(ou) Une Bulle (d'air) in Paris

Bulles de voyages

C’est vendredi, et tout reste en vrac, patatraque!


Après tout pourquoi changer les habitudes de cette semaine, quand je ne vous ai livré que des billets en vrac, oubliant même la petite chronique du mercredi que j’avais préparé (dans ma tête et dans le métro) lui préférant mon lit et mes oreillers douillets, des rêves et un bon livre (je suis en ce moment plongé dans Maupin et ses chroniques de San Francisco, il était temps depuis le temps que je le prête et conseille à des amis de l’acheter! ) (d’ailleurs tous ont adoré.. cette dernière décennie! :p) Je vous rassure entre temps j’avais lu beaucoup d’autres choses!

♥ Livre du moment ♥

Que je conseille plus que vivement (avec ses nombreuses suites) à tous ceux qui ne l’auraient pas pu.

Partez dans le San Francisco des années 70 (76, exactement, the best year when I’m born!), pour un voyage savoureux fait de chroniques qui suivent ces petites vies égarées et malmenées mais truculantes. Etre sérieux tout en légèreté, j’aime!

Bon je suis loin d’avoir fini mais ça va me faire de la lecture dans le train!

♥ Strasbourg ♥

En parlant de train, c’est là que je pars cet après midi, vous n’aurez donc pas de mes nouvelles avant lundi soir ou mardi (oui je prends un grand we pour voir a best friend)

Au programme, (entre autre) l’allemagne, baden baden et les termes de Caracalla, de la tarte flambée, des balades, et de bons moments entre amis ! 🙂 (au moins!)

♥ Books & Co ♥

Et en parlant de livres, le drame est arrivé jeudi dernier!

Je disais à une amie qui ne trouvait plus son bonheur en librairie qu’elle avait tout un choix de livres d’occasions, « Mais où me dit-elle » (ahlalalala et dire que nous étions au Paradis du Fruit sur les quais!), mais les quais bien sûr (Ah bon?) Et ça doit être cher, ou il n’y a que de très vieux livres: (mais non! On trouve aussi des nouveautés!) et puis Gibert Jeune! « Ah bon?On trouve des livres d’occas’ chezGibert? _ Mais ouiiiiii « .

Ah le drame, le sujet qu’il ne fallait PAS aborder!

Parce que 10 mn plus tard elle prenait le rer à Saint michel et …

Et moi?

Bah devinez!?

Bon, juste un petit livre chez Gibert (petit plaisir inside!)

Un petit livre? Voilà ce que ça donne! (j’avoue je n’en ai pas pris plus car je n’avais plus de place dans les bras et pas vu les petits paniers :p) (oups) Non, mais ce n’est pas comme si mes bibliothèques ne débordaient pas hein!

♥ Pénélope B. ♥

Depuis le temps que je dévore son blog et adore ce qu’elle fait (et que je bave devant ses livres en me disant next time) ayé j’ai craqué! Bah du coup j’ai pris les 3 ^^ (vous croyez qu’elle me les dédicacerait? :p) Bonne lecture pour moi ^^ (Happy inside!)

[Nan en rêve, je vous l’avoue juste à vous, j’adorerais l’ITW pour ce blog… qui rêve, rêve! 😉 ]

♥ Encore des jolies choses ♥

Dans la série petits plaisirs (mais grand bonheur) : ma fleur préférée (bon d’accord une de mes fleurs préférées) : Une jolie Gerbera qui égaie mon intérieur.

Petit craquage pour 1€ sur l’Ile de la Cité au Marché aux Fleurs ♥

♥ Expo Manet au Musée d’Orsay ♥

Entre 3 mouvements de foule, moi, ma patte folle, mon oeil en vrac et une amie avons fait cette expo. Jeudi matin et la foule nous étouffait déjà! La faute aux touristes (bien courageux par ailleurs!)

Qu’en ai-je pensé en 3 mots? J’ai été déçue par les textes de l’expo, à mon sens peu explicites. J’avoue ne pas avoir pris l’audioguide.

Le parti pris des dernières expos est gardé, celui d’appréhender une période ou un artiste de façon globale en ne cantonnant pas au thème de l’histoire de l’art et de la peinture.

Une expo intéressant mais qui ne m’a pas séduite plus que cela….

Je suis tombée sous le charme absolu d’un paysage lunaire ♥

Le portrait d’un ange (un enfant) ♥

Et la dernière oeuvre inachevée de Manet… ♥

♥ Cuisine  ♥

Hier soir, j’ai fait un Rissotto!

♥ Drame de la célibataire ou célibatante! (?) ♥

Et moi qui aime tant partir, voyager, découvrir, m’évader, je crois que 2011 ne sera pas!

Avec Rome qui s’est annulé au dernier moment, c’était un mauvais présage évidemment! Et je sais que je suis beaucoup partie en 2010. Mais n’empêche! Je suis un peu triste…

C’est le drame d’être célibataire et de partir seul!

J’avoue que quand mes amis ont commencé à me faire étalage de leurs vacances (avec des amis) je l’ai très mal pris ! Et j’avoue que je suis beaucoup moins motivée pour partir seule, je suis la pro des emmerdes sur place!

Alors je ne sais pas…

C’est toujours la même question de la célibatante : partir seule, et de la célibataire : ne pas partir? (vous allez me dire, Paris c’est chouette, mais beaucoup moins quand on ne bouge plus … :p ) (oui vous allez me dire je pars en we, ce we! 😀 !)

Quelle destination vous me conseillez ? 😉

♥ Logo ♥

Le futur logo du blog, alors franchement, vous en pensez quoi?

♥ Et toujours : Un ptit clic! ♥

Le concours blog Cosmo (un clic par jour!)

Et un peu de lecture sur My Major Company!

Ayé? Vous avez la tête qui tournicote?

A très vite!

Et beau we à vous ! 🙂


Balade bourguignonne


Rien d’extraordinaire pour commencer… je suis partie pour le week end de Pâques.

Dans un lieu où je me rendais pour la première par contre, en plein Bourgogne.

J’étais déjà passée près de là, j’en avais entendu parler, mais cependant j’étais toujours restée sur les grands axes, ignorant quelles merveilles se nichaient dans les coins et recoins, à quelques km d’Auxerre, du Morvan et de l’autoroute (le Morvan étant cela dit aussi un lieu incontournable de la France!)

Ce que je connais de la Bourgogne, je l’avoue, se limite à Dijon et à la portion d’autoroute qui m’emmenait sur mon lieu de vacances autrefois (oui je ne pars plus en voiture à présent ou de façon rarissime) , sur la portion de route entre Auxerre et Mâcon. Pas grand chose donc!

La balade commence à la gare de Bercy, dans le 12e à Paris. (Quoi! Une gare à Bercy!?) J’avoue que durant un très long temps j’ignorait l’existence de cette gare parisienne!

La gare de Bercy, outre le fait de voir partir le train de nuit à destination de Rome, c’est la gare du TER Bourgogne!

J’y avais déjà accompagné une amie habitant près de Montbard (d’ailleurs proche du lieu où je me suis rendue) sans y prêter vraiment garde!

La balade commence dans le train! Le paysage qui défile sous mes yeux me ravit et me fait dire que décidément je dois programmer un jour un petit trip bourguignon ! Et dire que pendant des années cet adjectif s’est uniquement adjoint à la fondue (oui j’ignorais les saveurs viticoles de la Bourgogne à l’époque). L’Ecole du Louvre m’a fait découvrir la part historique, à présent il est temps d’aller apprécier tous ses charmes!

La voie ferrée sur une grande partie du trajet, longe une voie fluviale, l’Yonne il me semble. Bâteaux, péniches, villages et manoirs, forêts et champs se succèdent, me donnant envie de sortir du train pour aller visiter, ou au moins où nous sommes.

Le train me dépose en gare de Tonnerre, près d’un lieu que je connais pourtant, la carte m’indiquant qu’effectivement j’ai une amie qui habite à quelques km ; cela me semble pourtant à des lieues, à des millénaires de l’endroit où je me rends.

Ce lieu?

Noyers (sur le Serein, un tout petit cours d’eau). Noyers, est une Cité Médiévale en goulot entre deux bras d’eau.

Un ancien village qui était autrefois sur la route des foires, et s’est particulièrement développé grâce à son enrichissement (d’où la taille particulièrement importante de son église! Preuve de sa richesse!) .

Le village appartenait alors au XIIe siècle, à une riche famille, dont l’évêque de Sens qui couronna Philippe Auguste, et le seigneur qui fortifia la ville partit à la seconde croisade.

Au XVe siècle, le village tomba dans l’escarcelle bourguignonne, c’est de cette époque que date l’Eglise.

Le village sert régulièrement de lieu de tournage! Entre autre,  le chevalier de Pardaillan, l’Enfant des loups et en ce moment des castings pour (et depuis quelques années) Une famille formidable, côté téléfilm ; côté film, la la Grande Vadrouille, Molière de Tirard (avec Romain Duris) ou Stardust.

Admirez !

(malheureusement mes béquilles m’ont encore empêché d’emmener avec moi mon réflex, j’ai vraiment été tristesse! )

Vous ai-je dis qu’il était classé aux monuments historiques? 

Ville médiévale

Des maisons à colombage à perte de vue, comme il se doit! ;-)

Tout cela en pleine campagne of course! (au bord du Serein donc!)

Quelques adresses sur place :

Une bonne table au Guide Michelin : Maison Paillot

Pour dormir dans une tour médiévale,  Une délicieuse chambre d’hôtes : La vieille Tour

Et le boucher (Maison Paillot également) qui fait une super charcuterie et autres produits du terroir! 😉

Pour en savoir plus : L’Office du tourisme de Noyers 

Un peu plus sur Noyers : http://fr.wikipedia.org/wiki/Noyers_(Yonne)

Et pas très loin, amateur de bons vins et de médiéval, il y aussi le village de Chablis à découvrir : 😉


Roma : côté logement


Rappelez vous je vous en parlais là ! : https://petiteparisienne.wordpress.com/2011/03/28/rome-ma-prochaine-destination-evasion/

Je partais donc à Rome et était à la recherche DU logement et DU  bon plan!

J’avais oublié que mai était la haute saison touristique à Rome et certainement l’un des mois les plus chers de l’année!

Logement j’ai trouvé, mais bon plan que nenni! Par contre à moi le bel hôtel dans un ancien monument du 15esiècle! J’ai hâte de voir ça de mes yeux, et promis, des photos je vous montrerais!

Je vous rappelle comment et où se loger à Rome 😉

  • Les couvents :

Du bas de gamme où vous dormirez en dortoir et partagerez votre salle de bain (bon plan assuré pour des nuits dès 20€); les prix grimpent et flambent dès que vous souhaitez du tout privatif!

Les inconvénients étant les horaires à respecter : départ avant 9h00 et retour avant 23h00!

Un petit lien si vous cherchez un couvent en Italie pour vous loger 😉 (oui ça marche à peu près dans toute l’Italie!) :

http://www.sixtina.com/

La Casa di Santa Francesca Romana : Tentant non!?

Et aussi : La Casa Di Sante Brigida

Liste non exhaustive! Pour avoir la liste des couvents à Rome, se référer au Séminaire Français de Rome (attention, très peu disposent de sites internet voire d’adresse mail!)

Alors vous vous dites, pour ce prix, autant prendre un hôtel! (oui j’aime être malade en vacances j’assure donc mes arrières!)

A moins que vous ne tapiez dans le couvent de luxe, mais là, attention au budget (très loin du mien même hors bon plan!)

  • Viennent ensuite une série de chambres d’hôtes et bed & breakfast!

Les adresses du routard, franchement, même en catégories de prix les moins chères sont hors de prix! (du coup je suis assez contente proportionnellement parlant de l’hôtel que j’ai trouvé!)

Sachant que vous pouvez trouver de tout et de rien, allant jusqu’à la famille qui loue une de ses chambre et un accès restrictif de la salle de bains (toujours le problème lorsque l’on voyage en Italie et sur ce point je suis intraitable!

Vient ensuite la quête (longue et désespérée) de la bonne adresse : Notez, que j’ai failli avoir!

Ensuite qui dit bonne adresse, aurait peut être dit trop cher, indisponible, ou les deux conjugués!

Une petite adresse tout de même en plus de celles du Routard :

http://wrhtrastevere.hotelinroma.com/hotel-fr.html

Car n’oublions pas que question logement Rome est réputée pour être hors de prix!

  • Alors, pourquoi ne pas faire classique et trouver un hôtel?

Oui, après tout, faisons classique!
Quand on veut se loger à Rome en hôtel et dans une gamme de prix abordable, on choisit de se loger près de la gare termini ou vatican.

La gare termini peut être très bruyante et on voit pulluler les hôtels dans toutes les gammes de prix sur le net (allant du sans étoile ou majestueux 4 étoiles et plus) qui vous font hésiter sur le lieu où atterrir…
A l’opposé, le quartier du Vatican!
J’avoue (moi et mes idées reçues….à je pensais ce quartier loinnnnn! Alors qu’en fait il est très proche du centre historique! Le trajet peut se faire aisément à pied (pour peu que l’on ait de bonnes jambes et un bon genou ! :p)
Les hôtels (pour certains) restent abordables et le quartier a l’air plus calme!
Je vous ferais un compte rendu au retour 😉
Ensuite, j’ai l’habitude de chiner sur le net, comparant les offres entre elles, et les différents sites. On trouve parfois de bonnes surprises!
  • Quelques adresses dans le centre historique pour vous faire plaisir, pour un we romantique, une ou deux nuits, pour une offre exceptionnelle, ou juste si vous avez les moyens!

Le Venetia Palace Hotel près de la gare Termini (via http://wiareyou.free.fr/ )
L’hôtel Elite dans le quartier de Trévi
L’hôtel Piccolo dans le quartier dei Piazza Di Spagna
Et finalement n’oubliez pas que si vous partez à plusieurs, entre amis, entre couples, ou même en famille, et pour une certaine durée, la solution la plus simple reste sans doute la location ! 😉
  • Un site de réservation peu chères pour partir à Rome entre autre :
  • Ah! Et une petite découverte bloguesque avec quelques bonnes adresses, mais attention, leurs prix sont très basses saisons ou hors salle de bains! 😉 (autant dire qu’ils doublent en mai!) :
  • Et pour finir ma petite trouvaille :
Voilà mon petit topo pour Roma, le prochain billet romain ne sera pas en direct puisque je n’ai plus d’ordi portable mais à mon retour, courant mai ! 🙂

La Parisienne à la montagne *3*


LA Parisienne dans la neige

Prend le téléski

Et chausse les raquettes !

Je vous le disais là : sortir la parisienne de son habitat naturel est dangereux.

La parisienne

Ne fait pas de sport (ou en salle, avec un coach, avec un bip bip qui lui dit à combien bat son coeur, un autre bip bip qui lui dit quelle cadence elle doit tenir, un autre bip bip qui décompte le temps, et surtout un coach musclé en short moulant qui 1/ distrait son attention 2/ l’oblige à le suivre par différents types de soudoiement dont le N°1 : le regarder en short moulant)

Ne prend pas l’air, ou alors en terrasse pour l’apéro un verre de vin blanc à la main

Ne porte des baskets que si c’est un cadeau VIP ou si c’est la dernière mode (donc impossible du sport avec c’est bien trop inconfortable!)

Ne fait de la marche qu’équipée de talons pour courir à un rv ou faire les magasins

Alors imaginez donc la parisienne

En pleine nature

Entourée de neige (sans moniteur de ski, et même pas à Mégève ou Courchevel)

Obligée de faire du sport

Avec des raquettes au pied

Obligée de marcher avec ces raquettes!

Oui, ça craint!

Ca craint pour les pauvres raquettes

Ca craint pour les pauvres savoyards

Ca craint encore plus pour les gens qui l’accompagnent

Oui, à ce stade, les pauvres, ils ignorent encore à quel point il est dangereux de sortir la parisienne de son habitat naturel (oui ils se souviennent de la pré parisienne : la fille élevée au presque grand -air (bon en même temps le val fourré de mantes la jolie c’est pas tout à fait le grand air), étudiant dans sa province profonde (oui à au moins 200km de Paris!), faisant du sport ! (oui un truc de dingue! ) et se moquant même de ce qu’elle porte sur le dos! (oui remarque ça n’a pas tant changer… oups je casse le mythe, je reprends!)

Oui, mais ils ignorent que la parisienne vivant à paris, mute!

Bref, à ce stade, ils ignorent le danger…

« Et patatraque…

Ce qui devait arriver, arriva…

La parisienne chausse ses raquettes

La parisienne s’arrête pour respirer un peu (faut pas exagérer)

Orbie, le blog (leblogdeorbie.wordpress.com )

La parisienne sue sang et eau (bref marche environ 05 mn dans la neige!)

Et là, la parisienne se retrouve face à un épreuve, que dis-je un obstacle!

Oui!

Une petite butte (oh! au moins 80cm de dénivellé)

Elle avance,

Recule,

Avance,

Pas dans le bon sens évidemment

Manque de jugeotte,

De sens pratique!

Voit une raquette gauche s’éloigner de plus en plus de la raquette droite qui continue à monter

Tente de s’aider de ses bâtons

(oui la parisienne a même des bâtons!)

Et là….

Craccccc….

C’est le drame !

Re-craccc donc!

Maudit genou qui en profite pour craquer pendant le lever de bâton!

Et c’est la chute

Mais la parisienne est polie,

elle ne s’arrête pas au milieu de la piste

(Non elle a bien trop peur!)

La parisienne ne peut se lever…

La parisienne est donc toute cassée !

Donc verdict 1 : entorse du genou

Verdict 2 : suspicion d’un tendon « en sale état » (arraché ça fait pas joli) »

Voilà le compte rendu de mes exploits! Oui, 24h après mon arrivée, après avoir payer mon forfait AR pour les Montets afin d’aller au refuge boire un verre (ou au moins aller voir le glacier d’Argentières) j’ai réussi à tenir en tout et pour tout 05 mn sur mes raquettes au grand dam de ma copine qui m’avait évité la journée ski exactement pour éviter ça (oui je lui avais parlé de mes chevilles et genoux fragiles, tendinites, problèmes de bassin colonne, ostéoporose… Oué bah on va pas faire la liste ici, je suis vieille, je suis vieille quoi! :p) (et si si j’ai longtemps fait du sport, je le jure!!!) (oué je vois bien que vous me croyez pas!)

Cette belle après midi de samedi (de toute façon le soleil il faisait lui aussi à la tête à la parisienne) s’est passée aux urgences de Cluses, lieu qui mérite d’être connu! (si siiii) (c’est pas comme à paris, y’a pas la queue, c’est propre, et y’a un distributeur de café et des chambres individuelles!)

J’espère vous avoir (un peu ) fait rire!

Et je vous rassure mon we ne se résumant pas qu’à ça, je vous concocte très vite d’autres brèves notamment sur les spécialités savoyardes avec photos à l’appui 😉

Une pensée également pour ces personnes qui à quelques « pas », membres du club alpin de Cluses où j’étais, ont été pris par une avalanche, qui a provoqué plusieurs morts… Donc la directrice/ institutrice de la fille de mon amie…

Comme quoi… Il ne faut jamais oublier que contre la nature l’humain ne peut que prévenir et n’a jamais le dernier mot…


La parisienne à la montagne *2*


Les tribulations d’une petite parisienne à la montagne – Volume 1

La Petite Parisienne prend le train

Il y a deux préceptes de base à savoir sur la Parisienne.

1/ Elle déteste prendre le train

Oui, le train ne se plie même pas à ses horaires!

Et dans un souci de non respect de ses congénères, cette hypothèse est incongrue

Donc :

2/ La Parisienne est toujours en retard!

A savoir également, elle aime bien voyager :

1/ Quand on vient la chercher chez elle

(En taxi, mais franchement elle aimerait bien avoir son chauffeur perso… Quoi!? On rêve? Of course! Mais avouez que ce serait la classe à Paris (surtout avec des bagages et sans le bel homme grand et fort pour porter votre sac!) (soupirrrrrr prolongé! Oui ça m’est arrivé une fois mais… une seule fois quoi…) (Donc du coup voilà, je vous en parle là, c’est malin de me rappeler tous ces souvenirs aussi hein!)

2/ (évidemment donc) quand elle a son porteur personnel (de préférence grand, beau, athlétique) (il n’a pas besoin de parler il est là pour porter!)

Donc quand on est parisienne, qu’on doit faire son sac, porter son sac, et prendre son sac, ça donne grosso modo ça :

  • Ouf! Le train est 13h09, pas à 12h,  j’ai le temps
  • un mail, non twitter, zut un mail, merde j’ai oublié, ah zut! (c’est pas grave j’ai le temps de faire pleiiiiiin de choses!)
  • 12h
  • zut la vaisselle : go, go, j’ai le temps de toute façon!
  • Oui, je mets à peine 1h pour aller à la gare ! (là l’information a du mal à se frayer un chemin jusqu’au neurone de la parisienne… c’est normal il s’agit d’une information capitale et non futile!)
  • 12h15 : merde j’ai pas fini mes mails (Nota Bene : heureusement que j’ai le temps!)
  • Merdeeeee : je suis à la bourre!
  • [réflexion purement parisienne, stupide, inutile et stupide : heu… le train, il va m’attendre?]
  • [suite donc après ce trou neuronal!]
  • Merde mais qu’est ce que j’ai mis dans ce sac!!!! (traduire : non mais je vais pas être obligée en VRAI de le soulever!? Si!? si!!!?)
  • Tant pis je pars
  • Je suis en retard (3e réflexion sur le sujet en moins de 05 mn)
  • Tant pis je pars! (oui bah t’as intérêt, le train il va pas t’attendre…! quoique la parisienne pense!)
  • J’ai oublié mon sandwich
  • Tant pis je cours!
  • Non, mais on peut pas courir avec ce sac!
  • Je vais louper mon train
  • Non, mais quelle nouille
  • Mais pourquoi ce sac est si lourdddddd (pour la 4e fois donc!)
  • Mais quelle conne (il est important de s’automotiver dans ces circonstances!)
  • Mais qu’est-ce que j’ai mis dans ce sac….!

Métro….

Métro…

Métro…

Gare de Lyon

  • Je cours! (oui encore!)
  • – 6mn !
  • Ouf! Les quais!
  • Merdeeeee! C’est pas les bons quais!
  • – 5 mn
  • Non mais c’est une blague? Y’a la queue!
  • – 4mn
  • Nannnnn! Des travaux!
  • -3 mn
  • Mais merde il est où ce maudit quai
  • Ouf! (enfin presque)
  • Je cours (encore!)
  • Le bon quai
  • Youpieee!
  • Pas la bonne voiture!
  • -1 mn
  • Eurêka! Youpieee (danse de la joie inside, parce qu’avec le sac… )
  • Enfin assise!
  • Bah c’est quoi ce bordel ? Il part pas ce train? Il est en retard ou quoi?!!!!

Oui, re-principe de base, la parisienne n’est jamais contente!

Mauvais point : C’est bien joli, mais y’a même pas de douche dans ce maudit train (oui courir donne chaud, courir avec un sac donne très chaud, on compte les heures avant la prochaine douche!)

Bon point : Pas de beau garçon à l’arrivée, pas de beau garçon dans le train (enfin si quelques uns, mais ils regardent de l’autre côté!) Ouf sauvée!

Attention, la parisienne quitte son territoire, et s’en va en contrée sauvage….

(rires)

(vous êtes pas obligés mais bon en théorie… y’a rires quoi! :p)


Rome : ma prochaine destination évasion


Gens du Oueb, à force d’en parler, encore et encore, vous devez maintenant savoir qu’une des mes passions, bref ce que j’adore par-dessus tout, c’est voyager! (ouais, les vacances, on peut dire ça comme ça aussi!)

Je l’avoue, je ne vous en ai que peu réellement parler ici, et il serait d’ailleurs temps que la rubrique carnet de voyage s’étoffe un peu!

Donc après moultes peu de tergiversations, compte tenu du budget, du côté pratique, et de certains détails liés à la situation dans le monde (voulant au début faire la Jordanie et la Syrie en ce moment…) j’ai opté pour une ville de rêve dont je rêve depuis Pfiouuuu…. Rome ! (Bon j’avais aussi pensé à la Chine, mais j’ai peur de ne pas comprendre un mot et donc, dégourdie comme je suis, de mourir de faim ou de rester à dormir dans la rue… ) (non je n’ai pas peur du reste : je suis une warrior quoi!) Oui une warrior trouillarde mais une warrior quand même!

J’ai donc opté pour ce vieux rêve!

L’Italie, je crois que j’en ai toujours rêvé!

Lorsqu’au lycée ma classe de latin organisa un petit voyage je sus me montrer absolument horrible, intraitable, et horripilante, arguments et budgets sous le bras, arguant qu’une telle chance ne se reproduirait pas! (Oui mes parents o,t foni par me détester et j’ai eu gain de cause!)

C’est au cours de voyage pour Naples que j’ai eu mon premier choc italien et ma première vision de Rome puisque j’y suis restée quelques heures! De la véritable frustration en barre! J’ai visité le forum, vu le colysée, aperçu quelques monuments…

Amoureuse de l’Italie, de l’italien, de sa culture, ses personnalités, sa bouffe (surtout), son vin (of course!), ses pâtisseries (oh cantucci!) et de son art (que je n’ai eu de cesse d’étudier pendant mes études de médiation culturelle et d’art), Rome est resté un vieux projet presque souvent abouti (en 2005, en 2006, en 2008, en 2009, en 2010) mais jamais réalisé!

Alors s’il y avait quelque chose que je m’étais juré de faire en 2011, c’était de découvrir cette ville magnifique!

Et pour se faire, je me suis jetée sur le billet d’avion!

Le billet d’avion ou les arnaques du low cost

L’une des compagnies les plus courues pour l’italie dans la catégorie low cost (il y a bien sûr Alitalia la compagnie nationale sur laquelle j’ai par ailleurs déjà voyagé!) est vueling.com

Vueling nous annonçait donc des billets à (partir de ) 29€.

Logique!

Vous trouvez curieusement des tarifs à 29€ mais la page bloque systématiquement!

Vous finissez par vous rabattre sur ceux à 39€ … Pas grave!

Oui…

Mais…

Les frais annexes?

  • les bagages : le bagage en cabine est sensé être autorisé, tout ce qui se passera en fait étant en supplément! Outre les mensurations, la compagnie s’octroie le droit de vous dire que le bagage n’est cependant pas réglementaire.

Dans le doute, vous prenez les bagages en soute puisque sur le place le prix varie du double au triple! 11€. Ok! Oui mais 11€ aller et 11€ rtour (ah oui! logique!)

  • la réservation du siège : on vous oriente illico sur la résa de votre siège. Olé! Attention, le service coûte de 3 à 30€ !
  • le paiement : (et là franchement j’ai bien lolé!!!!!!) Oui, vous payez pour payer!!!! (en même temps vous n’êtes plus à ça près!) grosso modo de 5.50€ à 9.50€ en fonction de votre carte (débit/crédit)

Eh bien à l’arrivée votre vol n’est plus si bon marché que ça et les tarifs commencent à se rapprocher de ceux d’un vol régulier (que d’ailleurs vous n’irez pas vérifier de peur de vous faire peur, CQFD, vous me comprenez!?)

Mais vous avez votre billet, vous êtes sûr de partir!

Youhouuuu! Quoi! Quand même!

Oui parce que c’est bien joli d’avoir un billet d’avion mais quand on part une semaine à Rome et qu’on n’a pas l’âme baroudeuse pour deux sous, on se cherche un logement (non, parce que hors de question de dormir sous un peu ou de ne pas prendre de douche, hein! )

Je vous l’avais dit, j’ai pas l’âme baroudeuse pour deux sous ! En fantasme : Oui! En vrai : Que nenni! )

A rome donc, quelques options s’offrent à vous :

  • La location : ça peut s’avérer très pratique et d’un moindre coût (et exhorbitant si vous partez seul, of course!)
  • Les hôtels : prohibitifs aussi à mois d’être à 20km de la ville!
  • Les hôtels du quartier de la gare termini : certains sont abordables et l’endroit est central! Sauf que du coup, les tarifs vous paraissent louches! Et en pleine saison avec une douche (non mais quel luxe vous demandez aussi!) le prix a bizarrement tendance à augmenter!
  • Les B&B ou chambres d’hôtes : d’après ce que j’ai vu, les tarifs sont beaucoup plus abordables (beaucoup moins pour peu que vous ayez une salle de bain privative voire hors de prix) mais l’idée est je crois à creuser!
  • Les couvents : non, non, ne riez pas!

Figurez vous que dans cette ville si touristique et aux tarifs si élevés, il est très courant et commun de dormir dans un couvent! Si, si (oui je sais j’ai fait la même tête la première fois!)

les couples non mariés ne sont évidemment pas admis!

On y dort souvent en dortoir avec salle de bain commune, mais certains ont des chambres privatives

Le plus : l’entretien et la sécurité

Le moins : ils ferment généralement à 23h (oui si vous voulez allez manger dans une trattoria et picoler un limocello, ça fait just!)

Les moins : ils n’ont pas de sites internet, et parfois pas de mails (bref, démerdez vous!)

Les autres : certains offrent des prestations équivalentes à celle d’un hotel, chambre, salle de bain, petit déjeuner, et même une ouverture 24h/24, j’en ai d’ailleurs trouvé un très bien doté d’un site internet… Oui, mais… Mais du coup il est plus cher qu’un hôtel!

Bref, vous voyez un peu mon désespoir (bon je n’ai pas encore assez cherché pour désespérer je vous rassure ;-))

Cela dit si vous avez des bons plans, je vous en remercie d’avance!

Et pour la suite de mes investigations, une future note!

A bientôt ! 😉


La parisienne a la montagne Vol. 1


Les tribulations de la petite parisienne à la montagne – Prologue

La parisienne, vous le savez est un animal citadin…

Sortez là de son habitat, soit elle voudra le recréer autour d’elle, de son petit confort, ses habitudes, jusqu’à ne sortir entourée que de parisiennes…

Soit elle sera déclimatisée au point de ne pouvoir s’adapter.

La parisienne a besoin de repères.

Ses repères.

Elle est le centre du monde, of course!

La parisienne ne fait du sport qu’en salle et/ ou avec un coach

La parisienne ne sait pas se servir de ses 10 doigts sauf si ces dit-10 doigts appartiennent à Jules, of course!

La parisienne apparait donc hors de son habitat naturel, petit animal égaré…

Comme une espère rare, fragile, qu’il faut nourrir avec soin de produits bio et de pousses de soja (et autres petites choses étranges qui germent!)

Une espèce non pas protégée (elle pullule déjà beaucoup trop!) mais à protéger, envelopper là dans de la ouate, adoignez-y une couche de coton, veillez à ce que le tout soit nimbé d’un pashmina 100% en provenance d’une contrée éloignée (le Népal donc)

Et ne lui proposez aucune activité qui risque de lui casser un ongle.

Le sport de la parisienne, c’est le shopping (en même temps sur des échasses aussi fines qu’aiguisées il est dur et dangereux de se livrer à un autre sport!)

….

Ah, et j’oubliais, la parisienne n’a aucun sens pratique!

Vous vous reconnaissez un tout petit peu?

C’est pas grave, ce billet ironique n’est là que pour vous faire rire et constituez un petit prologue à la narration (que j’espère humoristique) de mon petit week end à la montagne!

Je vous préviens, c’est du lourd!

Et je le redis, la parisienne n’est pas un animal à sortir seul et sans laisse de son habitat naturel! (et même si je ne porte ni vernis, ni talons aiguilles et déteste le shopping quand il y a des gens dans le magasin! ;-))

J’ai cependant bien peur que plus personne ne prenne le risque de sortir la Petite Parisienne de son habitat naturel justement ! 😉


Bronzage & co


Alors, en attendant des photos de mon mini road greeek tour, en voici une qui vous fera pâlir d’envie : non, je ne parle pas de ma thrombine mais de mon bronzage! 😉 Pas mal hein?

[Et au passage le seul autoportrait réussi de mes vacances, donc mon seul « souvenir » sur place… ]

Et comme ça… Enfin une petite photo de moi sur ce blog… Qui l’eut cru ! [pas moi en fait, je dois être en pleine crise d’hérésie hystérique 😛  hihiiiii ]

Et tout ça au sommet de la plus haute colline d’Athènes : le mont Lycabette, en dégustant un chocolat glacé!

Wouarfff! Elle est pas belle la vie?


L’heure grecque


J’ai découvert un truc de dingue en Grèce!

Je crois que j’ai du sang grec! Si, siiii! Ou alors un gêne grec, qui sait après tout 😉

Parce que les horaires à la grecque, c’est du olé, olé…!

Rien n’est ponctuel, et plus souvent en retard qu’en avance!

A la grecque, c’est à 5 mn près, et 5 mn en grèce, ça peut durer une heure!

Le café c’est sacré, alors la pause café, il ne faut pas la négliger [sauf qu’ensuite on ne sait jamais quand va revenir la personne évidemment!]

Les horaires des cars, c’est un peu pareil!

[Comme celle des avions au demeurant! Partir avec 35 mn de retard arriver encore plus en retard et nous dire qu’on est à l’heure il faut le faire! 😉 ]

Donc, armez vous de patience, d’un livre et d’une bouteille d’eau!

L’heure grecque, c’est le inch’allah arabe!

Bref, je suis pas Toujours en retard!

Nan, nan, je suis un peu grecque quoi 😉

Inch’allah!


Du jour où je me suis dénudée


Oui, qui l’eut cru, je me suis dénudée!

Bon, pas de frayeur aigue hein : 1/ Il n’y a pas de photos :p / 2/ J’entends par là j’ai porté un maillot de bain!

Oui, vous allez penser, un maillot de bain, en bord de mer, bon, bah, rien d’extraordinaire! Oui… Sauf que pour mon petit tour en bateau j’ai réussi à exhumer [oui exhumer est exactement le mot qui convient 😉 ] mon petit deux pièces que [comme j’ai une excellente mémoire] je m’étais offert en 2003 [et que je portais déjà très mal avec mes kg en moins, ce qu’il fait que j’ai dû le porter à peine deux fois [la première à l’occasion d’un coup de soleil géant où j’avais encore oublié la crème et m’avait valu une méchante déshydratation avec un joli malaise à l’aéroport pour me faire remarquer au grand dam de mon copain [bah du coup il a fait celui qui me connaissait, merci « chéri »] et… et j’ai malheureusement une photo témoin pour la seconde fois… :p

Bref, après ces râtés plutôt pathétiques, ce pauvre maillot pas si usé en fait finissait tranquillement ses jours au fond d’un tiroir.

Timide et complexée comme je suis, quand j’ai réalisé sur le bateau que si je voulais me mettre à l’eau il allait falloir faire comme les autres c’est-à-dire retirer mes vêtements, et traverser TOUT le bateau à poil (heu en maillot deux pièces donc quasiment à poil de mon point de vue! ) avant de devoir la petite échelle à la vue de tous, et de plonger [enfin] dans l’eau salvatrice qui dissimulera tout ce barda!

Bon… On hésite une seconde, deux secondes.. Mais vu l’endroit paradisiaque où nous nous sommes arrêtés, mon coeur n’a pas longtemps balancé!

Et puis j’avais déjà l’expérience de mon mini maillot d’où je débordais rappelez vous [ oufff heureusement que j’étais pas en France quand même! ]

Sans compter les rengaines répétées et encore répétées de ma copine qui ne cessait de me dire, et alors????? Tu t’en fous??? Donc!!!

Et… Et il faut croire que ça marche son truc.

Parce que j’ai dû attendre longgtemps devant cette maudite échelle!

Si, siiii!

Eh bien… Vous ne me croirez peut être pas mais… En remontant… J’ai oublié de me rhabiller! Si, siii!

[D’où en même temps les coups de soleil!]

Presque sans m’en rendre compte, je suis restée à parader en maillot sur le bateau, bien moins complexée que je ne l’aurais cru  [que je ne l’avais jamais été ]. Le fait que la moitité des gens soient en maillot, que la proportion de jolies filles soit en minorité et surtout fait très important que je ne connaisse absolument personne !

J’aurais été avec des amis ou pire avec un petit copain, je crois que j’aurais été couverte jusqu’au cou [peut être même ne me serais je pas baignée!]

Mais entre ma « solitude » et les « bons conseils » de mon amie qui elle s’en foutait vraiment…

Eh bien, j’ai dû réaliser après environ 26 ans d’immenses complexes [bon en fait j’ai toujours été complexée mais ça c’est empiré il y environ 26 ans avec mon premier soutien gorge] [oh merde je réalise les dates là!] :

Les complexes, c’est relatif!

Eh oui!

Et tout complexée que je suis, franchement, ce serait dommage de se faire râter de si délicieuses baignades [même si j’ai peur de choquer un peu la vue des gens… Mais bon… Ils regardent souvent ailleurs en fait 😉 ]

Enfin voilà, voilà…

Ca a l’air con,

Mais ce fut une révélation??? 😉

Si je veux me baigner, il faut que je parte loinnnnnn, là où je ne peux connaître personne et où l’appel de l’eau est le plus fort !

Je suis pas prête d’aller à la piscine à Paris quoi 😉

😛