(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Archives de avril, 2011

White Dream


Mon rêve blanc,

C’est un peu de pureté retrouvée,

Celle de l’enfance « oubliée »

Celle des rêves espérés,

Que je retrouve partout autour de moi,

Dans la nature,

Au coeur d’un étang,

Dans un parc le parsemant,

Et que je disperse autour du moi,

Ce souvenir précieux que je garde au fond de mes yeux,

Nimbant mes nuits,

Et Egayant mon salon,

De ma tasse de café à mon petit pot de lait,

Ceci est mon rêve blanc

Ceci est ma participation au Challenge Nuancier d’Avril de Libelul 

Publicités

Dans mon lit


Aujourd’hui j’avais envie d’un post un peu différent, un post un peu personnel.

Aujourd’hui, j’ai eu du mal à quitter mon lit, pourtant réveillée tôt, savourant le moelleux de la couette et la douceur des draps! Oui, j’ai sortie mon petit achat plaisir pour les soldes, une nouvelle housse de couette aux couleurs printanières! J’en rêvais depuis des années et n’avais pas de nouveau drap depuis que j’avais quitté mon conjoint.

Et franchement ce qu’on dort bien! 🙂 Mettre en bas de la pile ses vieilles housses de couette et en mettre une nouvelle sur le lit, disposer ses nouveaux oreillers, c’est s’offrir du neuf, mais aussi un renouveau. S’offrir une nouvelle chambre, une nouvelle nuit, un nouveau sommeil. Mettre de la douceur là où il y a eu de la douleur. Se faire du bien tout simplement.

C’est bête, simple, métaphorique, psychologique et en même temps important. Faire du ménage dans sa vie pour le faire dans sa tête. S’offrir du nouveau pour une nouvelle vie.

Et hier, alors que la journée fut un peu difficile,

J’ai eu envie de prêter attention à toutes les jolies choses,

J’ai donc décidé de faire une liste. Pour contrebalancer le mauvais, une liste de toutes les bonnes et jolies choses qui m’étaient arrivées ce jour (oui je suis une accroc des listes, pour tout! Si vous saviez). J’ai pris un nouveau cahier (ahlalaa encore un de mes péchés mignons et de mes perce porte-monnaie), ai pris un joli crayon de couleur (oui, j’ai toujours 5 ans) et ai listé toutes ces merveilleuses choses de la journée : être sortie pour la première fois sans béquille, avoir réussi à monter mon escalier, avoir tchaté avec une amie à qui je n’avais pas pu parlé depuis deux mois, et un tas de petites choses insignifiantes, mais si importantes. Ces petits riens qui arrivent au bon moment et nous font sentir que l’on n’est pas seul, qui nous remplissent de chaleur humaine, et qui nous font nous dire que malgré tout et envers tout, même dans des moments plus sombres où l’espoir nous manque, où l’envie nous fait défaut, que la vie est pleine de merveilleuse petites choses, de petits moments, qui nous font dire quand on les regarde, waouh! Quand même!

Et le soir venu, j’ai pris un livre (je lis un kinsella cette semaine, rien de bien intellectuel mais si agréable!), je me suis lovée dans mes draps et contre mes oreillers, j’ai savouré ce moment, et je me suis dis, waouh! Quand même! Que c’est agréable!

Welcome dans ma chambre

Elles ne sont pas belles toutes ces couleurs au milieu de ce blanc épuré? En plus la parure avait même un petit nom (ce que j’ai trouvé amusant je dois dire!)

Ps : Et toujours n’oubliez pas de voter pour moi une fois par jour en cliquant sur le macaron à droite! 😉


Balade bourguignonne


Rien d’extraordinaire pour commencer… je suis partie pour le week end de Pâques.

Dans un lieu où je me rendais pour la première par contre, en plein Bourgogne.

J’étais déjà passée près de là, j’en avais entendu parler, mais cependant j’étais toujours restée sur les grands axes, ignorant quelles merveilles se nichaient dans les coins et recoins, à quelques km d’Auxerre, du Morvan et de l’autoroute (le Morvan étant cela dit aussi un lieu incontournable de la France!)

Ce que je connais de la Bourgogne, je l’avoue, se limite à Dijon et à la portion d’autoroute qui m’emmenait sur mon lieu de vacances autrefois (oui je ne pars plus en voiture à présent ou de façon rarissime) , sur la portion de route entre Auxerre et Mâcon. Pas grand chose donc!

La balade commence à la gare de Bercy, dans le 12e à Paris. (Quoi! Une gare à Bercy!?) J’avoue que durant un très long temps j’ignorait l’existence de cette gare parisienne!

La gare de Bercy, outre le fait de voir partir le train de nuit à destination de Rome, c’est la gare du TER Bourgogne!

J’y avais déjà accompagné une amie habitant près de Montbard (d’ailleurs proche du lieu où je me suis rendue) sans y prêter vraiment garde!

La balade commence dans le train! Le paysage qui défile sous mes yeux me ravit et me fait dire que décidément je dois programmer un jour un petit trip bourguignon ! Et dire que pendant des années cet adjectif s’est uniquement adjoint à la fondue (oui j’ignorais les saveurs viticoles de la Bourgogne à l’époque). L’Ecole du Louvre m’a fait découvrir la part historique, à présent il est temps d’aller apprécier tous ses charmes!

La voie ferrée sur une grande partie du trajet, longe une voie fluviale, l’Yonne il me semble. Bâteaux, péniches, villages et manoirs, forêts et champs se succèdent, me donnant envie de sortir du train pour aller visiter, ou au moins où nous sommes.

Le train me dépose en gare de Tonnerre, près d’un lieu que je connais pourtant, la carte m’indiquant qu’effectivement j’ai une amie qui habite à quelques km ; cela me semble pourtant à des lieues, à des millénaires de l’endroit où je me rends.

Ce lieu?

Noyers (sur le Serein, un tout petit cours d’eau). Noyers, est une Cité Médiévale en goulot entre deux bras d’eau.

Un ancien village qui était autrefois sur la route des foires, et s’est particulièrement développé grâce à son enrichissement (d’où la taille particulièrement importante de son église! Preuve de sa richesse!) .

Le village appartenait alors au XIIe siècle, à une riche famille, dont l’évêque de Sens qui couronna Philippe Auguste, et le seigneur qui fortifia la ville partit à la seconde croisade.

Au XVe siècle, le village tomba dans l’escarcelle bourguignonne, c’est de cette époque que date l’Eglise.

Le village sert régulièrement de lieu de tournage! Entre autre,  le chevalier de Pardaillan, l’Enfant des loups et en ce moment des castings pour (et depuis quelques années) Une famille formidable, côté téléfilm ; côté film, la la Grande Vadrouille, Molière de Tirard (avec Romain Duris) ou Stardust.

Admirez !

(malheureusement mes béquilles m’ont encore empêché d’emmener avec moi mon réflex, j’ai vraiment été tristesse! )

Vous ai-je dis qu’il était classé aux monuments historiques? 

Ville médiévale

Des maisons à colombage à perte de vue, comme il se doit! ;-)

Tout cela en pleine campagne of course! (au bord du Serein donc!)

Quelques adresses sur place :

Une bonne table au Guide Michelin : Maison Paillot

Pour dormir dans une tour médiévale,  Une délicieuse chambre d’hôtes : La vieille Tour

Et le boucher (Maison Paillot également) qui fait une super charcuterie et autres produits du terroir! 😉

Pour en savoir plus : L’Office du tourisme de Noyers 

Un peu plus sur Noyers : http://fr.wikipedia.org/wiki/Noyers_(Yonne)

Et pas très loin, amateur de bons vins et de médiéval, il y aussi le village de Chablis à découvrir : 😉


Malédiction parisienne


La véritable malédiction parisienne,

Oui, je sais, je vais me renier, itou itou,

Mais sur ce, peu seront-ceux qui pourront me contredire 😉

Ce sont :

Les terrasses de café!

Oui, je sais, je passe souvent à m’extasier sur la joie que j’éprouve à profiter d’une terrasse parisienne (particulièrement quand elle est loin des bruits des voitures et des fumées de pot d’échappement!), et j’aime ça, si, siiii…

J’adore ça,

Quand je suis tranquille!

Là, vous allez me targuer d’intolérance, point du tout!

[Enfin je ne crois pas !]

Imaginez la scène ….

Vous, vote café (ou autre boisson à tendance non alcoolisée qui vous aurait certainement aidé à supporter avec le sourire cette intrusion dans ce moment que vous espériez de tranquillité! ) , votre livre, une page, deux pages, un rayon de soleil, vous savourez…

Et!

Alerte intrusion!

[Non, je ne vois pas comment décrire cet acte autrement! ]

J’en ai vécu plusieurs, j’ai même vu une fois un garçon de café venir vers moi et me dire très étonné, qu’il n’avait jamais vu ça, que je devais les attirer! Oui, peut-être, certainement même me dis-je au fil des (mauvaises) expériences qui s’accumulent!

Cette fois, pourtant, doit être non pas la plus incongrue, la plus intrusive, la plus gougeate, mais en tout cas celle qui m’énerva le plus ! (que voulez-vous, on ne choisit pas toujours son sale caractère) (à moitié portugaise, un quart bretonne, oui!, ceci explique cela! )

A mon avis, la faute au livre ! (oui, je déteste être dérangée en plein lecture) et à son statut de première terrasse de l’année (tout un symbole quoi! )

Bref, ma première terrasse de l’année, dérangée (une honte, j’vous jure!)

Petit clin d’oeil à la serveuse :

« Eh oui tout se perd madame

_ Ahlalalaaaaaa

_ Franchement ! Plus aucun respect!

_ Non, ils se croient chez eux partout!  »

[Oui, donc, tout ça dans un petit regard en coin! Les filles, ça se comprends (parfois) entre deux mots regards ]

Parce qu’il est nettement et clairement apparu qu’avec celles assises à côté de moi on ne se comprenait ni du coin de l’oeil, ni de toute autre façon. Ni du hum-hum, ni du coin de regard noirs, rien. Que dalle!

Zéro affinités, à se demander si on est du même sexe en fait!

Celle qui a dégainé son téléphone, semble ne pas se rendre compte qu’elle n’est ni au milieu d’un terrain vague, ni au milieu de salon, et sa copine, qui hoche à intervalles réguliers de la tête, semble trouver cela le plus naturel du monde.

Non, elle ne répondait pas à un coup de fil.

Non, elle n’avait pas un rv à annuler ou décaler.

Non, son coup de fil n’avait semble t-il rien « d’urgent ».

Par contre, ce qui est sur [Au son de ses cris hystériques] c’est qu’elle avait un compte à régler!

Oui, car étant assise à moins de 30 cm d’elle (terrasse de café et banquette oblige) elle m’a gratifiée de la totalité de sa conversation ! (comme le reste de la terrasse et probablement de la rue par ailleurs!) (je crois que même chez moi je n’ai jamais parlé aussi fort!)

J’ai tenu 20mn avant de quitter le café, excédée (et exténuée) (oui parce qu’essayer de se concentrer sur un livre au son des vibrations de ses tympans est très fatiguant!)

Je paie, je pars, je me retourne, la fille braille toujours dans son téléphone sans un regard autour d’elle.

Oui, je vous le dis, la véritable malédiction parisienne, c’est celle des terrasses de café!



Roma : côté logement


Rappelez vous je vous en parlais là ! : https://petiteparisienne.wordpress.com/2011/03/28/rome-ma-prochaine-destination-evasion/

Je partais donc à Rome et était à la recherche DU logement et DU  bon plan!

J’avais oublié que mai était la haute saison touristique à Rome et certainement l’un des mois les plus chers de l’année!

Logement j’ai trouvé, mais bon plan que nenni! Par contre à moi le bel hôtel dans un ancien monument du 15esiècle! J’ai hâte de voir ça de mes yeux, et promis, des photos je vous montrerais!

Je vous rappelle comment et où se loger à Rome 😉

  • Les couvents :

Du bas de gamme où vous dormirez en dortoir et partagerez votre salle de bain (bon plan assuré pour des nuits dès 20€); les prix grimpent et flambent dès que vous souhaitez du tout privatif!

Les inconvénients étant les horaires à respecter : départ avant 9h00 et retour avant 23h00!

Un petit lien si vous cherchez un couvent en Italie pour vous loger 😉 (oui ça marche à peu près dans toute l’Italie!) :

http://www.sixtina.com/

La Casa di Santa Francesca Romana : Tentant non!?

Et aussi : La Casa Di Sante Brigida

Liste non exhaustive! Pour avoir la liste des couvents à Rome, se référer au Séminaire Français de Rome (attention, très peu disposent de sites internet voire d’adresse mail!)

Alors vous vous dites, pour ce prix, autant prendre un hôtel! (oui j’aime être malade en vacances j’assure donc mes arrières!)

A moins que vous ne tapiez dans le couvent de luxe, mais là, attention au budget (très loin du mien même hors bon plan!)

  • Viennent ensuite une série de chambres d’hôtes et bed & breakfast!

Les adresses du routard, franchement, même en catégories de prix les moins chères sont hors de prix! (du coup je suis assez contente proportionnellement parlant de l’hôtel que j’ai trouvé!)

Sachant que vous pouvez trouver de tout et de rien, allant jusqu’à la famille qui loue une de ses chambre et un accès restrictif de la salle de bains (toujours le problème lorsque l’on voyage en Italie et sur ce point je suis intraitable!

Vient ensuite la quête (longue et désespérée) de la bonne adresse : Notez, que j’ai failli avoir!

Ensuite qui dit bonne adresse, aurait peut être dit trop cher, indisponible, ou les deux conjugués!

Une petite adresse tout de même en plus de celles du Routard :

http://wrhtrastevere.hotelinroma.com/hotel-fr.html

Car n’oublions pas que question logement Rome est réputée pour être hors de prix!

  • Alors, pourquoi ne pas faire classique et trouver un hôtel?

Oui, après tout, faisons classique!
Quand on veut se loger à Rome en hôtel et dans une gamme de prix abordable, on choisit de se loger près de la gare termini ou vatican.

La gare termini peut être très bruyante et on voit pulluler les hôtels dans toutes les gammes de prix sur le net (allant du sans étoile ou majestueux 4 étoiles et plus) qui vous font hésiter sur le lieu où atterrir…
A l’opposé, le quartier du Vatican!
J’avoue (moi et mes idées reçues….à je pensais ce quartier loinnnnn! Alors qu’en fait il est très proche du centre historique! Le trajet peut se faire aisément à pied (pour peu que l’on ait de bonnes jambes et un bon genou ! :p)
Les hôtels (pour certains) restent abordables et le quartier a l’air plus calme!
Je vous ferais un compte rendu au retour 😉
Ensuite, j’ai l’habitude de chiner sur le net, comparant les offres entre elles, et les différents sites. On trouve parfois de bonnes surprises!
  • Quelques adresses dans le centre historique pour vous faire plaisir, pour un we romantique, une ou deux nuits, pour une offre exceptionnelle, ou juste si vous avez les moyens!

Le Venetia Palace Hotel près de la gare Termini (via http://wiareyou.free.fr/ )
L’hôtel Elite dans le quartier de Trévi
L’hôtel Piccolo dans le quartier dei Piazza Di Spagna
Et finalement n’oubliez pas que si vous partez à plusieurs, entre amis, entre couples, ou même en famille, et pour une certaine durée, la solution la plus simple reste sans doute la location ! 😉
  • Un site de réservation peu chères pour partir à Rome entre autre :
  • Ah! Et une petite découverte bloguesque avec quelques bonnes adresses, mais attention, leurs prix sont très basses saisons ou hors salle de bains! 😉 (autant dire qu’ils doublent en mai!) :
  • Et pour finir ma petite trouvaille :
Voilà mon petit topo pour Roma, le prochain billet romain ne sera pas en direct puisque je n’ai plus d’ordi portable mais à mon retour, courant mai ! 🙂

Ego avec Cosmo


Voilà, voilà !

Chose non commune, j’ai inscrit le blog à un concours! Pour ceux qui ont remarqué le macaron dans la side bar, il s’agit du concours cosmopolitain.

Alors, ce petit-mini post, pour vous en informer (officiellement) et vous inviter à cliquer pour moi là :

http://www.cosmopolitan.fr/sap/blog-2011/entrant/1421535

Un petit vote! Un par jour, si vous aimez le blog, venez me soutenir! Merci 🙂

A vot’bon coeur! 😉

Oui c’est un mini-post (c’est férié aujourd’hui) !

Bon lundi de Pâques! (et attention à la crise de foie! ;-))


Balade près de Belleville


Pour ce week end, je vous propose une petite balade avec quelques unes de mes adresses!

Tiens ça faisait longtemps que je n’avais pas fait un petit bloc note du we! Celui ci sera local, 19e/20e!

Partez tranquillement du métro Belleville et remontez direction rue des Pyrénées!

Là, vous pouvez tout de suite vous arrêtez pour un petit réconfort, à deux doigts du métro, trottoir de gauche :

  • Les Doigts de Fées

Est la meilleure pâtisserie orientale du quartier! Prenez une petite pâtisserie accompagnée d’une thé à la menthe
Vous êtes prêts? Go via les petits ruelles (et votre gps ou votre plan de paris) descendez dans le 2e. Ruelles, escaliers, le trajet est plein de charme! Vous êtes à deux pas du :
  • Parc de Belleville

Arrêtez vous en haut, il vous offre l’une des plus belles vues panoramiques sur le tout Paris!
Puis descendez vous y baladez tranquillement! Vous avez un livre? C’est parfait, asseyez-vous et savourez! N’oubliez pas non plus votre appareil photo pour cette balade!
Et c’est déjà reparti! Oui, vous allez commencez à avoir faim ou je me trompe? Là, je vous fais revenir sur vos pas, mais prenez le chemin des écoliers, et choisissez un nouveau dédale de ruelles. Regardez autour de vous, les ateliers d’artistes pullullent et un certains nombre offrent des expositions permanentes chez eux, alors n’hésitez pas à frappez et à entrer!
Les différents centres d’animation eux aussi vous offrent des expositions gratuites d’artistes locaux, mais vous me direz, il fait trop beau pour s’enfermer! Et vous n’avez pas tord!
Je vous emmène au métro Jourdain, le coeur du quartier de Belleville, encore semblable à un petit village! Ici, nombre d’enseignes sont fermées le lundi ou entre midi et deux! Vous trouverez le petit marchand de miels locaux, les fromagers, bouchers, poissonniers, de délicieuses boulangerie, des merceries, et quantité d’autres petits commerces, véritables dinosaures à Paris (d’accord ils jouxtent le Monoprix et Yves Rocher mais quand même!) Baladez-vous sur la petit place, entrez dans l’église si le coeur (et la curiosité) vous le dit, arpentez ce morceau de la rue Belleville, entre les métros Place des Fêtes et Pyrénées, et découvrez un autre air de Paris! D’ailleurs les bobos ne s’y sont pas trompés et les prix de l’immobilier s’envolent depuis l’année dernière! (en même temps c’était encore l’un des rares lieux abordable à Paris! ;-))
Oui, mais vous allez me dire, mon estomac crie famine! Alors!? Quelques bonnes adresses!
  • L’entre deux
La terrasse en plein soleil le midi est extrêmement agréable!
Le vin est bon : il distribue des vins de petits propriétaires, la nourriture délicieuse (j’ai testé la brandade et une gigantesque crème brulée! ) et en plus le personnel agréable et sympathique!
Ca ne vous dit rien? Vous avez envie d’ombre? Prenez donc à l’angle la rue de la Villette et remontez là!
  • Un petit traiteur corse
Vous pourrez y manger sur le pouce et debout, recommandé, c’est délicieux!
  • Un salon de thé/ restaurant lui fait face avec une belle terrasse à l’ombre (oups j’ai oublié de noter le nom!) Mais la cuisine est maison, et le carrot cake est recommandé pour le goûter!
Ne me dites pas que vous n’avez pas réussi à choisir! 😉
Si?
Bon appétit
Bon! Vous avez bien mangé? C’est donc l’heure de la promenade digestive! Saviez-vous que vous êtes à deux pas des Buttes Chaumont? Go! C’est à 10mn à peinbe, tout dépend de par où vous passez et par où vous y rentrerez 😉
Le haut du parc vaut aussi sa petite balade, autour de métro Danube et près de la superbe rue Mouzaia et de ses superbes villas!
Prenez le temps dans le parc! N’hésitez pas à vous allonger dans l’herbe, à emmener les enfants au manège, au guignol, ou faire un tour de poney! Il y a bien sûr les glaces et autres gourmandises autour du lac, et l’incroyable vue sur le sacré coeur depuis le berlvédère.
Si vous n’avez pas trop le vertige traversez le pont suspendu!
Pour un petit café ou thé d’après repas, ou le goûter (ils proposent le week end des goûters maison, cakes & co) :
  • Le Rosa Bonheur

Un peu de soleil et beaucoup d’ombres sur cette belle terrasse cosy, avec ses grandes tables et ses bancs! On rentre, on commande, et on revient avec sa consommation! J’adore l’intérieur aussi! Un peu de monde le week end, mais l’endroit garde un certain calme appréciable!
En plus les consommations sont relativement peu chères!
Si vous êtes entre amis vous préférerez peut être attendre l’apéro du soir pour vous y rendre, mais attention, après 18h00, foule droit devant!
Vous préférerez peut être de l’autre côté de lac :
  • le Pavillon du Lac

(personnellement mon coeur balance vers le Rosa Bonheur!)

Vous avez le côté resto, où vous pouvez prendre des boissons et cocktails face au lac en dehors des heures de repas!

Jouxté, le côté buvette sur gravier, avec consp (choix limité) à emporter pour profiter de petites tables ou de transats a aussi un air de vacances!

Mais le mieux, reste d’emporter votre couverture et de vous allonger dans l’herbe! Les yeux fermés, à savourez le saoleil sur votre peau, à papoter avec vos amis, à lire votre dernier roman (celui que vous ne pouvez jamais sortir dans le métro à cause de la foule!)

Zut, le soir arrive!

  • Vous avez tout prévu pour votre pique nique?

N’oubliez pas que ayé, les parcs sont passés à l’heure d’été ! 😉

Pas de souci le quartier regorge de supérettes (pas de pub!) Vous allez voir comme c’est sympa!

C’est chouette hein aussi les week ends à Paris?

Bon, c’est pas tout, mais je me casse à la campagne moi! :p

Nota Bene : Le parc des Buttes Chaumont organise lundi une chasse aux oeufs (comme dans un jardin! Oué! Regardez par là si vous êtes intéressés !

http://www.evous.fr/Paques-aux-Buttes-Chaumont-Chasse-aux-oeufs-solidaire,1148429.html )


Manger sans Gluten


J’ai découvert il y a peu, et grâce à un ami, un endroit rare (et je crois qu’il faut être à Paris pour pouvoir découvrir un tel endroit!)

Un restaurant (certes, votre émotion qui avait fébrilement remonté redescend comme un flan!) mais pas n’importe quel resto puisque celui-ci vous propose une restauration :

Sans gluten!

Oui, ils fabriquent même leur propre pain!

B-A-BA : 

Le Gluten? Ce sont des protéines contenues dans la plupart des farines régulièrement utilisées (le blé, le seigle…), bref le gluten est la base de notre alimentation occidentale, soit un enfer pour les intolérants au gluten qui doivent bannir ce gluten de leur alimentation.

Ce restaurant est donc l’un des rares endroits où l’on peut manger sans gluten!

Personnellement, fidèle à mes habitudes, j’y ai testé le brunch!

Et là, je vais vous décevoir, un accident m’a fait perdre toutes les photos prises avec mon réflex (et ayant le réflex j’ai à peine sorti l’iphone, à peine pour faire baver mes camarades on instagram et twitter en attendant (im)patiemment mon co-bruncheur ! 😉

J’aurais su, j’aurais pris mon temps pour y aller! Oui, pour ne rien gâcher, ce restaurant se situe dans un de mes quartiers préférés à Paris, rue Lepic, à deux pas de la place des Abbesses, et de Montmartre! L’idéal pour la petite balade digestive post-brunch ou la balade en amoureux, touristique, ou simplement nez au vent! 🙂

Tout d’abord vous entrez au détour de la rue Lepic dans un restaurant cosy, chaleureux, aux fauteuils rembourrés et … Un peu comme à la maison, propre et chaleureux! (les toilettes d’ailleurs sont top! Dans le ton de l’établissement!)

Le Menu

Boisson chaude : café, thé ou chocolat (ou  Cappuccino avec un supplément de +1€ )
Boisson fraîche : Jus d’orange ou Smoothie ( avec un supplément de +2€)

Tartines grillées

Plat au choix : Hamburger maison / Tartare de saumon / Quiche aux légumes
Accompagnement : pommes de terre sautées et de la salade

Dessert : Fromage blanc et gâteaux : petit assortiment de Financier, Cheesecake et Clafoutis à la rhubarbe.

Déjà un bon point : leur pain est délicieux et incroyablement digeste (pour des personnes comme moi qui adore mais ne supporte pas bien sans être vraiment intolérants au gluten!) Il est fait maison et peut être acheté au poids sur place!Alors, je râle toujours un peu, mais je veux le beurre et l’argent du beurre que voulez-vous!

J’ai regretté qu’il n’y ai pas de viennoiseries (en même temps imaginez faire des viennoiseries sans gluten!) ou des crêpes/pancakes!

Le dessert (les petits gâteaux) sont délicieux, mais les parts microscopiques, c’est de la dégustation! 😉

Côté plat, mon pote a pris un hamburger qui avait vraiment une excellente tête!

Mais que voulez-vous, le hamburger au brunch, je n’ai jamais pu!

J’ai donc opté pour le tartare de saumon, et j’avoue avoir été déçue. Sans savoir si c’était un coup de malchance ou leur façon de le cuisiner. Il était assez mou, sans tenue, et j’avoue que ce n’est vraiment pas passé (en même temps armée de mes problèmes digestifs, c’est une gageure pour moi de manger cru! Alors les adeptes testez, mais je vous préviens qu’il fait un peu « bouillie » )

C’est décidé si j’y retourne, je teste la tarte 😉

Mais… dois-je l’avouer? Je n’avais plus faim à la sortie! 😉

Et pour le reste?

Tout sourire, et sympathique, ce fut un plaisir!

Bref, un endroit à découvrir! 

A côté, le restaurant propose une carte sans gluten qui change tous les mois

Ils organisent également sur leur site un concours de recettes, alors connectez-vous! 😉


Brunch à 22€

Attention, le  brunch n’a lieu que le dimanche midi,

Et je vous conseille de réserver 😉


Des si et des Mets

63 rue Lepic

75018 Paris

Métro : Abesses (ligne 12) ou Blanche (ligne 2)

0142551961

http://www.dessietdesmets.com


Ménage de Printemps


C’est le printemps

Et au printemps, comme tous , 

J’ai des envies de changement, de renouveau!

J’ai envie d’ouvrir les fenêtres en grand,

D’y laisser entrer le soleil,

La vie,

De la nouveauté,

De nouvelles perspectives

….

Et ce blog ne fait pas exception!

Le printemps passe aussi dessus et j’espère qu’il le fera! 😉

Je le dis, le redis, encore et encore, cet espace ne me plait plus comme il est. Pour peu qu’il m’ait jamais vraiment plu! Pour moi le design, la présentation d’un blog est importante.

C’est un salon, un salon de thé, qui nous plaira, qui nous semblera chaleureux ou pas, et dans lequel on aura le bon feeling, on aura envie de s’asseoir et de s’installer. J’aimerais que le mien soit convivial et chaleureux ; qu’on y arrive, qu’on se cale dans un fauteuil, confortable, pour une « cup of tea », avec petits gâteaux (sil vous plait ;-)) alors que pour l’instant il donne juste envie de passer en coup de vent, au mieux de prendre un expresso au comptoir!

Dès le début je voulais tout refaire, mais je l’avoue (honteusement) je n’ai toujours pas appris le css (la bibliothèque doit pourtant regorger de livres sur le sujet!)

Bref! A mon sens, tout et le design ici est cafouillis, brouillon.

Certainement un reflet d’états d’âmes!

Masi le printemps arrive,

Sourire au lèvres,

Et l’envie de faire du ménage par ici me taraude de plus en plus!

Bordel, même moi je ne m’y retrouve plus!

J’ai envie d’un endroit convivial où l’on se sente bien et où l’on prenne plaisir à venir se balader!

Alors!

  • Ménage dans les catégories!
  • Ménage dans la blog roll, suivie d’une petite mise à jour
  • Un nouveau design (qui risque d’être pépère mes geek étant trop occupés en ce moment pour m’écrire un code digne de ce nom, et n’ayant toujours pas appris à cause le css) Mais l’adorable @_Drine que vous connaissez peut être sur twitter et sait bidouiller le css devrait m’aider, si ce n’est pas trop gentil quand même!
  • Une nouvelle bannière! (en cours donc, pour peu qu’elle me plaise :p) (ça c’est bon je sais faire!) quoique depuis que je l’ai commencée elle ne me plait plus… Alors! Je crois que tout est à refaire! 😉
  • De nouvelles pages

Oui, ça fait beaucoup de choses!

  • De nouvelles rubriques aussi : dont une qui me tient à coeur depuis longtemps sur les parisiennes

Ces nouvelles catégories, donc, comme je vous l’ai déjà annoncé lundi 🙂

Eh eh, oui, vous avez vu le changement a déjà commencé!

A défaut de pouvoir finir le grand ménage de printemps à la maison (béquilles obligent) , on va le faire ici!

Beaucoup à faire, au fur et à mesure (je me connais ;-))

Pour un espace que j’espère vous apprécierez, dans le futur! 🙂

Et dans lequel j’ai hâte en tout cas de venir me balader!

En espérant que ce sera aussi votre cas!

Et vous? votre blog vous horripile aussi parfois?C’est comme chez vous? Vous avez envie d’un grand coup de balai et de serpillère?

En attendant belle soirée! 🙂


Etre Parisien


Etre parisien,

C’est souvent mal vu, mal perçu!

De l’extérieur,

De l’intérieur,

Par ceux qui fuient la capitale dès les beaux jours…

Moi-même j’apprécie de m’évader,

J’appréciais les week ends en campagne et en famille,

Aime découvrir le monde,

Mais…

Ce week end tout particulièrement,

J’ai aimé être parisienne!

Oui!

Parce que déjà …

Paris,

Sous le soleil,

C’est irremplaçable…

Ce week end,

Etait un moment un peu unique et magique!

A Paris, le soleil brillait, même les allergies ne faisaient pas regretter les arbres en fleurs, tous ces Lilas, ces tulipes parsemant les parcs de mille couleurs, et ces autres fleurs …

Ce week end était un moment privilégié,

Pour aller manger en terrasse,

Traîner avec des amis en dégustant doucement une bouteille de vin,

Et profiter de ces chauds rayons…


Ce week end, j’ai vu des serveurs attendre patiemment et nous faire gentiment remarquer, qu’ils allaient fermer à 17h00, pour que l’on finisse notre repas qui n’en finissait pas,

Ce week end j’ai pu faire découvrir mon quartier à une amie qui ne vit pourtant pas très loin!

De Belleville, à Jourdain, aux Buttes Chaumont,

Cette « longue » balade a rouillé mon genou et usé mes béquilles,

Mais quel plaisir que le soleil et les parcs en fleurs que de s’y balader

J’avais presque oublié les charmes de ce parc

Pour y avoir passé presque trop de temps…

Un petit goût de lassitude,

Et beaucoup d’envie de découvertes d’ailleurs,

Un parc où je reviens depuis peu (et encore plus depuis ces dernières semaines à béquilles)

Et que je redécouvre.

Un parc par monts et par vaux,

Une folie,

Un lieu semblable à une petite forêt reconstruite,

Avec sa fausse cascade, son lac, son rocher qui culmine à 144m! et son belvédère qui offre une des plus jolies vues de Paris, sur le Sacré Coeur et sa colline,

Un parc où pelouse, arbres, tours et détours se succèdent sans fin,

Un parc qui revit depuis ces dernières années et la réouverture de ses restaurants, guinguettes, guignol et manèges pour les enfants!

Une après-midi où un tranquille diabolo au Rosa Bonheur [petite note à venir] avec sa pâtisserie du we est bien plus agréable et alléchant que lors de ses immenses du soir!

Un parc auquel je pensais hier avec nostalgie, me souvenant de sa découverte avec mes yeux de jeune étudiante provinciale de 18 ans, que je comparais amèrement et durement aux forêts de mon Blésois.

Un parc où j’ai pris un immense plaisir à me balader et à parler d’Histoire hier, nous arrêtant à chaque parterre de fleurs,


Regardant les saisons évoluer,

Ces jonquilles déjà fanées…

Des journées tranquille,

De la douceur,

Les nappes qui s’étalent pour les pique niques,

Les enfants qui rient,

Les couples qui prennent le temps de se balader main dans la main,

Les appareils photos que l’on ressort,

Et les sourires surtout,

Qui commencent à éclore.

Et ce dimanche?

Un dimanche comme j’en ai fait un rituel depuis environ un an.

Assez rarement pour qu’il reste un plaisir !

Un dimanche entre amis,

Un dimanche plein de sourires et de rires,

Un dimanche encore au soleil,

Un dimanche à bruncher,

Avec le privilège de bruncher au milieu de ses photos,

J’avoue ne pas avoir réalisé.

Etre aux pieds du métro Anvers,

Pouvoir voir le Sacré Coeur,

Soupirer (quel privilège quand même!)

Avoir envie de monter,

Ne pas pouvoir avec les béquilles,

Puis terminer par marcher tranquillement,

Voir la Cigale et Pigalle se dessiner,

Deviner les touristes dans la « foule » naissante,

Découvrir un nouveau café, les Fourmis [Note aussi à venir!]

Traditionnel,

Y jouer sa touriste,

Appareil photo à la main,

Prendre un café,

Parler avec sa meilleure amie,

Etre baigner de soleil sur cette terrasse,

Regarder les touristes s’agiter,

Pouvoir juste profiter paisiblement de cette ville,


Parler de ce qu’on fera la prochaine fois,

Prendre le temps de le faire,

Penser à la prochaine expo qui nous attend,

Au prochain ciné,

Fastoche, à deux pas!,

A la prochaine petite boutique de fripes à explorer,

Explorer quelques sujets sérieux,

Immortaliser ces moments grâce à nos blackberry et iphone,

Comparer nos photos

[Refaire donc nos touristes sous l’oeil amusé et désenchanté d’un jeune serveur]

Tout cela sous des airs d’Edith Piaf!

Penser aussi à toutes les balades qui nous attendent dans Paris,

Une fois ces maudites béquilles mises au rebut,

Aux photos,

Aux pique niques,

Aux chemins à explorer,

_ Tiens le 7e arrondissement,

_ Dis dans 2 mois, on se le fait à fond hein, toi qui le connait si bien,

_ A cheval sur le 6e, ok me répond-elle. Tu verras on ne passe par aucune grande artère, je connais toutes les petites rues qui sillonnent du 7e à varenne, à saint sulpice et autres lieux que je connais moins bien.

Car finalement,

Quand on est parisien,

Chaque saison,

Chaque semaine,

Chaque jour,

Chaque heure,

Qu’on le soit depuis 1h00, depuis 10 ans, ou depuis 40 ans,

Est une possible découverte,

Sans cesse renouveler,

D’une ville où il fait finalement si bon se balader!

Puis le milieu d’après midi qui arrive,

L’envie encore d’en profiter,

Mais aussi de profiter de son chez soi,

De faire le reste,

De rentrer,

De savoir que le métro ne sera pas bondé,

Qu’en 30 mn on sera peut être déjà à la maison!

Rentrer,

Se faire une tasse de thé,

Et savourer….

Pour moi c’est ça aussi être parisien (avoir la chance d’être parisienne!)

Et vous?