(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Ma Petite Bulle Perso

Humeur, Zik & Co


Oui, vous ne voyez pas le rapport forcément!
Mais il faut savoir que la première fois où j’ai été à l’Olympia (la 2e fois j’avais offert un billet à ma maman pour Sylvie Vartan dont elle était grande fan et ai attendu dans le coin, j’avais été bien nouille de pas en prendre 2, pour sûr! Ah jeunesse! ) c’était pour voir Vanessa Paradis! Et même que ma maman m’avait offert son 33T ^^ Et que j’étais trop heureuse (mon 2e 33T j’ose pas dire quel était le 1er ! )

Vanessa Paradis-Dis lui toi que je t\’aime

Par exemple, mais bon, la liste est longue! Et puis Vanessa Paradis, quand elle joue, chante ou joue les icônes de pub, c’est Vanessa quoi! (non je la connais pas, je fainéantise c’est tout ! ;-))

J’avais 15 ans et j’étais trop, trop fière
1/ d’aller à Paris
2/ d’aller à l’Olympia
(on m’en parlait depuis si longtemps ce lieu mythique me fascinait!)
3/ d’aller à mon tout premier concert ^^

A l’époque j’avais déjà quelques kg en trop, des cheveux longs et frisés, petite brune replette, mais j’avais surtout un pantalon patte d’ef! (si siiii! J’oserais même pas le remettre!)

Bref, du coup, ce soir j’écoute du vanessa Paradis, (tout ça pour chanter, l’excuse) (pauvres voisins de moi!)

Même si demain, c’est Zazie que j’irais écouter! Un top concert puisque j’ai un ami qui l’a fait samedi dernier!

Bah sur cette note musicale 😉

Bonne soirée!


Immobilisme


Je regarde derrière moi avec trsitesse et déception
Je n’acuserais personne pour cela
Ni coup du sort
Ni hasard
Ni volonté quelqu’elle soit.

Nous sommes libres
Nous faisons ce que l’on veut de nos vies.

Et justement qu’en ai je fais,
Un peu de gâchis par là
Des broutilles là
Rien ici
Et un drame ou deux par là.

Manque de courage?
Manque de volonté?
Manque de force?
Manque d’intelligence?

J’ai la sensation de n’être rien?
Inconnue aux autres
Inconnue au monde

Invisible
Sans attaches et sans accroches.

Cela m’évoque ce film fantastique, Van Helsing, l’homme à sa place bulle part, sans passé, sasn souvenirs, avec plus pourtant que d’autres, l’archange vengeur gabriel
Mais ceci est un film fantastique

Alors que moi je me retrouve confrontée à un grand vide.
Quelque part à cultiver de peur qu’il ne soit cotagieux
Et qu’apporter aux autres?
Mon opinion étriquée?
Celle qu’en général les gens ne comprennent pas, me renvoyant une image plus que néfaste?

Je fais souvent une bonne première opinion
C’est peut être ce qui me chagrine
Cette sensation de mentir aux gens
Car qui suis je?
Rien
Qu’est ce que je fais de ma vie,
Rien
Y a t-il déjà eu quelqu’un de fier autour de moi?
Non, bien sûr.
Tous mes efforts se sont écrasés contre un mur et béton,
Et de mes blessures je me suis sentie tel Quasimodo,
A peine faite pour vivre reclue dans ma tour
Pour ne pas importuner les autres
Ceux qui brillent
Ceux qui réussissent
Les gens bien

Alors j’ai envie de disparaître à la vue
De me terrer
Je me trouve une huitre,
Claquemure mon chez moi
Rentre,
M’y mets en boule
Et reste là
Immobile
Oui

Encore une fois.


Dans mon lit


Aujourd’hui j’avais envie d’un post un peu différent, un post un peu personnel.

Aujourd’hui, j’ai eu du mal à quitter mon lit, pourtant réveillée tôt, savourant le moelleux de la couette et la douceur des draps! Oui, j’ai sortie mon petit achat plaisir pour les soldes, une nouvelle housse de couette aux couleurs printanières! J’en rêvais depuis des années et n’avais pas de nouveau drap depuis que j’avais quitté mon conjoint.

Et franchement ce qu’on dort bien! 🙂 Mettre en bas de la pile ses vieilles housses de couette et en mettre une nouvelle sur le lit, disposer ses nouveaux oreillers, c’est s’offrir du neuf, mais aussi un renouveau. S’offrir une nouvelle chambre, une nouvelle nuit, un nouveau sommeil. Mettre de la douceur là où il y a eu de la douleur. Se faire du bien tout simplement.

C’est bête, simple, métaphorique, psychologique et en même temps important. Faire du ménage dans sa vie pour le faire dans sa tête. S’offrir du nouveau pour une nouvelle vie.

Et hier, alors que la journée fut un peu difficile,

J’ai eu envie de prêter attention à toutes les jolies choses,

J’ai donc décidé de faire une liste. Pour contrebalancer le mauvais, une liste de toutes les bonnes et jolies choses qui m’étaient arrivées ce jour (oui je suis une accroc des listes, pour tout! Si vous saviez). J’ai pris un nouveau cahier (ahlalaa encore un de mes péchés mignons et de mes perce porte-monnaie), ai pris un joli crayon de couleur (oui, j’ai toujours 5 ans) et ai listé toutes ces merveilleuses choses de la journée : être sortie pour la première fois sans béquille, avoir réussi à monter mon escalier, avoir tchaté avec une amie à qui je n’avais pas pu parlé depuis deux mois, et un tas de petites choses insignifiantes, mais si importantes. Ces petits riens qui arrivent au bon moment et nous font sentir que l’on n’est pas seul, qui nous remplissent de chaleur humaine, et qui nous font nous dire que malgré tout et envers tout, même dans des moments plus sombres où l’espoir nous manque, où l’envie nous fait défaut, que la vie est pleine de merveilleuse petites choses, de petits moments, qui nous font dire quand on les regarde, waouh! Quand même!

Et le soir venu, j’ai pris un livre (je lis un kinsella cette semaine, rien de bien intellectuel mais si agréable!), je me suis lovée dans mes draps et contre mes oreillers, j’ai savouré ce moment, et je me suis dis, waouh! Quand même! Que c’est agréable!

Welcome dans ma chambre

Elles ne sont pas belles toutes ces couleurs au milieu de ce blanc épuré? En plus la parure avait même un petit nom (ce que j’ai trouvé amusant je dois dire!)

Ps : Et toujours n’oubliez pas de voter pour moi une fois par jour en cliquant sur le macaron à droite! 😉


Du printemps inside!


Hello les gens! 🙂

Quoi que quoi vous vous dites ? (bah oui je vous entends d’ici!) Quoiquequoi donc, encore une note!? (Oui vous êtes bluffés hein, moi aussi! ;-))

Un petit coucou vite fait, pour une belle perspective et mon petit mantra de la semaine !

  • Le soleil brille

  • Le soleil brille

  • Le soleil brille

  • Le soleil brille!

Non mais c’est vrai je n’en reviens pas! Sous des extérieurs maussades hier, je me suis faite aveuglée par le soleil et ai même eu trop chaud, mais de quoi se plaint-on (De rien de rien, hein, resteeeeeeeu! S’il te plait ;-))

Il faut se rendre à l’évidence, c’est le printemps, qui est même très en avance! Les arbres dans ma rue sont complètement en fleurs, tout est rose et blanc autour de moi! Il faut que je me dépêche d’aller faire un tour dans mon parc de quartier qui doit être magnifique en ce moment!

Les allergies aussi par la même occasion (bon celles là avaient pointées leur bout du nez depuis février me dira t-on, mais là ça devient carrément insuportable! Et même le changement d’anti-histaminique n’y faiut rien (heureusement que j’ai mon amie cortisone avec moi !;-)) C’est comme se balader avec la fièvre, le rhume, la rhino et la grippe le soir! Heureusement que le printemps est une de mes saisons préférées sinon!

Donc une nouvelle saison que j’aborde avec un grand sourire, et des projets (tout petits certes) mais qui me mettent des paillettes dans les yeux!

Ce matin j’installe mon expo photo (et je suis encore derrière l’ordi, honte à moi!!!!) Imaginez moi déjà avec mes piles de photos sous un bras et les packs de vin sous l’autre 😉 De haut de ma stature de mini pousse ça promet d’être drôle! Et encore il ne faudra pas tomber de l’escabeau! 😉

Demain, c’est le vernissage! Beau moment assuré même si un certain nombre de mes amis ne seront pas présents et si je n’ai personne pour prendre des photos!

Cette après midi, je me lance dans un beau projet d’écriture et auquel je crois beaucoup!

Et des retrouvailles entre amis sont bientôt prévues!

Ah et le mieux de tout, j’ai eu le privilège de voir hier des photos de la petite crevette nouvellement arrivée parmi nous d’une de mes meilleures amies, très chère àmon coeur, et ça, ça me met du soleil dans le coeur!

Non, parce que j’espère que vous aussi! 😉

Bref, Beau mardi ensoleillé à tous!

Dites, avec tout ça je me remettrais presque au sport moi! (non, je déconne! (quoique en fait….) )

Je vous livre ces quelques clichés pris il y a 2 semaines chez moi le jour de l’arrivée des premiers bourgeons ….!

Ce diaporama nécessite JavaScript.



A la recherche de mon premier rendez vous (oui rencard ça fait connoté! :p)


Je lisais tranquillement un article de blog (ici en l’occurence) lorsqu’en cours de lecture je me suis prise à me demander : Oui, et toi?

Je ne sais si vous avez remarqué cette manie que nous avons toujours lorsque nous lisons une note à faire un parallèle avec nous même…
Après tout c’est vrai que nous ne pouvons vraiment comprendre que ce que l’on a soit même vécu (triste constat mais véridique) et que nous recherchons toujours une part de nous même, une sorte de reconnaissance dans l’autre (jusque dans la quête amoureuse nous disent les phéromones et la reconnaissance « faciale » ;-))
Bref, je ne sais pas vous, mais quand je lis une note plus intime je fais toujours mentalement, plus ou moins en fonction du degré d’implication, un parallèle avec mon vécu.

Là, que je vous briefe, il s’agit d’un extrait d’un livre (la délicatesse de David Foenkinos) où le narrateur, un garçon, est en rendez-vous galant et prends un verre avec une demoiselle. Il s’interroge sur ce qu’elle va commander et, en fonction de sa commande, analyse ce que cela signifie…

Bref, réflexe 1/ Cela m’est-il déjà arrivé ? Heu… Rendez-vous galant… pas vraiment en fait! (j’avoue je ne joue pas dans la catégorie fille sexy, ni dans… et non plus… et pas… enfin, on s’en fout! Le cerveau étant bien fait, il zappe automatiquement à la question suivante!)

Réflexe 2/ Me suis déjà retrouvée dans la situation : prendre un verre/ un café (catégorie potentielle de rendez -vous galant?) : Non , Pas vraiment, Ca compte pas… avance rapide…. Arrière rapide.. Pause : oui! 🙂 Eurêka donc!

Je visualise, je visualise (non, vous n’avez pas besoin de tous les détails : bande de petits curieux! De toute façon je vous vois venir, vous n’allez lire cette note que pour savoir ce qui se passe avec ce garçon: Coquinou!)

Bon, question suivante : Qu’avons nous commandé!?

Fastoche! (Ah la classe une telle mémoire, dommage que ça ne me serve à rien d’intelligent!)

Lui : un petit café
Conclusion? Aucune (en l’occurence! ) (quoique je ne sais pas vous : mais je trouve ça assez viril un homme (bon d’accord un garçon en l’occurence!) belle main, beau poignet, qui prend la petite tasse, et la tourne légèrement en la tenant délicatement( zoom : oui, vous voyez? Pas mal non!) (Donc il a tout bon, on est ok!)

Moi : ma boisson fétiche de l’été : un diabolo pêche
Conclusion : Trop gamine? Le livre me dirait, un soda, « pas assez femme ». D’un autre côté c’était il y a plus de 10 ans alors! 😉 J’étais encore une gamine! Alors, faux, pas faux… D’un autre côté (non mais franchement!)

La vraie question :
Ai-je pensé à ce qu’il allait commander? Que nenni!

Je pensais plutôt à ce qu’il pouvait penser et à quelle horrible mauvaise impression j’étais susceptible de faire!
Oui, vous comprenez, c’était la première fois que je prenais un café avec ce (trop) beau garçon (j’insiste sur le « trop » : je vous assure que c’est très destabilisant) et donc la première fois que nous retrouvions en tête à tête (d’ailleurs heureusement qu’il était horriblement bavard car j’étais fatalement muette (façon carpe : bouche grande ouverte) (oui c’est triste!) ). (D’un autre côté il me suffisait de visualiser les regards des autres filles lorsqu’il me l’avait proposé pour me sentir revigorée! Avec à côté mon regard vide de carpe réfrigéré… Ouais.. Bon, pas top!)

Et lui à quoi a t-il pensé? Vu la façon dont il fixait sa tasse de café sans en détacher les yeux et passant son temps à parler sans s’arrêter, je doute qu’il ait remarqué ce que j’avais commandé!

Conclusion : Non, mais honnêtement, vous croyez vraiment qu’un garçon au cours d’un rendez-vous galant est capable de penser à ce genre de choses et d’analyser ce que vous buvez?
Franchement, vous rigolez là!? 😉

Ps : Non, franchement, vous ne croyiez tout de même que je vais vous raconter la fin de ce rendez-vous? A vous alors! Racontez moi la fin 😉


Badge Hellocoton


Vous l’avez vu, et pour cause certains en connaissent la raison, je ne suis plus trop sur la toile ces derniers temps… Cela dit il y a de cela 2 ou 3 jours j’aivu que hellocoton organisait un concours pour élire le meilleur badge : allez vois LA il y a des trucs franchement chouette!

Je me suis dit

1/ Chouette idée

2/ Why not!?

Oui, je venais d’installer gimp et avait envie de m’y initier (quoique qu’en 2h ce n’est pas de l’initiation mais…) De toute façon le visuel était prêt dans ma tête le plus dur fut de trouver la photo… ^^ (oui au milieu de quelques milliers!)

Et j’ai vite remarqué qu’il y avait apparemment de tout, mais pas de photo!

Et je me suis surtout dit, allez ce sera sympa même si personne n’aura le temps de voter pour toi en 1 jour ou 2!

Je n’ai pu m’y mettre hier, je l’ai fait ce soir, en me disant, cool, j’aurais 24h avant la fin (que je pensait être le 31) (je suis pourtant sûre d’avoir lu le 31 mais où avais-je mes yeux ce jour là? Ah oui, cloués avec moi au fond du lit!)

C’est en postant mon badge ce soir, au lire des commentaires que je me suis dit « oups » « non!! » « ahhh » …. J »ai recliqué sur le lien du concours et là il s’affichait devant moi la date fatidique du 30.01!!! « Ahhh … Oui…. C’est mes yeux » comme dirait Jean Claude Guss (oui nous avons les mêmes références ;-)) (je le vois bien que je te fais rire lecteur anonyme de passage) (en même temps 😉 … )

Et puis je me suis dit et zut je l’ai fait je le mets! Il ne sera pas mis en ligne si ce n’est ici, vous serez les seuls à pouvoir en profiter 😉 Alors! Le voici! En exclusivité pour mes lecteurs!

C’est y pas beau?

Et moi je retourne chercher mes lunettes parce que là … quand même… ça craint du boudin comme qui dirait… ! :p


Les temps changent


Les temps changent.

Oui, on le sait, évidemment… On sait que la roue tourne, que rien n’est éternel, que toute chose n’est jamais acquise, que tout peut changer… On le sait, et on profites d’autant plus de notre présent, de nos joies, du bonheur, des chances qui s’offrent à nous.

N’empêche, le savoir et et l’accepter, totalement l’intégrer, sont deux choses totalement différentes.

Car nous avons juste besoin de repères. Que certaines choses soient immuables, soit parce qu’elles nous rendent heureux, soit parce qu’elles sont des piliers à nos vies et à nos existences. Sur le coup, on n’imagine pas forcément le monde autrement. Et c’est ainsi que parfois le passé revient par flots, non pas qu’on s’y accroche, mais dans ce passé, on le sait, nos piliers étaient là et solides. Et une fois détruits, les reconstruire est parfois plus long que tout ce qu’on aurait pu imaginer [heureusement finalement]

Octobre est un mois qui s’achève pour moi. Un mois éprouvant, émotionnellement parlant, pour de nombreuses raisons, dont certaines trop intimes, que je n’évoquerais pas ici.

Octobre me renvoie à des souvenirs pénibles et douloureux.

A des moments de bonheur passé et lointain aussi. A une autre vie comme je plais à le dire. c’est si loin que ça en est flou, et en même temps si présent si vibrant au fond de moi. au fond de mon coeur. C’est dans ces moments que l’on réalise que la raison et le coeur ne réagissent pas de la même façon.

« Le coeur a ses raisons que la raison ignore »

C’est beau. C’est triste aussi. C’est émouvant mais c’est vrai.

Octobre c’est le mois de la nostalgie et de la mélancolie.

C’est un mois charnière aussi. La dernière ligne droite avant les fêtes …

C’est comme ça que je voyais ce mois avant. Le lancement des festivités.

C’est bête mais il y avait ma fête. oui, c’est bête, mais on me la fêtait chez moi et depuis que je vivais seule j’attendais le coup de fil de ma maman ce jour là.

Plus tard octobre marquait le lancement des anniversaires. début octobre celui du copain de la soeur de mon ex, [avec celui de sa soeur en septembre souvent fêté fin septembre/ début octobre] Oui étant provinciaux on ne pouvait pas y être tous les we 😉

Puis le 24.10, celui de mon ex copain.

Suivait novembre avec celui de sa maman, et là on était à pile poile moins un mois de noël, le jour de l’an, et évidemment avant tout ça, mon anniversaire!

Bref, repas, rires, réunions familiales  [bon autant qu’ailleurs à mon goût, mais tout de même, c’était déjà pas mal!].

C’était surtout la recherche de cadeaux, de petites attentions, puis je me faisais un point d’honneur de préparer les fêtes, petits gâteaux, vin chaud, cadeaux, sapin et j’en passe, un tas de petites choses que j’emmenais ensuite!

J’étais excitée, j’aimais même la foule. J’aimais tout dans cette période de fêtes.

Ce temps, pour moi, c’était celui où j’aimais penser aux autres. Un temps pour les autres…

Et tout change… tout a changé…

Octobre, maintenant pour moi a une connotation toute différente. Empreinte de sentiments bien éloignés.

Octobre pour moi marque le début d’une certaine solitude. A l’heure où tous pensent aux autres, je n’ai plus personne à qui penser.

octobre débute par le souvenir du décès de ma maman. un 09.10.

Il n’y a plus d’anniversaires à fêter.

Je n’ai pas soufflé une bougie pour le mien depuis des années [oui c’est stupide et puéril mais j’ai toujours eu la lubie de vouloir souffler des bougies à mon anniversaire à l’heure où certains préfèrent ne pas le voir ni même le fêter 😉 Je n’ai pas dû le faire assez souvent certainement]

Et surtout il n’y a plus de fêtes de fin d’années. Plus de cadeaux à acheter. Plus personne à qui penser.

C’est ce qui est le plus dur. Le plus lourd.

Et ce qui était à un moment de ma vie une période pour laquelle je me réjouissais longtemps à l’avance, je l’appréhende ou ne le vois plus. sauf que partout tout le monde en parle. Les fêtes sont déjà dans les vitrines. es chocolats égrènent déjà les rayonnages des supermarchés. Et bientôt tout le monde ne parlera plus que de fêtes et moi j’essaierais d’éviter la conversation ou de la contourner pour ne pas inspirer la pitié, ne pas jouer la « pauvre fille pathétique » ou même ne pas montrer que ma vie finalement n’est peut être pas si rigolote que ça. je préfère rire et sourire et cacher certains aspects. Sauf qu’on n’arrive jamais à totalement les cacher. Certaines choses affleurent parfois. Et parfois aussi nous envahissent. Le contraste de cette fille souriante, légère, avec tous ces problèmes fait peur parfois je crois. et je n’en veux à personne. Je ne sais juste parfois pas comment me positionner et oscille entre légèreté et trop de gravité.

Mon côté passionné, je suis toute en extrême et en aspérité…

J’ai envie de faire un mea culpa aux personnes que j’ai pu brusquer… A ceux qui n’ont pas compris. Aux autres pour qui j’ai été moins présente… Et à tout le reste! Des Bises et qui veuillent les prennent 😉

Là tout de suite? J’ai envie de lire un joli conte de noël. Un de ceux qui finit bien, juste pour voir qu’il existe de jolies histoires et tourner les pages avec un sourire dans les yeux.

Parce qu’après tout, il faut aussi toujours savoir sourire aux lendemains puisqu’on ne sait pas de quoi ils sont faits…

Crédit photo : Pussy

Ps : Désolée de cette note un peu trop triste… J’espère ne pas la regretter demain 😉 [Ecrite sous l’effet de mes deux verres de vin!]


Exposons, exposez, ou Blablabla d’une expo…


Ohlalalalaaaaa! Ayé, ayé, c’est [déjà ] le grand jour!

Bon, quand je dis « grand » hein, c’est une façon de parler bien sûr 😉 Ce n’est qu’une toute baby expo [un peu comme mon baby blog vous l’aurez donc compris] [Que voulez vous , dans la vie certaines personnes font les choses en grand, et d’autres en mini-riquiqui [je fais donc partie de la deuxième catégorie] ]

Mais n’empêche que c’est ma première expo, mon premier vernissage, et même que si c’est un tout petit itou itou, et ben, l’air de rien, c’est pas rien! [pour moi donc] [vous voyez je frémis d’émotion, et je dis que des choses que vous comprenez pas… Oui, oui, je me ressaisis, mais là je ressemble à une tite bonne femme atteinte de parkinson, et c’est pas joli, joli …]

Je voulais vous raconter un peu le Ba-ba… Parce que finalement, quand on se dit qu’on va accrocher quelques photos, on se dit que la seule chose à faire, c’est de sélectionner les photos! Que nenni, hein [et encore, une fois la sélection faite, c’est là que vous la défaites sous le coup d’une impulsion/révélation/ ou que sais-je!]

Bref, une expo, en plus, je me dis… Pffffff… Nan mais l’orga d’expo c’est pile poile ce que j’ai appris ! [Alors pour le faire en mini en mini pas de souci!] Non mais j’ai fait CPMC quand même [cycle intraduisible dans notre jargon de fac!] Et même que on avait un cours dessus : si, siiii! [Si sauf qu’en fait j’ai pas assisté à ce cours:p Ceci expliquant cela!]

Bon, donc, dans l’ordre on tente de penser à un lieu [et là on remercie Clotilde et Libellune 🙂 ] , on fait sa sélection, on pense à fixer les dates, les formats de tirage, on commence à penser au vernissage [oui/non] , qui inviter au vernissage, à qui l’annoncer, à faire un évènement facebook [auquel personne ne répond évidemment], à envoyer un mail [sauf que ça tombe quand gmail déconne] [et auquel encore moins de personnes répondent] , alors on rechecke pour le vernissage, mais on sait pas qui va venir… Donc on sait pas quoi mettre sur la liste des courses, entre-temps on a rechangé la liste des photos, puis on s’est décidé sur le mode d’accrochage, on a enfin pensé qu’on avait oublié de faire un texte sur l’expo, puis… puis… Les cartons, les affiches, les annonces…. Là forcément les tirages sont en retard… Mais pfffff… Ca le fait!Là on nous dit : mais t’as pas fait de texte sur toi! [quoi, quoi, quoiiii???? Faut faire ça?]

Bon, vient le moment de l’accrochage! Une partie de jambes en l’air sur un escabeau avec le vertige!

Et…

Et….

Et… Viens l’accrochage entre 20h et 24h00 [d’où les propos décousus j’avais oublié d’emporter à manger 😉 ] [je suis un peu claquouillée!]

Ma petite tête me dit que j’ai encore oublié quelque chose, mais pas grave, puisque les photos sont accrochées : c’est le plus important non?

Et…

Et….? Et j’attends de vous voir nombreux [un peu 😉 ] ce soir au vernissage [19h30 donc au 80 rue Legendre, Paris 17] [et puis si y’a pas assez à boire ce sera votre faute, fallait prévenir, Na! Non mais!]

Non, mais ayez pas peur, en vrai, je m’énerve jamais 😉

Voilà, voilà, un peu de tracs, de stress, quelques cauchemars ou après m’être évidemment vue tomber de l’escabeau [je suis encore toute étonnée de rien avoir cassé!] et où je voyais toutes les photos s’effondrer au sol et tout casser [oui je suis THE miss catastrophe alors forcément je m’attends à tout!]

J’espère une belle soirée, une belle expo, et évidemment vendre des photos 😉 [gnarff gnarfff gnarfff!] [bah oui avec le temps qu’il fait sur Paris il faut bien que je reparte en vacances! Je peux pas vivre sans soleil mouâ!] [ou alors pour me remonter le moral de cet automne pluvieux par un brunch au choix 😉 Oui, les brucnhs à Paris ça coute cher! ] [Bon nan en fait, ça va juste être pour le rembourser l’expo…. 😛 ]

C’est aussi un moment étrange! Oui, moi une expo [je me lole un peu]. Mais un moment que j’aurais aimé partagé, pouvoir annoncer à des proches! Oui, bien sûr, j’ai des amies qui seront là… Mais c’est vrai que j’aurais un petit pincement au coeur ce soir [quelle ingrate je fais 😉 ]

Si vous êtes pas loin passez faire un tour, et dites moi [sincèrement] ce que vous en pensez!

Et si vous êtes plus loin, ou pas, que vous viendez ou pas, ou blablablabla…. , envoyez toutes vos petites ondes positives, j’en ai bien besoin 😀

Des Bisous à tous qui lisez ce blablab bien chiant 😉

Et belle journée!


La loose du mail


La gaffe du « jour » [oui parce que c’était pas aujourd’hui]  number x-x-x-x-x- [Ou du pourquoi c’est mieux de faire le ménage dans ses contacts mails]

 

Oui, la loose! Encore, tout moi quoi!

Dès qu’il y a une connerie à faire, un truc pas réfléchi, les pieds dans le plat, la poisse, je suis MEGA championne ! Ah bah tiens moi qui ne me trouvais justement aucune compétence, je viens [enfin] de m’en trouver une! (oui sauf que celle-là je suis pas sûre sûre qu’elle me donne un job!]

Donc en numéro x-x-x-x-x-x- de la dernière gaffe en date, il y a celle de ne pas faire le ménage dans ses mails! Dans ses contacts mails surtout! Vous savez, les vieux, à qu vous n’avez pas écrit depuis des années [ou ceux à qui vous avez écrit sous l’action de substances « hallucinogènes » ou autres, à des heures indues [oui ceux-là aussi!] ].

Sans compter que ce petit malin de gmail enregistre dans vos contact automatiquement les gens auxquels vous écrivez : mauvaise surprise!

Et vla!

Et allez savoir pourquoi, j’ai fait un truc que je n’avais jamais fait avant [je fais des trucs bizarres parfois je sais pas pourquoi!] : j’ai recherché mes contacts mail sur facebook [d’où l’intérêt de régler le truc comme : ne pas me retrouver par mail [bah voilà, vous comprenez maintenant à quoi ça sert!].

Donc je checke, j’envoie… Et je tilte [après toujours évidemment!] µJ’avais pas regardé TOUS les contacts en détail!

Alors là, j’ai LE mantra (sauf qu’à force de l’utiliser j’ai un peu peur qu’il ne fonctionne plus : sauf que étant toujours là sur mes 2 jambes, c’est la preuve que si, siii, ça marche!] : le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas, le ridicule ne tue pas…

En fait tout dépend de la situation, mais parfois il me faut quelques heures pour m’en persuader [non, non, il y a certaines situations que je NE peux pas vous raconter ici [long soupir désespéré!]

La demande est donc partie à des personnes qui n’auraient pas dû la recevoir et a donc été immédiatement supprimée, et moi je suis dans mes petits chaussons! [d’un autre côté vu que l’une de mes amies qui n’a plus d’ordi m’a aussi refusé, je me suis demandé si ce n’était pas un bug facebook, auquel cas, je n’aurais pour une fois pas eu l’air trop con, mais je ne peux pas refaire de demandes aux autres au risque de passer pour une harceleuse quand même….] [Ahhhh toutes ces questions existencielles à cause de facebook, c’est n’importe quoi!]

Enfin, moralité, pensez à faire le ménage dans vos contacts mails

Voilà, voilà

[Ca évite donc de mauvaise surprise!]

Bonne journée sous un petit rayon de soleil parisien les gens 😉

Ps : Merdouille j’ai pas de catégorie pour cette note!


Sérénité


Parce que ce soir j’en ai envie

Non, j’en ai besoin…

Parce que la semaine est dure…

Parce que je suis triste…

Parce que j’aurais des millions de choses à dire…

Et personne à les dire…

Parce que j’ai envie de pleurer et que la mer et son ressac m’apaise…

Parce que les écrire ici me semblerait déplacé, inconvenant, et que je ne veux pas de certaines réactions…

Alors juste ça…

Quelques images

Qui bercent mon âme…

Et la vôtre aussi,

Je l’espère un peu

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.