(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Articles tagués “film

Rango : Votre rendez -vous de ce mercredi en salle!


Rango,

vous en avez forcément entendu parlé, ou vu les nombreuses affiches dans la rue et le métro!

Vous en avez rêvé et bavé en passant devant (non, non, ne vous cachez pas, je sais bien que je ne suis pas la seule gamine accroc aux DA ici!)

J’ai eu la chance grâce à une amie d’assister à cette avant première (youhouuuu quoi! ) et donc le privilège de vous en parler aujourd’hui (oui trop la chance!) 🙂

 

Plus qu’un DA d’ailleurs, Rango est le dernier Paramount Pictures en sortie aujourd’hui mercredi 23.03 dans les salles, et réalisé par Gore Verbinski, notamment connu pour sa saga des Pirates des Caraïbes!

Comme d’habitude un film à déguster et à savourer en famille, entre amis, seul ou accompagné!

Un petit bijou tenu d’un bout à l’autre par la voix de cet incroyable acteur qu’est Johnny Depp et qui incarne notre héros!

 

Notre héros? Oui, le modèle de l’anti héros, trouillard, un peu, beaucoup, perdu, en quête comme tous dans ce désert, d’eau. Car Rango est un lézard, et franchement dès le début du film, tout commence mal pour lui!

Le film se traîne un peu au tout début, mais franchement passé cette quinzaine de minutes, ce n’est que du bonheur.

Aux côtés de notre personnage principal nous nous laissons entraîner à sa suite dans cette aventure, dont il aura bien du mal à se dépêtrer, mais finira par les gagner ses galons de héros!

On ne sait jamais ce qui se cache dans le coeur des hommes des lézards, le meilleur comme le pire.

Notre anti-héros incarne merveilleusement cette maxime. Un film à plusieurs sens et lecture où petits comme grands trouveront leur compte!

 

Mais le pitch dans tout ça?

Alors qu’il mène sa vie sans histoire d’animal de compagnie, Rango, caméléon peu aventurier, est en pleine crise d’identité : à quoi bon avoir des ambitions quand tout ce qu’on vous demande, c’est de vous fondre dans la masse ?

Un jour, Rango échoue par hasard dans la petite ville de Poussière, dans l’Ouest sauvage, où de sournoises créatures venues du désert font régner la terreur. Contre toute attente, notre caméléon, qui ne brille pas par son courage, comprend qu’il peut enfin se rendre utile. Dernier espoir des habitants de Poussière, Rango s’improvise shérif et n’a d’autre choix que d’assumer ses nouvelles fonctions. Affrontant des personnages plus extravagants les uns que les autres, Rango va-t-il devenir le héros qu’il se contentait jusque-là d’imiter ?


Et une autre pour le plaisir !

 

Bref, un beau film, finalement d’actualité, et doublé d’une belle morale.

Un moment que je suis sûre vous savourez vous aussi!

Alors!? Aujourd’hui c’est ciné?


Raiponce, un conte moderne


Pour moi, un cinéma, c ‘est une tradition à Noel.

Cela a commencé à mes 3 ans, lorsque le jour de mon anniversaire, l’on m’a emmené voir mon premier disney. Rox et Rouky, j’ai pleuré comme une mini-madeleine! (Etre née pendant les fêtes a certainement aidé un peu cette tradition, of course ;-))

Et puis après ca chaque année, encore et encore, jusqu’à mes 20 ans! (ensuite c’est qui y traianit mon petit copain lui expliquant la tradition et qu’il n’avait pas le choix s’il voulait rester avec moi ;-))

Et puis… La tradition s’en est allée … et est revenue (mais je n’ai jamais renié mon goût des dessins animés, promis!)

Je n’ai donc pas fait exception cette année et pour mes 34 ans (enfin plus exactement le jour de noel) donc pour mes 34 et 4 jours, je me suis offerte une après midi avec Raiponce (et un pop corn, je l’avoue, je l’avoue, mais bon, c’était Noel!)

Raiponce?

C’est un dessin animé loin des dessins animés de mon enfance qui me font penser que les enfants et les petites filles en particulier ont bien grandi depuis mon époque (et ce n’est probablement pas plus mal! )

Raiponce, c’est donc un dessin animé pour petits et grands (je ne me lasserais jamais de dire que les dessins animés se voient et peuvent se voir à tout âge) (et très grands!) ,

 

Un dessin animé décalé et un peu décoiffant!


(je vous mets la BA et pour ceux qui ne veulent rien savoir du film, sautez le paragraphe suivant ;-))

Nous avons donc une charmante jeune fille sans défense, mais pas tant sans défense que cela, la version moderne de la Belle Au bois Dormant (la référence étant sans contexte évidente et amusante!) (oui mon dessin animé préféré à 6 ans ;-))

Nous avons un prince charmant loin d’être prince (mal né et non fortuné) et loin d’être charmant (il se moque bien de notre jolie princesse ce voleur sans états d’âme)

Nous avons une gente dame qui doit prendre la défense de ce pauvre bougre et se défend bien mieux que lui puisqu’elle lui sauve plusieurs fois la vie!

Vous aimez?

J’adore!

J’adore cette princesse qui bien qu’issue des Contes des frères Grimm est incroyablement moderne!

Et si comme moi vous êtes une inconditionnelle des Disneys, vous adorerez les nombreuses références qui y sont pléthores!

Mais ce que j’aime aussi….

C’est que c’est une jolie histoire qui finit bien, car…

(oh allez je vais le dire, tant pis, je crois que je n’arriverais plus jamais à me défaire de mon image de romantic girl!)

L’amour triomphe toujours 😉

Héhééééé….

[Donc là si vous ne vouliez rien savoir du film vous pouvez relire 😉 ]

 

Alors, si vous avez envie de vous changer les idées, d’un peu de légèreté, de replonger en enfance ou de vous faire plaisir, filez voir ce joli film 🙂

(et non, vous n’êtes pas obligé d’y accompagner votre fille/nièce/filleule/ fille de votre meilleure amie pour vous donner bonne conscience ;-))

Alors bon film! 🙂