(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Articles tagués “Paris

Paris sur les quais : Scène cliché


On a tous une scène cliché qui nous traine en tête et nous titille l’imagination, émoustille notre romantisme que l’on s’en défende ou non …

Oui, tous! Et même si à notre âge de femmes épanouies et trentenaires plus âgées…

Pour l’adolescente que j’étais, Paris était un rêve, et plus encore.

Paris était une ville qui symbolisait tout, tous les possibles, le romantisme absolu, et évidemment l’amour (bon je vous recadre un peu, j’avais 15 ans!) je me souviens quelques années ensuite lors de mon premier mois passé à Paris pour une prépa à la Catho de Paris, avoir ramené une carte postale que j’ai toujours : Paris avec ses ponts, ses quais, et son sacré coeur. Cette carte postale n’avait rien d’extraordinaire, était kitsch à souhait, mais symbolisait pour la jeune fille (qui je l’avoue n’avait pas encore la chance d’embrasser un garçon … vous excuserez donc et comprendrez donc le côté niais, le romantisme absolu et THE garçon) (oui à cet âge je pensais encore qu’un seul suffirait…) (C’est beau la jeunesse hein! )

Donc, j’avais à cet époque un poster (non en fait un peu plus tard, j’avais 18 ans, et j’avais décoré mon tout nouveau chez moi!) Un poster, donc, représentant LA photo noir et blanc de Robert Doisneau illustrant tout ceci à la fois pour moi!

C’était le poster que je voyais au coucher, au lever, et lorsque je baillais aux corneilles, rêvassant au lieu de réviser (en même temps vous auriez fait les mêmes études que moi, vous n’auriez pas trouvé ça fascinant non plus!)

Cette photo m’a donc baigné durant ces 3 ans passés dans ce studio, jusqu’à la maîtrise donc (pour les petites djeuns, l’quivalent master 1!) me faisant rêver, vibrer, et incarnant cet idéal du cliché parisien.

Je n’ai pas retrouvé cette photo, mais vous la connaissez certainement! Elle représentait un couple sur un quai, l’homme saisissant la femme dans ses bras et la soulevant pour l’embrasser.

[Soupirrrrr infiniiii et prolongééééé…. ] [Excusez moi je m’égare!]

voilà donc quel cliché à incarné mes doux rêves d’adolescente (oui on va dire qu’à 20 ans on est encore adolescente) et de Paris (oui j’ai longtemps cru que Paris était LA ville où j’allais rencontrer le grand amour… en même temps après presque 13 ans passés à Paris et étant célibataire, je suis un peu revenue de mes doux (et stupides) idéaux (idioties) .

Mais…

La vie nous réserve parfois des surprises

[Non, non, non, calmez-vous, pas de révélations mais un doux souvenir au moment où j’écrivais une de mes notes sur Cluses et mon retour catastrophe en train… ]

[Oui je sais vous êtes déçus : respirez un bon coup, ça va passer! En même temps on parle de moi, donc aucun souci pour votre coeur, ni pour ma vertu ] [Malheureusement…. Reeee-long soupirrrr] [Infini celui-là le soupir!]

Donc… Où en étais-je : vous voyez vous me faites dériver j’en perds le fil ! (Ah non, ça c’est le verre de vin … oups!)

Oui, donc, ce moment rêvé (vous savez celui où il y a le prince charmant mais dont vous savez pertinemment qu’il ne se réalise pas même s’il vous a arraché une larme à l’écran… et merde je vais encore me faire targuer de romantisme! )

J’étais jeune (ouh l’excuse!)

J’avais 22 ans et les cheveux au vent (pas faux remarque tant ils étaient longs!)

Je rentrais à Paris en train, pestant encore

(oui je détestais prendre le train qui disait :

  • porter le sac
  • porter le sac sans se le prendre sur la tête au-dessus des sièges
  • descendre du train en portant le sac
  • aller jusqu’au métro en portant le sac
  • crapahuter dans les escaliers du métro en portant le sac
  • et rentrer en portant toujours le sac!
  • Oui j’aurais pu faire de la muscu pour porter ce maudit sac mais niet!
  • A l’époque les roulettes n’existaient pas
  • Et vous n’imaginerez jamais ce qu’il y avait dans ce maudit sac mais il était affreusement lourd (d’ailleurs je le reporterais jamais!)

)

Bon bref, je pensais à ça, pestant d’avance, lorsque je réussis cahin -caha à descendre du train sans tomber sac devant et pieds derrière, poru la xième fois de cette année.

Sauf, que…

Surprise!

Oui certes, j’avais dit à mon nouveau chéri (et à sa demande) l’heure de mon arrivée, mais (même toute jeune) (et même toute romantique) c’était un garçon. Il ne me serait donc jamais venu à l’esprit qu’il puisse venir me chercher (mentalement je me demandais déjà quel long trajet et comment j’allais devoir me dépatouiller pour traverser paris et aller directement chez lui…)

Qui vois-je?

(bon l’effet de surprise ayant été éventé vous aurez compris!)

Mon chéri!

(ouhlalaaa elle fait bizarre cette phrase! En même temps c’était il y a plus d’une décennie et ce fut éphémère! Mais je crois que c’est le seul qui ait eu droit à ce titre, le petit chanceux, ou pas en fait, question de point de vue!)

Et là, pas le temps de dire ouf! Je l’ai vécu mon cliché, la tête dans les nuages, non, au moins dans les étoiles! Les yeux brillants à mon avis pour au moins plusieurs heures voire jours!

Il m’a enlacée et soulevée pour m’embrasser! (oui mr était grand, alors en tant que minipousse, aucune chance d’y parvenir en gardant les pieds sur terre!) J’ai été bluffée (je suis lourde), il a d’ailleurs dû se pencher en arrière! :p (Bon ok il était pas à son coup d’essai, mais quand même je n’y croyais pas!)

Là j’ai pensé à deux trucs (comme quoi l’esprit d’une fille peut faire bien des choses à la fois y compris penser à du futile pendant les moments importants : admirer un peu la gymnastique neuronale!)

  • wouahhh j’ai de la chance, il est trop fort
  • waouhhh j’ai de la chance, il est trop beau
  • waouhhh j’ai de la chance il est venu me chercher moiiiii! et pas à la gare sur le quai!
  • Plier les genoux pour faire comme sur la photo
  • Les cheveux légèrement en arrière
  • Merde mais pourquoi j’ai mis ce vieux ce vieux jean et ces kickers (c’était un moment marquant je me souviens donc de ce que je portais d’autant que je ressemblais à un taon)! Si j’avais su j’aurais mis une jupe ou une robe (bah oui c’est plus romantique et en plus il aurait pu me trouver jolie)
  • Oh zut! Il m’a reposée c’est déjà fini! snifff!
  • On recommence? ah non!?

Bon j’avoue, c’était magique, et pendant une seconde et un peu plus, j’étais DANS l’affiche de mon cliché parisien!

Et… le truc qui tue : au moment où grisée mais un peu triste d’avoir à nouveau les pieds sur le plancher des vaches, alors que j’allais éprendre mon énormeeee sac! Il me devance, se penche, et voyant mon air surpris (bah oui malgré blablabla, malgré blablabla, c’était un garçon, donc, je ne m’attendais à rien…) , le soulève et me dis (bah oui, je le porte!)

 

Et voilà à quoi je pensais quand clopinant avec mon entorse, mon attelle et un sac (deux fois moins gros) je remarquais que j’étais seule sur le quai et qu’aucun beau (ou moche) garçon (petit ou grand, jeune ou vieux) ne vint m’aider à clopiner avec mon sac…

Bref… C’est triste de ne plus avoir 20 ans!

Mais c’est beau d’avoir ce genre de souvenirs…. 😉

Ps : Merdouille impossible de remettre la main sur cette photo, c’est nul !

 

Publicités

Balade Parisienne du dimanche : Les quais ♥


C’est dimanche,

Le soleil brille,

Le printemps est là !

Bref, la journée idéale pour une petite balade et partir en quête des trésors cachés de notre petite capitale !

Un de mes fétiches du dimanche !

On oublie souvent que Paris regorge de points d’eau entre ses nombreux canaux et les quais de Seine !

Un brin  d’eau

De silence

De rayon de soleil

Et on se sent déjà si ce n’est en vacances,

En week end à la campage

Et dire que nous

avons tout ça à deux pas !

Alors qu’attendez-vous ?

N’oubliez pas l’appareil photo !

N’hésitez pas à vous arrêter pour déguster

une crêpe ou une gaufre, les pieds presque dans l’eau

Et votre livre pour un besoin de solitude

Vous êtes coupés et de la circulation et du bruit de la ville : Un bonheur !

Mon petit havre de paix quand j’ai besoin de me couper un peu de Paris…







  • Mon préféré : Le canal Saint Martin, Paris 10

  • A ne pas oublier :

Le Bassin de la Villette, Paris 19, quais de Seine et de Loire

Le Bassin de l’Ourcq, Paris 19

Les quais de l’Arsenal, Bastille Paris 11

  • Et toujours : Les quais de Seine


Saveurs cake & co avec le brunch chez Oh mon cake!


Coucou les gens!

Ca y est c’est le we, avec le we le temps des brunchs et des fous rires entre amis ; le printemps qui arrive et le soleil qui daigne de temps à autre pointer le bout de son nez! Et avec lui, cette envie de sortir de chez soi et de se resocialiser!

Alors, si vous manquez d’idées pour le brunch de demain, focus sur l’un des derniers que j’ai testé !

Oh mon cake, je connaissais de nom, d’avis, y avait testé leur goûter (à savoir une délicieuse part de thé sucré agrémenté d’un Chai!), mais n’avait pas encore pu tester leur brunch! C’est donc chose faite sur ma « petite » (d’accord très longue) ToDo List!

Oh mon cake? Oui, un endroit cosy aux allures de pâtisseries/ épicerie qui vous propose ses alléchantes parts de cakes, tartes et autres pâtisseries dès que vous entrez! Tous faits maison, et aux saveurs inédites, comme ce cake au potiron/amande que j’avais pu tester!

On commande, puis on part s’installer à l’étage! Savoureux chaleureux ok, mais le brunch alors?!

Le Brunch :

3 formules vous sont proposées mais les plus gourmands et les addicted du brunch (ceux qui ne jurent que par le « vrai » brunch : sucré/ salé) se verront « obligés » de prendre la formule Big Brunch à 24€ (évidemment celle que j’ai choisi!)

Chacune des formules vous propose une boisson chaude (j’ai goûté le thé) et un jus de fruit (non pressé). Ensuite :

  • Le brunch salé à 17 € : vous propose un plat salé et un fromage blanc ou une salade de fruits
  • Le brunch sucré à 14€ :  vous propose un plat sucré, et 1 fromage blanc  1 salade de fruit au choix
  • Le Big Brunch à 24€ donc : c’est l’alliance du sucré et du salé! Avec un plat sucré à choisir parmi, un plat salé à choisir parmi, et un fromage blanc ou une salade de fruit (ayant opté pour la salade de fruits frais!)

Côté plats!

En salé le choix se fait entre 1 bagel ou 1 club dinde, cheddar, BLT ou cream cheese saumon, ou une assiette de  röstis, œufs brouillés, toast, bacon ou saumon fumé, ou un cake salé, salade et mousse de fromage blanc.

Mon choix s’est porté sur un bagel, tandis que mon amie essayait le club dinde, à retenter donc, pour le cake salé!

Côté sucré, j’ai craqué sur l’assiette de pain perdu, sirop d’érable et chantilly maison (que j’ai prise sans chantilly mais délicieux!), ou un dessert à choisir entre une cake sucré, un cheesecake ou un carrot cake (mon amie a craqué sur le cheesecake), ou une assiette viennoiseries, toasts, beurre et confitures (et oui j’ai hésité avec celle là, même si j’aurais aussi adoré une part de cake ou un carrot cake!)

Avis :

J’aime beaucoup le cadre de ce lieu, simple, cosy, et ait été heureusement surprise de ne pas être envahie par la foule! A côté d’une grand baie vitrée où le soleil tapait (et le froid transperçait), c’était franchement très agréable!

Côté nourriture, c’était bon, certes, mais je n’ai pas été aussi heureusement surprise que lorsque j’y avait goûté! C’est bon, mais simple, et sans rien d’extraordinaire. Personnellement j’aime bien le brunch avec des viennoiseries (en sus) et avoir fait ce brunch juste après celui du Catz, pour le même prix, m’a un peu laissé sur ma « faim ». Même si j’avoue que techniquement il s’agissait des bonnes quantités! Le brunch avait un côté plus « repas » que « brunch », et en même temps, j’avoue ça change!

Il ne faut pas oublier que ce brunch, à un prix tout à fait abordable et aligné sur ceux des autres brunchs, se situe quand même à deux pas de la rue de Rivoli, du Louvre et de Palais Royal. Une place parisienne fort touristique qui est souvent hors de prix lorsque l’on souhaite manger, goûter ou boire un verre. Voilà donc un charmant endroit qui ne fait peur ni par ses prix, ni par la qualité de ses produits, une adresse à connaître donc!

Mais si j’y retourne, ce sera pour goûter leurs délicieux cake aux arômes originaux, que ce soit en repas, en goûter ou en brunch time!

Infos pratiques

Brunch le dimanche!

Prix du brunch : 17€ à 24€

http://www.ohmoncake.fr/Ohmoncake.html

Lunch, Bakery, Epicerie

154, RUE SAINT-HONORE

PARIS 75001

01 42 60 31 84

leonora@ohmoncake.fr

Ouvert de 11h30 à 20h30



Brunchons sympa au Catz Café !


Le Catz café, voilà une adresse que je souhaitais tester depuis longtemps et qui était sur ma petite liste! A chaque fois, je n’avais pas réservé et était refoulée faute de place! Donc, cette fois-ci quand on me proposa d’y aller, tout de go, je pris soin de bien m’occuper de la réservation! Car je suis loin d’être la seule d’avoir eu l’écho de cette bonne adresse bien connue dans le 09e ! Au Catz Café, il y a toujours du monde, et deux services (12h00 et 14h00).

On m’avait vanté le brunch pour ses confitures artisanales tandis que d’autres m’avait parlé de l’accueil…

Alors,

Autant vous le dire, sa réputation n’est pas surfaite, loin de là!

J’ai autant aimé le lieu et son cadre chaleureux (la prochaine fois je prends le canapé, celui à côté de la bibliothèque ;-)) , que la gentillesse et la sympathie de son personnel. Ah oui, et le brunch, mais cela va sans dire! Pour bruncher au Catz, un seul impératif : être gourmand! Case dans laquelle je me glisse sans aucune difficulté (enfin façon de parler de parler car ma gourmandise ne m’aide plus à me glisser où que ce soit! :p)

Un lieu où on arrive, s’installe, un lieu familial comme en témoigne quelques poussettes 😉 , où l’on prend son temps pour bruncher!

Cosy, et chaleureux comme je le aime!

Oui, je sais ce que vous pensez, que du blablabla mais concrètement on y mange…. quoi!? Petits gourmands, va!

Alors commençons par les boissons :

Un jus d’orange et une boisson chaude à volonté avec une carte des thés! Je vous recommande le délicieux thé blanc, Passion de Fleurs, mais dans les thés noirs celui de noël n’était pas en reste et j’avoue que j’en aurais bien testé quelques autres!

La corbeille de viennoiserie et pains (remplacée dès que vidée….) vous attend sur la table et vous allèche! Les oeufs brouillés avec ou sans saucisse sont disponibles à la demande.

Et là… Je vous conseille, vous recommande, et un peu plus, de ne pas commencer sans goûter la pâte à tartiner maison. Une « tuerie » ! Voilà qui résume bien ce que nous avons goûté, à la imite de l’orgasme buccal! Et oui, même moi j’en ai ai oublié de gouter le nutella, c’est pour vous dire! Ils trônent sur un plateau à l’entrée, entre le miel et les confitures artisanales dont poire et goyave ce jour là.

Puis… Viens le tour du buffet salé et sucré! (Quoi? vous n’avez plus faim? Mais pourtant, nous commençons à peine!)

Côté sucreries, la compote de pommes est un incontournable (miammmm!)

Bref, de quoi bien manger, plus qu’à sa fin,

Bon et Copieux

Et servi avec le sourire!

Un endroit que j’ai aimé, recommandé, et dans lequel je retournerais avec plaisir!

Par ailleurs, le Catz Café propose régulièrement des expositions à ses clients, de photographies en ce moment.

Brunch – Buffet : 24€

2 services : dès 11h00 puis dès 14h00

Brunch les samedis et dimanches de 11h00 à 16h00

http://www.catzcafe.com/catzbrunch.html

Ouverture en semaine pour la formule restauration 😉


Plongez au siècle dernier


Le café de la Paix

 

C’est un lieu que j’avais envie de découvrir depuis longtemps!

Depuis, qu’étudiante à l’Ecole du Louvre et qu’assise sur les sols froids de l’Opéra Garnier en plein TDO d’architecture, lorsque mon professeur nous raconta que le Café de la Pais fut construit suite à l’édification de l’Opéra de Charles Garnier pour y accueillir avant la soirée à l’opéra les gents et gentes hommes et dames de sortie et les sustenter (entre autre donc!) Nous précisant que ce lieu avait conservé son décor art nouveau d’antant et toute sa beauté!

En bonne historienne de l’art et ancienne étudiante d’archéologie, adorant plonger et replonger dans le passé, et surtout avouons le en très grande curieuse, l’envie me taraudait d’aller un jour y prendre un café (même si ce fut un capuccino!)

Et…

Ma curiosité fut enfin satisfaite!

Le lieu… Est magnifique!

Malheureusement je me suis retrouvée sur le côté avec vue sur le Boulebard des Capucines, et n’ai pu admirer le salon et le plafond que de loin!

(Malheureusement également que n’ai eu que mon iphone et que le simple fait de le sortir n’ai été très bien vu… Désolée donc pour ces photos de piètre qualité!)

 

Mais… Pour ceux qui apprécient les lieux chargés d’histoire, croyez moi, ca vaut le détour!

(Oui même si j’aurais aimé en voir un peu plus!)

Ne serait-ce que jusqu’aux toilettes, le raffinement et le cadre sont très agréables! Ils évoquent les petits boudoirs-cabinets du 19e siècle!

Loin des palaces et des grands hôtels c’est un très beau lieu à connaître quand on est amoureux de Paris!

Et pour le reste…?

Eh bien, les serveurs sont moyennement sympathiques car trop chargés de travail. Je me suis battue pour mon verre d’eau.

Le lieu est très touristique et bruyant.

Le café est aussi un lieu où l’on peut manger sur le pouce moins cher donc que le restaurant…

 

Cappucinno : 8€

(oui quand même !)

 

Café de la Paix

Place de l’Opéra

Et 12 Boulevard des Capucines

Paris 09

01 40 07 36 36

http://www.cafedelapaix.fr/


Paris, c’est magique….


C’était il y a quelques jours…

Un soir,

Vous savez, au moment où il fait froid, où il fait nuit, et où chacun n’aspire plus qu’à une seule et unique chose à ce moment, rentrer chez soi au plus vite, quitte à bousculer & co dans un mouvement égoiste.

Ce même moment où le métro est bondé, où les coups de coude dans les côtes sont pléthores et j’en passe…

Bref, c’était il y a quelques jours et je marchais assez pressée (comme les autres) sur les quais afin de gagner le métro. Pour ce faire je devais traverser le Pont des Arts.

Que voulez-vous, j’adore marcher dans Paris, et plus encore dans Paris le soir, illuminé…

Sur ce, je traverse, et soudain, m’arrête…Pour un petit moment hors du temps, empreint de magie. un de ces instants où tout semble s’arrêter, où le temps lui-même semble en suspens et où je me dis, ce que j’aime Paris. Ce sont ces instants qui font que l’on reste dans cette ville quoiqu’il arrive, même si parfois… On se dit que la campagne serait nettement plus tranquille. Car qui d’autre que Paris peut nous offrir de tels moments…?

Là, juste au milieu du Pont des Arts, je voyais à ma gauche la tour eiffeil scintiller de mille feu tandis que l’église Saint Germain l’Auxerrois carillonnait pour marquer les 18h. Le Louvre en face était illuminé, et sur ma droite, toute l’île de la Cité se profilait à l’horizon, tandis qu’un bâteau s’avançait vers moi.

Je suis juste restée à savourer ce moment…

Immobile…

Sans bouger….

Un moment qu’il faut vivre pour le comprendre je crois.

Et je me suis juste dit à cet instant, le coeur gonflé… :

« Ce que j’aime Paris « 

 

Source : http://www.trekearth.com/

crédit photo : Jonathan Haider (jhaider)


Matin tout mou


Hello you!

Alors oui déjà je vous imagine me disant maisssss… On n’est pas lundi! Oui, pas faux! Mais hier c’était week end! 😉 [du coup j’ai zappé qu’on était lundi] [j’ai bien zappé qu’on était le 1er novembre lorsque la machine de la ratp fisait bipbip rouge en refusant de me laisser entrer 😛 oui! Nota Bene ; on ne passe pas avec son pass d’octobre en novembre (cela dit ça a marché au 1er trajet, et non je ne l’ai pas fait expès!)

Et puis un week end de 3 jours ça perturbe! Mon corps tenait à être dimanche ce matin, le réveil fut horrible et horriblement long! [d’ailleurs… Caféééééééééééééé!!!!! Double please 😉 ]

Enfin, le concours pour les un du bloug sont déjà  fini! [concours auquel les coupines ont pas daigné participer … je dis ça … je dis rien! 😉 ] [en fait elles veulent pas me raconter leur meilleur souvenir à Paris, j’ai compris hein 😉 ]

Vous avez donc été à 1é à participer! Mais je vous avoue que je vais avoir du mal à choisir le gagnant! Réponse le week end prochain 😉

sinon, vous vous dites, les petites notes, mais elles ont du retard!!!!! Oui! je confirme! Elles viennent, elles viennent, mais pas vite hein, je vous avais prévenu! [elles vont pas se fouler une cheville non plus hein! ]

Déjà aujourd’hui, je comble un peu de retard en vous parlant une note sur Amylee, qui inaugure une nouvelle exposition ce soir où elle expose des grands formats pour la première fois! J’ai hâte de voir ça et je vous raconterais!

En fin de semaine je vous parlerais du délicieux brunch de Chloé [que j’ai hâte de refaire, déjà 😉 ]

et entre les deux, quelques découvertes et des photos! Avec Paris à l’honneur évidemment 😉

J’ai repris (enfinnnnn…. ouffff!) (pas drôle des fois d’être malade! Non, mais vous imaginez ne pas pouvoir faire d’expos!!!?!!) le chemin des expos et vous parlerez de ma dernière : l’Or des Incas à la pinacothèque.

J’en profiterais pour passer un petit coup de gueule (c’est rare mais si , ça arrive ;-))

J’ai hâte pour les prochaines!

la semaine va vite passer alors zhou zhou zhouuuuu!

Bonnne journée

Bonne semaine,

et…

Je veux du soleil !

 


Grossièreté & co


Je n’en fais pas souvent, mais là franchement, ça m’a gavé et ça me gave encore!

Je fais allusion à tous ces gens (on point du doigt les parisiens mais franchement ils ne font pas l’exclusivité!) qui ont l’air de se croire seuls et qui ne semblent pas réaliser que parfois il vaut faire contre mauvaise fortune bon coeur, et adresser un petit sourire autour de soi. Ca chasse les tenions (plutôt que d’en créer) et quitte à devoir se retrouver dans la « même galère » autant faire en sorte que le temps passe le moins désagréablement possible!

Que ce soit dans le métro, aux files d’attente, aux caisses, ou dans n’importe quelle situation, comme lorsque je me suis retrouvée dans cette boutique SFR pour y faxer ma déclaration de vol… Je suis ahurie par le comportement de certaines personnes!

Celle là est entrée dans la boutique, parlant très fort, parlant seule, faisant bien remarquer à TOUTE la boutique (Nota Bene : 2 vendeurs s’occupant de clients et 2 clientes faisant la queue, dont moi) quelle était sa place, et râlant, pestant, toujours plus fort, ne cessant de clamer haut et fort des « Nan mais ils font chier!!! » (et malheureusement pas qu’une … mai plusieurs fois!) ( et c’était d’ailleurs un peu moins correct que ça comme phrase!)

comme si c’était la faute à quelqu’un que nous faisions la queue, les vendeurs aussi vite qu’ils le pouvaient (mais j’imagine que si c’était elle qui avait été servi, elle aurait aimé que l’on prenne son temps et ne bâcle pas son cas), n’ajoutant que de la tension et de la mauvaise humeur dans un moment que chacun préférait éviter, mais qui, comme il est passage obligatoire, faisons de notre mieux pour rester patient, et avec le sourire (excusez moi) le temps passe un plus vite.

Aujourd’hui c’était une boutique SFR. Parfois c’est une personne qui peste parce qu’une femme enceinte ou une personne handicapé lui passe devant dans une caisse prioritaire; parfois c’est quelqu’un qui râle parce qu’une personne fait un malaise devant elle, ralentissant la « cadence », parfois c’est un usager du métro qui insulte la personne qui est « responsable d’un accident de voyageur » ralentissant le trafic (quelle horreur quand même quand j’ai entendu une telle réflexion! Alors que c’est juste une vie qui vient de s’envoler, par accident ou par désespoir, la chose n’en est pas moins atroce et penser uniquement aux quelques minutes qu’un individu est ainsi obligé de passer sur un quai me sidère!)

En général je les regarde, les foudroie du regard et regarde à nouveau devant moi. J’aurais de la répartie, une voix correcte qui serait capable de prendre de l’amplitude dans se casser dans les aigus (pas pratique d’avoir eu la voix cassée), sans compter que mon physique de petite fille du haut de mon 1m54 [oui je sais j’en parle souvent mais ça peut être « handicapant » toute proportion gardée évidemment! ], je me ferais un plaisir de leur lancer une belle réponse cinglante.

N’empêche que le comble du cynisme, de la grossièreté, de l’égoisme et de la méchanceté, je l’ai connu à 19 ans.

L’une de mes voisines à l’époque se faisait battre par son copain. Une nuit où je révisais tard un partiel, j’ai entendu du bruit. Suis allée voir, ai frappé, sonné, et compris… J’ai appelé la police, un copain, parce qu’avec tambouriné sur la porte ordonnant au type d’arrêter ne m’avait que moyennement rassuré. Et tandis que nous étions plusieurs devant la porte cette nuit à attendre la police, incapables de faire ouvrir la porte et faire cesser ce qui se passait de l’autre côté… Un type, trentenaire, le prototype parfait du pauvre con, demandant à ce qu’on arrête le bruit car LUI dort et bosse le lendemain! Pas un n’a songé qu’il était au courant de la situation que nous lui exposons brièvement… Et là, nous sommes vraiment restés sur le coup, à notre âge (c’était un immeuble d’étudiants), encore trop naifs pour imaginer que de telles personnes pouvaient exister, il nous a répondu : « Bah oui, elle a qu’à se faire tabasser en silence! »

Alors, si on arrêtait d’imaginer que quelque soit le problème, on est seul à le subir… On pourrait peut être se rendre les choses plus douces et un peu agréables dans certains moments…

Et parfois il suffit juste d’un petit sourire, d’une parole gentille, et d’une once de patience pour rendre les choses plus simples… parce que la personne d’à côté, finalement… pense la même chose que nous…

Billet Programmé


Vous reprendrez bien un petit verre?


L’un des grands plaisirs de l’été (et parfois même de l’arrière saison) quand elle nous gratifie de ses petits et merveilleux rayons de soleil qui la rendent plus douce et font planer ce je ne sais quoi dans l’air, une sorte de flottement entre les saisons, où l’automne qui tarde à arriver est nostalgique de l’été qui s’achève un peu trop tôt (à notre goût). Cette saison a évidemment un nom, celle de l’été indien… Mais finalement cela n’&a rien à voir avec le sujet de mon (mini) billet.Si ce n’est que cette boisson je l’ai découverte il y a quelques (nombreuses) (très nombreuses) années (ah bah vala ça explique donc le chemin blanc) dans ce petit moment bénit connu des seuls étudiants de la fac entre la fin de l’été et le début des cours (en octobre seulement pour ceux qui n’ont pas connu ce merveilleux endroit qu’est la fac!) (c’était donc la seconde nostalgie, mais tout ça c’est à cause de la chanson que j’écoute en écrivant ce billet : hein monsieur calogero?) Donc, merveilleux moment qui vous permet de découvrir un tas de nouvelles choses :

Le Thé à la Menthe

Je suis sûre que la plupart de vous connaisse ce délicieux breuvage, mais pour ceux qui n’y ont jamais goûté, savez vous qu’il en existe de délicieux sur Paris?  L’idéal, je vous le concède est d’avoir directement des amis qui sauront vous le préparez dans les règles de l’art. Evidemment! Mais quand ce n’est pas le cas (ou que les amis sont en vacances) (ou trop occupés) , bref, il faut parfois se débrouiller par soi même! Et même si le petit thé à la menthe n’a pas la même saveur au coeur du souk de marrakech ou les pieds dans le sable tunisien, celui de Paris se défend bien et nous fait nous envoler pour quelques minutes loin de notre capitale!

Mes Petites Adresses

L’Institut du Monde Arabe

L’IMA, c’est juste là qu’on va quand on a des envies d’orient! Le musée, les espaces j’adore! Pour le petit thé avec sa corne de gazelle,c’est un endroit délicieux!

1 Rue des Fossés-Saint-Bernard
75005 Paris

crédit photo : © Shriram Rajaram juillet 2007

La Grand Mosquée de Paris

Eh ben tiens, c’est justement là que j’ai dégusté mon premier thé et à chaque fois que je fais découvrir à mon tour cet endroit, l’enchantement est de retour!

Un petit jardin complètement coupé du monde, un délicieux thé à la menthe encore moins cher qu’à l’IMA, et tout un assortiment de pâtisseries arabes! Après un mome,t au hammam, avant un couscous ou un tagine au restaurant, ou juste pour une petite pause, vous vous sentirez complètement coupés de Paris et de son bruit!

Un véritable havre de paix 😉

2 Place du Puits de l’Ermite

75005 Paris

crédit photo Linternaute

Chez Marianne

Petit tour au coeur du Marais dans cette épicerie/ restaurant connu de tous ou presque! Un bon thé, pas trop cher, que l’on peut également vous apportez en théière! Une jolie terrasse pour le déguster l’été, que demander de plus!

2 Rue des Hospitalières St Gervais

75004 Paris

Aux Doigts de Fées

Le quartier de Belleville est LE quartier de Paris où l’on trouve le plus de pâtisserie et pour pas chères (peuchère! ) Cette délicieuse pâtisserie algérienne est un peu plus chère mais tous leurs gâteaux sont à tomber, à emporter ou à déguster sur place accompagné de son petit thé à la menthe dans leur salon! 🙂

356 Rue des Pyrénées

75020 Paris

Toutes approuvées et testées 😉

De quoi prolonger un peu l’été (en tout cas je vous le souhaite!)

Et délicieuse journée sous un très agréable rayon de soleil 🙂


Bloc Note (express) du Week end!


Coucou petits parisiens!

Encore un Week end, déjà, et sous le soleil!!!!!

Mes petits conseils du we? Malheureusement pas des tonnes puisque j’ai passé ma semaine à végéter en compagnie de mes petits microbes et pis… Du coup je n’ai pas trop pensé à ce ce we, d’autant que pour c’est we cop’s 🙂

Mais, plus que 3 jours pour vous si vous aimer un peu la peinture, les icônes et les musées pour faire deux très belles expositions qui s’achèvent lundi :

  • la Sainte Russie au Musée du Louvre
  • Turner et ses peintres au Grand Palais
  • Vous préférez la photo? De belles expos vous attendent à l’Hotel de Ville
  • et férus de manuscrits allez donc jetez un oeil à ceux de la mer morte, à la BNF, site francois Miterrand!

Après je vous conseille une petite terrasse ensoleillée sur la Place du Palais Royal, où tous les we un petit orchestre vous permet de passer l’après midi en musique (classique)

Envie d’un brunch? Je vous conseille toujours ardemment celui de miss Chloé , rue jean baptiste Pigalle, qui vous accueillera dans sa cour pour que vous profitiez du soleil!

Un salon de thé? Allez donc voir Chopin et sa note bleue eu musée de la vie romantique (rue chaptal) et arrêtez vous à son salon de thé ensuite, coupure garantie!

Et puis n’oubliez pas que c’est we, et que c’est soleil! Alors abusez des terrasses, des quais de Seine, des parcs et des bouquinistes! Quoi de mieux pour des retrouvailles entre amis!

Et moi comme je suis toujours complètement décalée, je vais faire ma première pyjama party! 🙂

Et même si ce ne sera plus le week end, ne manquez sous aucun prix le concert des Brigitte au Bus Palladium mercredi prochain! Ca va dépoter et vous avez intérêt à venir 😉

Enjoy votre we!

Des bizettes à mes lecteurs réguliers: )