(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Bulles d’Humeurs

Et bing vrac, et vlan dans le sac! (oui le titre est nul!)


Oui, ce billet du mardi est encore un vrac-billet!

Parce qu’il fait trop beau dehors pour passer trop de temps devant l’ordinateur,

Parce que j’ai trop de choses à vous raconter, certaines dont je vous parlerais plus tard plus en détail! (et que je n’aime pas publier plusieurs billets par jour ;-))

Et parce que surtout, je me réadonne à ma première, ma grande passion, comme une véritable bouée, une bouffée d’air, une grande respiration : l’écriture!

Je vous avais d’ailleurs préparé un petit billet, rien que pour ça, mais je ne me sentais pas prête à le publier, j’avais encore besoin de conserver mon petit jardin secret.

Alors tout en vrac,

 

♥ L’heure du dessert

Une gourmandise qui tombe à point nommé (oui là j’ai faim) :

CielLe

J’ai nommé la crème brûlée à l’orange de la Terrasse 17, rue des Batignolles, Paris 17,

Une crème brûlée de la mort qui tue!

♥ Cosmo

Vous pouvez toujours voter pour moi, un vote par jour (et tous les jours si vous voulez!) Non, parce que moins de 100 points c’est un peu la loose quand même vous trouvez pas?

http://www.cosmopolitan.fr/sap/blog-2011/entrants/4

♥ Expo photo

Un petit coucou aussi pour vous dire que mon expo photo au Catz Café, Paris 09, rue Rodier est prolongée jusqu’à la mi-juin, vala vala!

CielLe

♥ My Major Company books!

Si vous regardez bien dans les liens, il y a eu du changement! La liste de mes blogs, des nouveautés, et celle de ma page sur my major company books. Ayé, j’ai sauté le pas! Comme il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, j’ai fini par écouter mes amis! (et oui soyons fous!)

Le 3e que j’ai écrit, nous étions en 2005, peaufiné en 2006.

Quelques extraits sont en ligne!

(Et soyons fous devenez mon premier fan ! ;-))

http://www.mymajorcompanybooks.com/auteurs/lapetiteparisienne

 

 

♥ Un concours photo

Exactement 10 ans après, j’ai reparticipé à un concours photo organisé par le national geographic sur l’Homme et la Nature! 3 photos au maximum à proposer, et déjà une grosse déception pour moi, la dernière ayant été refusé à la modération. Et j’avoue ne pas savoir (et comprendre!) pourquoi!

[J’en reparlerais sur mon blog photo! ]

 

 

 

 

Titre : Contemplation
Contemplation. Admiration. Peur.
Le Sublime de l’Homme face à l’Océan : Immense, Beau et Féroce. Un Homme qui se sent tout petit face à cette Nature

http://www.photoparnature.com/galerie-photos/85/pseudo+asc#gallery

 

Titre : Intrusion
Sur l’île de Milos, dans les Cyclades, l’Homme exploite la Nature et ses minerais, profitant d’elle. Exploitation visible aux dégâts prévisibles.

http://www.photoparnature.com/galerie-photos/85/pseudo+asc#gallery

 

Tous Droits réservés : CielLe

 

Titre : Vida
Au cœur du Moyen Atlas,au Maroc,la nature est source de vie. L’Homme vit en harmonie avec elle, profitant de ses bienfaits et œuvrant à sa pérennité

 

♥ Oh les girls

Vous pouvez toujours suivre aussi ma sélection bloguesque de la semaine chez Oh les Girls

♥ Reprends le chemin des expos!

La rééducation commence tout juste, mais un genou ça se dérouille dans le vif de l’action!

Du coup demain je vais (enfin) voir Manet au Musée d’Orsay avec une liste d’expo grande comme le bras! (oh non comme moi) à) rattraper, vite, vite! (je vous en reparlerais ;-))

♥ Concert

Je vais voir Zazie demain et je suis so Happyyyyy! J’espère que mes problèmes de vue actuels ne me feront pas manquer grand chose, je vous en reparle aussi!

J’espère qu’il n’est pas trop tard pour d’autres, avec mes petits pépins, je n’ai rien osé programmé ces deux derniers mois!

 

[Nan en vrai je crois que je vais jamais pouvoir vous parler de tout!]

 

♥ Envies girly!

CielLe

J’ai des tonnes d’envie girly en ce moment!

Et notamment de faire les boutiques (bon pas sûr que ce soit réalisable!)

D’un joli sac entissu liberty (si quelqu’un a une piste la mienne étant en rupture!)

Et de chaussures aussi grâce à Bliss, merci ma belle! 🙂

 

♥ Petite absence

Je ne serais pas forcément très présente fin mai (petit we à strasbourg, apparemment des problèmes familiaux à régler en province) je ne sais pas encore si j’aurais le temps de programmer des billets mais dans tous les cas see you soon! Et puis je suis dans tous les cas là jusqu’à vendredi  ! ^^ 

Bon et puis encore des milliers de choses à vous raconter, mais pour ça d’autres billets seront à venir! 

 

Bon, je sens que ça fait assez de vrac et que votre tête va éclater! Suite au prochain numéro donc! Moi qui voulais aussi vous montrer le nouveau logo du blog, la nouvelle bannnière (en fait j’hésite mais ce n’est qu’une questions de teinte) et vous parler de tonnes d’autres choses! (Ah l’impatience me tuera  ! ;-))

 

Profitez bien du soleil mes Nounours!

 

Ps : La blogroll n’est toujours pas fini donc… ne vous inquiétez pour ceux qui ont disparu 😉

Très bientôt mon new design arrive youhouuuuuu !!!!! 

Publicités

Immobilisme


Je regarde derrière moi avec trsitesse et déception
Je n’acuserais personne pour cela
Ni coup du sort
Ni hasard
Ni volonté quelqu’elle soit.

Nous sommes libres
Nous faisons ce que l’on veut de nos vies.

Et justement qu’en ai je fais,
Un peu de gâchis par là
Des broutilles là
Rien ici
Et un drame ou deux par là.

Manque de courage?
Manque de volonté?
Manque de force?
Manque d’intelligence?

J’ai la sensation de n’être rien?
Inconnue aux autres
Inconnue au monde

Invisible
Sans attaches et sans accroches.

Cela m’évoque ce film fantastique, Van Helsing, l’homme à sa place bulle part, sans passé, sasn souvenirs, avec plus pourtant que d’autres, l’archange vengeur gabriel
Mais ceci est un film fantastique

Alors que moi je me retrouve confrontée à un grand vide.
Quelque part à cultiver de peur qu’il ne soit cotagieux
Et qu’apporter aux autres?
Mon opinion étriquée?
Celle qu’en général les gens ne comprennent pas, me renvoyant une image plus que néfaste?

Je fais souvent une bonne première opinion
C’est peut être ce qui me chagrine
Cette sensation de mentir aux gens
Car qui suis je?
Rien
Qu’est ce que je fais de ma vie,
Rien
Y a t-il déjà eu quelqu’un de fier autour de moi?
Non, bien sûr.
Tous mes efforts se sont écrasés contre un mur et béton,
Et de mes blessures je me suis sentie tel Quasimodo,
A peine faite pour vivre reclue dans ma tour
Pour ne pas importuner les autres
Ceux qui brillent
Ceux qui réussissent
Les gens bien

Alors j’ai envie de disparaître à la vue
De me terrer
Je me trouve une huitre,
Claquemure mon chez moi
Rentre,
M’y mets en boule
Et reste là
Immobile
Oui

Encore une fois.


Humeur florale à Paris ♥


J’avoue que ce week end, je n’étais pas sûre de ce que j’allais écrire sur ce blog.

Trop d’envies tue l’envie exactement!

Je prends plaisir à mon chez moi en ce moment, et même si je suis contrainte de refuser un tas de sorties, que je manque mes amis, que je loupe toutes les expos : arff, et les cinés, et j’en passe, je n’en suis pas si fruistrée.

J’ai envie de me retrouver,

Retrouver mon chez moi que j’ai longtemps déserté,

Y apporter plus de soin,

Vaquer à des tonnes de petites et moins petites choses laissées en vrac,

De prendre du temps pour moi,

De donner du repos à ce corps qui part en vrille et en réclame tant,

De profiter et de redécouvrir mon quartier aussi, un peu abandonné ces dernières années

(et peut être même qu’un jour je vous raconterais)

J’ai envie de mes livres,

De mon lit,

De savourer le soleil qui entre par la fenêtre,

L’air qui balaie les rideaux,

Mes nouveaux draps,

Des plaisirs simples,

Redécouvrir l’écriture,

Sortir mes carnets,

Classer et ranger,

J’ai surtout envie de douceur.

Alors comme la 1ère idée finalement est toujours la meilleure, j’ai eu envie de vous offrir des fleurs.

J’adore les fleurs! 

Celles ci ont été prises dans la semaine.

J’y suis pourtant terriblement allergique, 

Mais j’aime leur senteur,

Leur forme,

Leur couleur,

On m’en a très rarement offert (je peux les compter sur les doigts d’une main pour les bouquets)

Mais au début de notre relation mon ex m’en offrait une par mois à notre anniversaire. Toujours une rose.

Depuis j’ai découvert beaucoup d’autres fleurs,

Et j’ai été subjuguées par les Gerbera et Germini.

Leur forme m’évoque le soleil et je prenais souvent plaisir à m’en offrir un petit bouquet dans les tons jaune ou orangé, comme un petit soleil qui s’invitait à la maison.

Là, il s’invite en mille et une couleurs sur mon blog, un peu mon chez moi, et c’est très bien comme ça! 🙂

Mes petites incursions dans le parc à deux pas de chez moi on aussi été l’occasion cette semaine ont aussi été l’occasion d’admirer ces joyaux de la nature dont je ne me lasse pas

Et j’espère que vous avez tous passés un beau samedi! ♥


Lundi tout gris


Aujourd’hui, la morosité semble de mise

Pour un lundi tout gris

(Et j’ai même envie de dire) tout pourri.

Oui, mais quel est ce temps d’abord?

Précédé d’une mauvaise nuit,

D’une mauvaise semaine,

Succédé encore d’une réalité,

Je ne partirais pas à Rome cette année, alors que mon avion décolle demain.

A cette heure j’aurais dû commencer à faire ma valise.

Enfin! Les choses sont ce qu’elles sont, et rien ne sert ne d’y attarder! Je vais pouvoir faire ma rééducation du genou, je croise les doigts pour que mes yeux guérissent et que je puisse reporter mes lentilles, l’usage de lunette qui ne sont pas à ma vue cumulée aux douleurs oculaires, me donnant de sacrées migraines !

Je réalise que je ne viens pas souvent me plaindre ici, et que là, c’est ce que je suis en train de faire! Arfff! J’ai horreur de ça alors j’arrête!

Ici, cette semaine,

* L’annonce du gagnant du paquet de cookies salés

* Un nouveau concours : pour vous faire gagner des places pour la sortie du fim de Woody Allen, le 11 mai prochain, et l’occasion aussi de faire connaissance puisque je serais à la projection! (oui je sais ce n’est pas très motivant ! :p lol)

* Sinon, du blablabla en série avec :

♥ Ma petite chronique du mercredi, sur laquelle je m’amuse bien je dois dire,

♥ Mon brunch aux Jardins de Bagatelle

♥ Et quelques autres broutilles, que vous verrez si vous suivez 😉

En ce moment, je ne peux toujours pas me servir du reflex, alors si vous voulez voir de jolies photos, je vous invite à ma balade grecque sur mon autre blog :

et

Très bonne semaine à vous 😉 J’espère que votre lundi est plus gai que le mien 😉

Et pour bien commencer la semaine une petite musique (j’en écoute toujours quand j’ai besoin de me rebooster ;-))




Dans mon lit


Aujourd’hui j’avais envie d’un post un peu différent, un post un peu personnel.

Aujourd’hui, j’ai eu du mal à quitter mon lit, pourtant réveillée tôt, savourant le moelleux de la couette et la douceur des draps! Oui, j’ai sortie mon petit achat plaisir pour les soldes, une nouvelle housse de couette aux couleurs printanières! J’en rêvais depuis des années et n’avais pas de nouveau drap depuis que j’avais quitté mon conjoint.

Et franchement ce qu’on dort bien! 🙂 Mettre en bas de la pile ses vieilles housses de couette et en mettre une nouvelle sur le lit, disposer ses nouveaux oreillers, c’est s’offrir du neuf, mais aussi un renouveau. S’offrir une nouvelle chambre, une nouvelle nuit, un nouveau sommeil. Mettre de la douceur là où il y a eu de la douleur. Se faire du bien tout simplement.

C’est bête, simple, métaphorique, psychologique et en même temps important. Faire du ménage dans sa vie pour le faire dans sa tête. S’offrir du nouveau pour une nouvelle vie.

Et hier, alors que la journée fut un peu difficile,

J’ai eu envie de prêter attention à toutes les jolies choses,

J’ai donc décidé de faire une liste. Pour contrebalancer le mauvais, une liste de toutes les bonnes et jolies choses qui m’étaient arrivées ce jour (oui je suis une accroc des listes, pour tout! Si vous saviez). J’ai pris un nouveau cahier (ahlalaa encore un de mes péchés mignons et de mes perce porte-monnaie), ai pris un joli crayon de couleur (oui, j’ai toujours 5 ans) et ai listé toutes ces merveilleuses choses de la journée : être sortie pour la première fois sans béquille, avoir réussi à monter mon escalier, avoir tchaté avec une amie à qui je n’avais pas pu parlé depuis deux mois, et un tas de petites choses insignifiantes, mais si importantes. Ces petits riens qui arrivent au bon moment et nous font sentir que l’on n’est pas seul, qui nous remplissent de chaleur humaine, et qui nous font nous dire que malgré tout et envers tout, même dans des moments plus sombres où l’espoir nous manque, où l’envie nous fait défaut, que la vie est pleine de merveilleuse petites choses, de petits moments, qui nous font dire quand on les regarde, waouh! Quand même!

Et le soir venu, j’ai pris un livre (je lis un kinsella cette semaine, rien de bien intellectuel mais si agréable!), je me suis lovée dans mes draps et contre mes oreillers, j’ai savouré ce moment, et je me suis dis, waouh! Quand même! Que c’est agréable!

Welcome dans ma chambre

Elles ne sont pas belles toutes ces couleurs au milieu de ce blanc épuré? En plus la parure avait même un petit nom (ce que j’ai trouvé amusant je dois dire!)

Ps : Et toujours n’oubliez pas de voter pour moi une fois par jour en cliquant sur le macaron à droite! 😉


Etre Parisien


Etre parisien,

C’est souvent mal vu, mal perçu!

De l’extérieur,

De l’intérieur,

Par ceux qui fuient la capitale dès les beaux jours…

Moi-même j’apprécie de m’évader,

J’appréciais les week ends en campagne et en famille,

Aime découvrir le monde,

Mais…

Ce week end tout particulièrement,

J’ai aimé être parisienne!

Oui!

Parce que déjà …

Paris,

Sous le soleil,

C’est irremplaçable…

Ce week end,

Etait un moment un peu unique et magique!

A Paris, le soleil brillait, même les allergies ne faisaient pas regretter les arbres en fleurs, tous ces Lilas, ces tulipes parsemant les parcs de mille couleurs, et ces autres fleurs …

Ce week end était un moment privilégié,

Pour aller manger en terrasse,

Traîner avec des amis en dégustant doucement une bouteille de vin,

Et profiter de ces chauds rayons…


Ce week end, j’ai vu des serveurs attendre patiemment et nous faire gentiment remarquer, qu’ils allaient fermer à 17h00, pour que l’on finisse notre repas qui n’en finissait pas,

Ce week end j’ai pu faire découvrir mon quartier à une amie qui ne vit pourtant pas très loin!

De Belleville, à Jourdain, aux Buttes Chaumont,

Cette « longue » balade a rouillé mon genou et usé mes béquilles,

Mais quel plaisir que le soleil et les parcs en fleurs que de s’y balader

J’avais presque oublié les charmes de ce parc

Pour y avoir passé presque trop de temps…

Un petit goût de lassitude,

Et beaucoup d’envie de découvertes d’ailleurs,

Un parc où je reviens depuis peu (et encore plus depuis ces dernières semaines à béquilles)

Et que je redécouvre.

Un parc par monts et par vaux,

Une folie,

Un lieu semblable à une petite forêt reconstruite,

Avec sa fausse cascade, son lac, son rocher qui culmine à 144m! et son belvédère qui offre une des plus jolies vues de Paris, sur le Sacré Coeur et sa colline,

Un parc où pelouse, arbres, tours et détours se succèdent sans fin,

Un parc qui revit depuis ces dernières années et la réouverture de ses restaurants, guinguettes, guignol et manèges pour les enfants!

Une après-midi où un tranquille diabolo au Rosa Bonheur [petite note à venir] avec sa pâtisserie du we est bien plus agréable et alléchant que lors de ses immenses du soir!

Un parc auquel je pensais hier avec nostalgie, me souvenant de sa découverte avec mes yeux de jeune étudiante provinciale de 18 ans, que je comparais amèrement et durement aux forêts de mon Blésois.

Un parc où j’ai pris un immense plaisir à me balader et à parler d’Histoire hier, nous arrêtant à chaque parterre de fleurs,


Regardant les saisons évoluer,

Ces jonquilles déjà fanées…

Des journées tranquille,

De la douceur,

Les nappes qui s’étalent pour les pique niques,

Les enfants qui rient,

Les couples qui prennent le temps de se balader main dans la main,

Les appareils photos que l’on ressort,

Et les sourires surtout,

Qui commencent à éclore.

Et ce dimanche?

Un dimanche comme j’en ai fait un rituel depuis environ un an.

Assez rarement pour qu’il reste un plaisir !

Un dimanche entre amis,

Un dimanche plein de sourires et de rires,

Un dimanche encore au soleil,

Un dimanche à bruncher,

Avec le privilège de bruncher au milieu de ses photos,

J’avoue ne pas avoir réalisé.

Etre aux pieds du métro Anvers,

Pouvoir voir le Sacré Coeur,

Soupirer (quel privilège quand même!)

Avoir envie de monter,

Ne pas pouvoir avec les béquilles,

Puis terminer par marcher tranquillement,

Voir la Cigale et Pigalle se dessiner,

Deviner les touristes dans la « foule » naissante,

Découvrir un nouveau café, les Fourmis [Note aussi à venir!]

Traditionnel,

Y jouer sa touriste,

Appareil photo à la main,

Prendre un café,

Parler avec sa meilleure amie,

Etre baigner de soleil sur cette terrasse,

Regarder les touristes s’agiter,

Pouvoir juste profiter paisiblement de cette ville,


Parler de ce qu’on fera la prochaine fois,

Prendre le temps de le faire,

Penser à la prochaine expo qui nous attend,

Au prochain ciné,

Fastoche, à deux pas!,

A la prochaine petite boutique de fripes à explorer,

Explorer quelques sujets sérieux,

Immortaliser ces moments grâce à nos blackberry et iphone,

Comparer nos photos

[Refaire donc nos touristes sous l’oeil amusé et désenchanté d’un jeune serveur]

Tout cela sous des airs d’Edith Piaf!

Penser aussi à toutes les balades qui nous attendent dans Paris,

Une fois ces maudites béquilles mises au rebut,

Aux photos,

Aux pique niques,

Aux chemins à explorer,

_ Tiens le 7e arrondissement,

_ Dis dans 2 mois, on se le fait à fond hein, toi qui le connait si bien,

_ A cheval sur le 6e, ok me répond-elle. Tu verras on ne passe par aucune grande artère, je connais toutes les petites rues qui sillonnent du 7e à varenne, à saint sulpice et autres lieux que je connais moins bien.

Car finalement,

Quand on est parisien,

Chaque saison,

Chaque semaine,

Chaque jour,

Chaque heure,

Qu’on le soit depuis 1h00, depuis 10 ans, ou depuis 40 ans,

Est une possible découverte,

Sans cesse renouveler,

D’une ville où il fait finalement si bon se balader!

Puis le milieu d’après midi qui arrive,

L’envie encore d’en profiter,

Mais aussi de profiter de son chez soi,

De faire le reste,

De rentrer,

De savoir que le métro ne sera pas bondé,

Qu’en 30 mn on sera peut être déjà à la maison!

Rentrer,

Se faire une tasse de thé,

Et savourer….

Pour moi c’est ça aussi être parisien (avoir la chance d’être parisienne!)

Et vous?


Matin bonheur


Ces derniers temps, le moral était plus que décadent,

Pour ne pas dire très, très en-dessous de la barre des zéros.

Et rien n’y faisait!

Ni télé, ni série, ni feuilletage de magazines de voyages, ni la préparation de mon séjour à Rome,

Ni mes sacro saints livres,

Ni mes bonbons,

Ni mon nutella sacré!

Bon, chez ami-nautes ou webinautes, l’heure devenait grave et je commençais à désespérer légèrement…

Moi? Dé primer? Oui comme tout le monde! Et quand je le fais, comme tout le reste, je ne le fais pas à moitié!

Cependant je suis aussi connue pour êtr emontée sur resssort et rebondir plius vite que mon ombre

Il faut dire que mon attelle et ma patte folle m’interdisaient un tas d’activités fascinantes : porter une robe d’été et aller jouer les touristes sur les quais, faire les bouquinistes, s’asseoir avec un livre en terrasse et draguer ah non ça c’est vrai je sais pas faire! (badiner?)

Me promener avec mon appareil photo au gré de mes envies et de mes aspirations…

Aller au ciné

Arpenter les expos

Aller voir mes amies….

Oui, à situation critique, remède critique. Tant pis patte folle, bobos, douleurs et cie, fièvre & co,   je l’ai traîé bon gré mal gré au cinéma voir Morning Glory.

Un film qui n’a rien d’extraodinaire, mais promets un bon moment (vosu avez compris la note ,n’est pas sur le film!) et est plein d’espoir, avec cette pauvre trentenaire, le moral dans les chaussettes, qui se fait virer, rabaisser dans ses ambitions de gamine qui devrait grandir (tiens je me retouve dedans avec mes rêves d’écrivain (pas publié évidemment vous l’aurez compris!) et qui pourtant arrive à la fin, à briller, se faire remarquer et gagner un grand amour! (un film américain certes) mais malgré ma tantative de terrasse arrêtée par une bourrasque qui m’a fait prestement quitter cxette terrasse et rentrer frigorifiée pour continuer à bouquiner au fondu lit (de toute façon j’étais fatiguée!) ….

(je change de phrase je vous sens à bout d’haleine!)

Et bien il me suffit ce matin au réveil de sentir la douceur des draps,

De regarder par ma fenêtre le soleil briller

De regarder devant mon écran d’ordinateur voir la carte postale de Paris qu’une amie m’a gentiment envoyer (vous avez remarqué comme on ne reçoit jamais de cartes postales de Paris? Pourtant j’adore ça! :)) (Merci Delphine et Emilie !!!!!)

De regarder la photo du petit bout d’à peine 1 mois et demi d’une amie nouvellement maman (et que donc ma patte folle m’a empêché d’aller voir! ) (Merci ma Clo!!!)

De vous écrire en écoutant M. « Mister Mistère » (là on est revenu au début de la belle)

Pour me dire que cette journée,

Elle est belle,

Non?

Biziouttes les ziozios du web ! ^^


Le Bleu Venise de Daphné


Daphné,

Vous devez connaître,

une chanteuse

Qui a sortir son 3e album Bleu Venise, un titre qui pour des raisons personnelles me parle personnellement….

Un titre tout particulièrement

Me parle

M’émeut

M’empreint de mélancolie

Et me teinte de nostalgie

En ce moment il m’accompagne en permanence, du matin au soir, surtout le soir.

Vous n’avez pas déjà eu cette impression que  chaque mot avait été écrit comme étant le reflet de vos pensées les plus profondes,

celles dont vous ne pouvez, voulez, n’arrivez pas à parler….

Quand j’aime une musique, j’ai tendance à l’écouter en boucle, sans cesse, presque jusqu’à l’écoeurement, avant d’y revenir, après d’autres musiques. Tout album a SA musique, celle qui fait vibrer mon âme.

Dans Bleu Venise, c’est

L’un dans l’Autre

http://www.deezer.com/listen-8930360

[Je sais ce n’est pas l’idéal pour me sortir de ma déprime passagère, mais c’est peut être pour cela que je m’y reconnais si bien …. 🙂 ]


Jaune : Ma couleur bonheur !


Je l’avais lu les yeux pétillants sur le Blog d’Oh Océane,

Avant de zapper sur celui de Libellul et sur son dernier nuancier : le jaune!

Il n’en faut pas plus pour me lancer!

Le jaune, petite, je l’appelais la couleur du soleil,

Et pour moi c’était celle du bonheur,

Celle des jours heureux,

Et des matins bonheur.

Lorque je fis les courses avec ma maman pour mon premier studio, je m’y un point d’honneur à acheter mon premier mug et bol en jaune (que j’ai toujours dans le placard, of course!)

Plus tard, au détour d’une séparation, ce fut ma première nappe qui se teinta des couleurs du soleil.

Dans la nature,

Dans la maison,

Dans la déco,

Dans les vêtements,

Elle est la là,

Celle couleur jaune éternelle,

Pour nous rappeler que le gris n’a pas de place,

Et que la couleur des sourires,

C’est celle du soleil!

 

Mon nuancier de la nature

CielLe

CielLe

CielLe

CielLe

CielLe

CielLe

Photos de moi


Mon nuancier gourmand

 

Du soleil en cuisine, pour un plaisir acidulé!

Mais aussi pour nos douceurs sucrées … !

 

De ma tasse de Petit Déjeuner ….

(Mug Pantone)

 

A ma tasse de café!

( Tasse Duralex)


Mon Nuancier de la maison

 

Du reveil lumineux …

… Pour en prendre plein les yeux!

(Réveil « Derrière la Porte »)

Au coucher moelleux

Du soleil à table …

… Pour un déjeuner lumineux!

(Serviettes les « Jardin d’Ulysse »)


Suivi d’une sieste au soleil !

Pour finir avec mon préféré, le rocking chair AM-PM !

 

Le soleil, c’est juste la vie!

Merci @Libelul

Et voici ma petite participation à son nuancier de mars :


Emotion


Je vous l’avoue, hier soir j’ai passé une incredible soirée avec 2 super twitter girls! Arrosée, de punch de guadeloupe, de rires, de complicité, de sujets plus graves aussi… Evidemment, tout le monde y pense, mais ‘arrêter de vivre n’est pas la solution. Alors nous continuons, avec ce brin d’insouciance et de légèreté en moins. Juste parce que…

Certains sujets graves, ne nous ont donc pas empêché de bien rire, bien manger (et pas boire tant que ça si, siii) et je vous avoue avoir pensé au billet léger, drôle et rigolo que je vous pondrais au réveil (enfin rectificatif : au billet que j’essaierai de vous pondre au réveil, parce que c’est toujours moi qui tient la plume hein, pianote sur le clavier!)

Ce matin, pourtant l’humeur n’était plus là.

La légèreté et l’insouciance s’en étaient allées avec les dernières vapeurs alcoolisées et les derniers rayons de lune

Ce réveil me semblait à l’image de ma nuit, noir, sombre, plein de cauchemars, dans un ciel obscurci par les nuages, sans soleil, plombé, autant que mon moral semble t-il, et ce froid qui semble nous rappeler que, non, la vie n’est pas faite d’insouciance.

Aujourd’hui est un beau jour pourtant … Un jour où je fais le vernissage de ma 2e expo! 🙂

Un jour de réjouissance (et croyez moi je me connais assez bien pour savoir que je me réjouirais ce soir, je ne suis pas du genre à me laisser abattre! )

 

Mais voilà, exit le premier billet, pour une pensée plus grave…

Il y a d’abord les révolutions proche-orientale… Tous ces morts…

Cette politique qui déborde, ces pensées étriquées à deux balles, cette sensation d’avoir été fière il y a 30 ans d’être française et de ne plus savoir ce qu’était cette sensation…

Mais il y a le japon surtout.

Le japon et son tremblement de terre.

La japon et son tsunami.

Tous ces morts

Ces vies bouleversées

Ces familles déchirées

Dans un quasi silence

Ces images qui vous déchirent l’âme

Ces bilans qui chaque jour s’alourdissent…

Ce n’est pas le premier, ce ne sera pas le dernier

Au rang des catastrophes naturelles

Mais c’est celle du moment

Celle sur laquelle on s’épanche et on a envie de pleurer

Il y a surtout cette épée de damoclès sur leur terre,

Avec cette catastrophe annoncée

 

Il y a surtout aujourd’hui l’envie de ne pas penser à moi mais aux autres

A la chance qu’ils n’ont pas d’être né en France, dans un pays naturellement épargné

Il y a le coeur lourd

Qui n’empêche pas de rire

Mais parfois de penser

Il y a juste cette profonde pensée

Pour eux

Par respect

Et aussi par crainte de l’avenir

 

Et sur ces mots je vous invite à découvrir un blog créé par quelqu’un résidant au Japon, rassemblant des artistes sur le thème du tsunami.

Quelqu’un qui, par le hasard du virtuel et de twitter, et venu s’adresser à moi pendant l’une des répliques du tremblement de terre et dont j’essaie de suivre les pas depuis, rendant un visage humain sur une catastrophe éloignée…

Une initiative spontanée, pour s’exprimer

Exprimer l’émotion

Quand il n’y a plus les mots

Quand les mots sont inefficaces et inopérants pour exprimer certaines choses,

Pour exprimer l’angoisse, l’émotion qui débordent,

Il reste les images

Et l’Art

 

http://tsunami.cfsl.net/