(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Archives de juin, 2010

Jean Marais & Jean Cocteau


Il est des histoires

De belles histoires

De belles histoires d’amour

De ces histoires qui nous transportent, nous font rêver,

De celles qui nous font chavirer,

Ces histoires dont il nous semble au fond qu’elles ne peuvent réellement exister

Reléguées à des rêves,

A des légendes,

Des mythes,

Elles ont existé parfois,

Mais pour qui ne l’a pas vécu ça peut paraître si dur à croire…

Et pourtant,

Cela arrive parfois,

Des histoires que l’ont pourrait maudire

car il est si dur de vivre après,

Mais des histoires qu’il faut chérir,

Car après tout, tous n’ont pas la chance de connaître un si grand bonheur…

Si grand que finalement les mots ne peuvent le décrire…

« Un bonheur sans nom »…

Et il y a ce témoignage, ce grand, magnifique et bouleversant témoignage de cette histoire d’amour entre deux monstres sacrés : Jean Marais et Jean Cocteau.

Il y a quelques semaines, je lisais quelques uns des poèmes d’amour que Cocteau avait écrit à son amant,

Une belle et longue histoire de 26 ans à laquelle seule la mort de Cocteau mettra fin en 1963…

Fin?

Non, même pas … Car à sa mort, Jean Marais a eu ces mots :

« Jean, je ne pleure pas.

Je vais dormir.

Je vais m’endormir en te regardant, et mourir, puisque désormais je ferais semblant de vivre » .

Histoires de ma vie, Jean Marais


Faire semblant de vivre, c’est il me semble, la plus déclaration d’amour que l’on puisse faire un quelqu’un…

Cette phrase m’a émeut jusqu’à l’âme…

Alors vous qui lisez ça, si vous n’y croyez pas à l’amour, au grand amour,

Que vous faut il de plus?

Bonne nuit et sur ce faites de beaux rêves 🙂

Dédicace : Merci à Francesca Bakers de m’avoir si bien parlé de Jean Marais, qu’elle a eu la chance de connaître et de me faire partager cette phrase…

C’est si beau

Si tu me lis, gros bisous soeurette ♥

Publicités

Douce nuit


Ambiance du soir… Avec la petite musique qui va avec! 🙂 Dormez bien les petits (la prochaine fois, je vous mets nounours!)

Paris Blues de Jean Jacques Milteau

(go on sur deezer ;-))


C’est fou!


C’est fou non! Oui je sais le soir je suis plutôt portée à des réflexions existentielles de la non importance la plus absolue. Je dois être trop cérébrale… Ou alors je suis une fille! Je ne sais pas … Je ne sais plus!

Cela étant dit, vous avez dû remarquer à quel point le monde est petit!

Bref, parfois vous avez un peu cette impression que où que vous alliez vous vous cogner toujours au même mur! C’est un peu étrange, parfois perturbant et même temps rassurant. Ce qui est sûr c’est que c’est follement amusant! Et à chaque fois ce petit mot vous échappe : « c’est dingue »! Eh oui c’est dingue, c’est fou, à croire que dans notre vie nous sommes toujours attirée par les mêmes personnes, les mêmes types de personnes! Si on regardait les choses d’un peu plus haut, ce serait comme un petit réseau, une sorte de toile d’araignée, qui montrerait que finalement notre monde n’est pas très grand!

On m’a parlé récemment de la théorie des 6 degrés de séparation qui dit que chaque personne n’est séparée d’une autre au maximum que de 6 degrés d’éloignement au plus. Ce n’est pas tant que ça! Cela dit, je dirais même que c’est étrange de voir que quand vous rencontrez quelqu’un elle vous mène toujours à une personne que vous connaissez déjà ou à un ami d’ami.

Je crois que c’est sur facebook que j’ai vu ce phénomène se réitérer le plus, tout simplement à cause du système de réseau de facebook, où l’on peut voir les amis en commun. Cela a commencé tout bêtement pour moi, quelqu’un qui m’avait envoyé un message me disant qu’il fallait absolument que je vois les amis qu’on en avait en commun! C’était en l’occurrence quelqu’un qui me disait être la maman de quelqu’un avec qui j’avais été à la fac et qui étaient amie avec 2 copines. C’était assez drôle… et surtout très étrange! Et le phénomène s’est réitéré pas mal de fois, où finalement, toutes les personnes ou presque que je connaissais avaient quelque chose en commun.

C’est fou quoi, ce que le monde est petit!

Ca l’est encore plus quand on rencontre dans une sphère nouvelle quelqu’un qui à priori n’a rien à voir avec quelqu’un que l’on connaîtrait ou aurait connu, pour finalement se rendre compte à son plus grand étonnement que si, eh bien si, et bien au contraire!

Et lorsque je suis partie à ce rendez vous vendredi matin, je me disais que la fille que j’allais rencontrer avait l’air très sympa mais que finalement je me demandais pourquoi j’avais flashé la première fois sur sa boutique alors qu’elle était fermée… A la première visite mon feeling ne m’avait pas trompé. Et parlant et papotant… au détour d’une phrase, d’une remarque et d’une citation de Malraux, j’en viens à m’excuser mais à préciser que j’ai tendance à dire et penser ça car je suis issue du domaine culturel (en tant qu’estudiantine essentiellement…). Sur ceux la miss me répond :

« Mais moi aussi!

– Ah???!!! Mais (si ce n’est pas indiscret) lesquelles?

_ Conception et mise en oeuvre de projets culturels (l’air un peu dépitée, genre, eh oui, je sais, personne ne connaît)

_ Non!!!???

_ Si!

_ Mais… Moi aussi! Et où?

_ A la Sorbonne

_ Moi à Paris 1

_ Bah oui à la Sorbonne…. Non…. Bernard Darras?

_ Ouiiii!!!! Françoise Casanova?

_ Oui! Et françoise Docquiert?

_ Ouiiii! Ouiii! Ouiiii

Et nous voilà toutes les deux comme deux hystériques! Sautant en l’air et tapant dans nos mains!

– On était pas ensemble quand même?

(Bon là on essaie de faire de savants calculs, de se jauger… l’air de rien… et surtout l’air de pas jauger… Quel âge… environ…? D’un autre côté, vu qu’on était une bonne dizaine à avoir débarqué en licence, et avec des parcours très divers, des âges, il y en avait vraiment de tout âge!)

– Promo 2003 que me dit-elle

_ Arffff! Je lui réponds! Promo 2000!

_ Saint charles?

_ Le centre Saint Charles?

_ Eh oui!

_  Ahhh tu te souviens!!!!! »

Bon bref, on a commencé à dériver dans nos souvenirs, essayant de se rappeler de nos cours! Se souvenant à quel point nous avions été traumatisés par le cours de systémique, évoquant le parcours de nos camarades de classe, avec une seule issue : le web … Ils ont tous finis dans le web ! Yallahhh (ah oui j’aurais dû y penser aussi quand il était encore temps) (il faut dire que notre cursus je gorgeais de ces cours multimédia…. Enfin, c’était pas bien élevé comme niveau aussi (ceci dit en aparté)).

Alors… C’est fou !? Non!?

Et là franchement, on se dit! Merdouille! Que le monde est petit! Parce que venir jusqu’au Batignolles pour trouver quelqu’un de son ancienne promo (ou presque) je trouve ça dingue!!!!

D’ailleurs je me suis toujours demandée (toujours en aparté) si un petit vent particulier ne soufflait pas sur ce petit Centre Saint Charles… Parce qu’elle m’a confié que son mari avait fait la même fac, même cursus (et y’a pas foule parce que dans mon petit facebook group on est que 16, je tiens à le préciser…) et que c’était même là qu’ils s’étaient rencontrés…. Et oui, petit vent cupidien, car j’ai rencontré il y a quelques temps quelqu’un qui avait fait ce cursus et en gardait de très bons souvenirs pour y avoir rencontré son mari…

Alors bénis des dieux? En tout cas je me demande quel sera le troisième couple saint charliens que je rencontrerais ….!!! Car comme on dit 😉

Bonne nuit les petits ! 🙂

Petit ERRATUM : j’ai oublié de faire une spéciale dédicace à tous les ex-charliens qui viendront traîner ici 😉 (et oui j’ai quelques noms en tête ;-)) Special gros kissoussss! 🙂

(et pour la postérité n’oubliez pas la petite dédicace 😉 C’est une spéciale !!!! 😉 Thanks friends! :))


Oups le week end est fini!


J’avais zappé le bloc note du week end, mes pauvres rares lecteurs(avouez donc, vous ne vous en êtes même pas rendus compte! Ohlalaaaa!)

Bref, même si j’avais prévu un week end un peu (trop) chargé, avec plein de jolies choses au programme, tout (ou presque) a dû être annulé suite à un clouement inopportun au lit toute la journée (et la soirée, et la matinée) d’hier!

Alors même si l’apérock café risque encore de se souvenir de nous, mais vu que c’était une de leur cliente fidèle qui fêtait ses 25 ans, et 25 ans ça se fête! (d’ailleurs au passage si un jour tu viens te perdre ici entre 2 bouquins et deux mémoires ;-))) Plein de kissousss miss :))

Bref, moi qui allait vous parler de mon super brunch dans le marais au Thanksgiving, brunch cajun/ louisiannais, connu aussi pour faire épicerie et vous proposer des produits purement et typiquement américain, que nenni, quand je pense que ça fait des mois que je voulais y aller, je suis toute dépitée! Parce que l’air de rien, d’empêchements en empêchements, mon dernier brunch remonte à pas mal de temps!

J’ai également manqué le café sex & the city, installé dans le café étienne marcel, qui clôturait malheureusement aujourd’hui!

Sans compter ma fameuse pyjama party (et oui y’a pas de d’âge ) (et certaines choses s’apprécient mieux à un certain âge ;-)) qui a dû elle aussi être annulée!

Bref, j’avais peut être prévu un peu trop de trucs ce samedi…. Ca m’apprendra (ou pas) (je suis jamais sérieuse quand il s’agit de mes amis!)

Alors, pour compenser, quelques photos du week end dernier. Pour certains le 30 mai rime avec fête des mères, eh bien pas pour moi! Et en souvenir de tous ces bons moments passés sur le rallye des princesses l’année dernière, entre ma chère Patou et toutes ces gazelles, je n’ai pu m’empêcher d’aller (encore ) (oui ca fait des années que je vais voir ces superbes voitures de loin) (eh oui tout ce beau monde m’intimide trop pour que je m’approche) jeter un oeil (un peu de loin quand même… parce que ….) ces superbes voitures! Ah je dis ça, je dis rien, mais franchement ça donne envie de conduire! Surtout avec le magnifique parcours qui passait par les villes d’eau du centre de la france.

Le Rallye des princesses 2010 c’était de Paris – Vichy- Monaco, du 30 mai au 04 juin 2010

Allez les petits, je vous souhaite une bonne nuit 🙂


L’Arnica : La fleur qui guérit tout :)


Oui, l’arnica, vous en connaissez le nom. Mais en connaissez vous la tête?  L’arnica, c’est une fleur, effectivement. Une fleur des montagnes!

C’est même (pour ceux qui s’y connaissent mieux que moi), une plante herbacée vivace à rhizome.

Et si cette petite plante est si connue c’est qu’elle est réellement magique dans notre pharmacopée! A telle point, que sa cueillette a été réduite à cause d’une surabondance, et qu’elle est même cultivée à outrance, rendant sa culture aléatoire… Attention danger pour l’avenir de notre plante montagnarde préférée!

Mais savez vous à quel point elle est magique? Oui, vous connaissez les gels à l’arnica et autres crèmes, quand vous ne prenez pas de l’homéopathie, pour vos petits bobos de types bleus et autres traumatismes…

Et voilà?

Non?

Non!

Non, car l’arnica a d’autres propriétés! Eh oui! Saviez vous par exemple que dans des dosages plus forts et par voie orale (homéopathique ) l’arnica n’est pas efficace que contre les coups, hématomes, traumatismes musculaires et physiques, et autres petites inflammations, mais aussi contre les coups au cœur! Ou à l’âme plutôt! Cette petite plante vous aidera très efficacement et de façon naturelle contre tous les chocs psychiques, les petites dépressions, les grosses fatigues, le surmenage… Bref, tous les moments difficiles de la vie! On connaissait le Millepertuis pour les petites dépressions à soigner tout en douceur…. Vous avez maintenant l’Arnica pour tous les coups durs de la vie! Ou quand ça fait du bien de se soigner à l’homéopathie dans ces moments là, et d’avoir un petit coup de pouce!

(Testé par moi même 😉

N’hésitez pas à voir un médecin cela dit… )

Pour tout savoir, j’aime bien ce lien :

HOMEOPATHIE : ARNICA un remède incroyable

A bientôt pour d’autres Bulles bien être!