalise pas même s’il vous a arraché une larme à l’écran… et merde je vais encore me faire targuer de romantisme! )

J’étais jeune (ouh l’excuse!)

J’avais 22 ans et les cheveux au vent (pas faux remarque tant ils étaient longs!)

Je rentrais à Paris en train, pestant encore

(oui je détestais prendre le train qui disait :

  • porter le sac
  • porter le sac sans se le prendre sur la tête au-dessus des sièges
  • descendre du train en portant le sac
  • aller jusqu’au métro en portant le sac
  • crapahuter dans les escaliers du métro en portant le sac
  • et rentrer en portant toujours le sac!
  • Oui j’aurais pu faire de la muscu pour porter ce maudit sac mais niet!
  • A l’époque les roulettes n’existaient pas
  • Et vous n’imaginerez jamais ce qu’il y avait dans ce maudit sac mais il était affreusement lourd (d’ailleurs je le reporterais jamais!)

)

Bon bref, je pensais à ça, pestant d’avance, lorsque je réussis cahin -caha à descendre du train sans tomber sac devant et pieds derrière, poru la xième fois de cette année.

Sauf, que…

Surprise!

Oui certes, j’avais dit à mon nouveau chéri (et à sa demande) l’heure de mon arrivée, mais (même toute jeune) (et même toute romantique) c’était un garçon. Il ne me serait donc jamais venu à l’esprit qu’il puisse venir me chercher (mentalement je me demandais déjà quel long trajet et comment j’allais devoir me dépatouiller pour traverser paris et aller directement chez lui…)

Qui vois-je?

(bon l’effet de surprise ayant été éventé vous aurez compris!)

Mon chéri!

(ouhlalaaa elle fait bizarre cette phrase! En même temps c’était il y a plus d’une décennie et ce fut éphémère! Mais je crois que c’est le seul qui ait eu droit à ce titre, le petit chanceux, ou pas en fait, question de point de vue!)

Et là, pas le temps de dire ouf! Je l’ai vécu mon cliché, la tête dans les nuages, non, au moins dans les étoiles! Les yeux brillants à mon avis pour au moins plusieurs heures voire jours!

Il m’a enlacée et soulevée pour m’embrasser! (oui mr était grand, alors en tant que minipousse, aucune chance d’y parvenir en gardant les pieds sur terre!) J’ai été bluffée (je suis lourde), il a d’ailleurs dû se pencher en arrière! :p (Bon ok il était pas à son coup d’essai, mais quand même je n’y croyais pas!)

Là j’ai pensé à deux trucs (comme quoi l’esprit d’une fille peut faire bien des choses à la fois y compris penser à du futile pendant les moments importants : admirer un peu la gymnastique neuronale!)

  • wouahhh j’ai de la chance, il est trop fort
  • waouhhh j’ai de la chance, il est trop beau
  • waouhhh j’ai de la chance il est venu me chercher moiiiii! et pas à la gare sur le quai!
  • Plier les genoux pour faire comme sur la photo
  • Les cheveux légèrement en arrière
  • Merde mais pourquoi j’ai mis ce vieux ce vieux jean et ces kickers (c’était un moment marquant je me souviens donc de ce que je portais d’autant que je ressemblais à un taon)! Si j’avais su j’aurais mis une jupe ou une robe (bah oui c’est plus romantique et en plus il aurait pu me trouver jolie)
  • Oh zut! Il m’a reposée c’est déjà fini! snifff!
  • On recommence? ah non!?

Bon j’avoue, c’était magique, et pendant une seconde et un peu plus, j’étais DANS l’affiche de mon cliché parisien!

Et… le truc qui tue : au moment où grisée mais un peu triste d’avoir à nouveau les pieds sur le plancher des vaches, alors que j’allais éprendre mon énormeeee sac! Il me devance, se penche, et voyant mon air surpris (bah oui malgré blablabla, malgré blablabla, c’était un garçon, donc, je ne m’attendais à rien…) , le soulève et me dis (bah oui, je le porte!)

 

Et voilà à quoi je pensais quand clopinant avec mon entorse, mon attelle et un sac (deux fois moins gros) je remarquais que j’étais seule sur le quai et qu’aucun beau (ou moche) garçon (petit ou grand, jeune ou vieux) ne vint m’aider à clopiner avec mon sac…

Bref… C’est triste de ne plus avoir 20 ans!

Mais c’est beau d’avoir ce genre de souvenirs…. 😉

Ps : Merdouille impossible de remettre la main sur cette photo, c’est nul !